Les Marquis ont blanchi les 3L de Rivière-du-Loup 3-0 vendredi soir, lors d'un match disputé au Palais des sports de Jonquière.

Les Marquis retrouvent vite leurs repères

Un peu rouillés après presque deux semaines d’inactivité, les Marquis de Jonquière ont explosé en deuxième avec trois buts sans réplique pour blanchir les 3 L de Rivière-du-Loup 3-0 devant une foule de 1310 spectateurs réunis au Palais des sports. Du même coup, Cédric Desjardins a signé son deuxième jeu blanc de la saison.

Après une première période sans but, les Marquis ont ouvert les machines en deuxième avec trois buts sans riposte. Dès les cinq premières minutes de jeu, David Bastien a profité d’un jeu de puissance et du rebond d’un jeu préparé par le nouveau venu Michel Périard et Francis Trudel pour permettre aux locaux de prendre les devants 1-0. À peine 1mn30 plus tard, Yannick Riendeau a déjoué le cerbère Loïc Lacasse pour doubler l’avance des siens. À mi-chemin de la rencontre, David Bastien a enfilé son deuxième du match en décochant un boulet de canon qui a réussi à se frayer un chemin jusque derrière Lacasse. Ce dernier a été rudement mis à l’épreuve alors que les Marquis auront décoché un total de 43 tirs en sa direction.

D’ailleurs, la frustration des visiteurs a commencé à se manifester en troisième pour culminer lorsque Dave Hamel a bousculé volontairement Cédric Desjardins alors que ce dernier était devant son filet. Un geste qui lui a valu de se faire réprimander par les joueurs des Marquis présents sur la glace. Même Steven Oligny, avec qui il avait cherché noise plus tôt dans la rencontre, a quitté le banc de punition pour se porter à la défense de son gardien.

L’entraîneur-chef des Marquis, Benoît Gratton, a déploré le geste de Hamel à l’égard de Desjardins. « On se croirait dans les années 70. Pour moi, un joueur qui frappe un goaler, il n’y a rien de plus jaune. Si c’est le genre de hockey qu’ils veulent jouer, j’espère juste que la Ligue va sévir assez sévèrement. On n’a plus besoin de gestes comme ça dans le hockey d’aujourd’hui », a-t-il commenté après la rencontre.

Déjà célèbre à Jonquière pour avoir tiré la chaise de son gardien dans la foule, chaise qui a atterri sur une jeune partisane, Hamel en a rajouté avec une sortie fracassante qui lui a bien sûr attiré une sortie arrosée. Chose certaine, le 55 sera absent pour le second match de samedi, alors que ce sera au tour des Marquis de rendre visite aux Louperivois qui ont glissé au 4e rang du classement.

Belles surprises

Après la rencontre, le pilote des Marquis a confié qu’il craignait que ses troupes connaissent un match un peu plus difficile après une pause de près de deux semaines combinée au retour de joueurs blessés. « La première période a été comme je m’y attendais. Les gars étaient un peu rouillés et la cohésion n’était pas toujours au rendez-vous. En deuxième, les gars ont commencé à retrouver leurs jambes et à se trouver un peu mieux sur la patinoire et on a réussi à prendre les devants. En troisième, il y a eu un peu plus de brasse-camarade et nous sommes un peu tombés dans leur jeu, de sorte qu’on a été un peu déconcentrés au niveau hockey », a-t-il analysé.

Benoît Gratton s’est aussi dit satisfait de la première prestation du défenseur Michel Périard, qu’il connaissait pour avoir joué contre lui en Europe. « Ça faisait presque un an qu’il n’avait pas joué et tu voyais qu’il cherchait un peu son souffle quelques fois, mais je pense qu’on vient de trouver un défenseur qui va nous aider grandement dans les prochaines semaines. »

Il a également eu un bon mot pour David Bastien qui a effectué un retour remarqué avec un doublé et une pression constante à chacune de ses présences à l’attaque. « C’est un gars qui a une condition physique incroyable. Ça faisait presque trois semaines qu’il était absent et ça n’a quasiment pas paru. Encore une fois, c’est toute une surprise pour nous cette année. C’est un joueur qui est arrivé presque par défaut en raison des nombreux blessés que nous avions. De plus, il ne devait presque pas jouer en raison de son travail, mais il est rendu un joueur régulier sur notre top-6 qu’on ne pourra plus sortir de l’alignement », a-t-il conclu.

Mentionnons enfin que Cédric Desjardins (1re), David Bastien (2e) et James Desmarais (3e) ont été les étoiles de la rencontre.

Les Marquis en bref

• En deuxième, Dave Hamel a bien tenté de convaincre Steven Oligny de jeter les gants, mais en vain. Il a aussi tenté sa chance avec Danick Malouin qui s’est contenté de lui lancer quelques mots qu’on devine «gentils»...

• L’ancien Marquis Samuel Lévesque est revenu à la charge contre Oligny à mi-chemin de la troisième, mais ce fut plus une épreuve de force qu’autre chose...

• Philippe Paradis, Stefan Chaput, Simon Tremblay et Samuel Groulx n’étaient pas en uniforme. Alex Bourret était aussi absent, car il lui reste encore deux matchs de suspension à purger pour son geste lors de la visite du Cool FM le 26 janvier...

• La nouvelle concernant le transfert des matchs des Saguenéens au Palais des sports pour les trois prochaines semaines s’est répandue à la vitesse de l’éclair. Tout le monde se demandait ce qu’il adviendrait des gens ayant des billets de saison, des organisations ayant des loges, des commanditaires, des logos et de l’argent des concessions lorsque les Sags joueront au domicile des Marquis...

• La LNAH intronisera deux nouveaux membres à son Temple de la renommée dans les prochaines semaines, qui ont tous les deux porté l’uniforme des Marquis de Jonquière, soit Dominic Chiasson (23 février à Sorel) et Yannick Tremblay (24 février à Jonquière). Dominic Chiasson a joué 13 saisons au sein du circuit avec plus de 500 matchs disputés. Retraité de la fin de saison 2015, Chiasson occupe le 8e rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de la ligue avec 644 points. En 2005-2006, Chiasson avait connu une saison de 108 points, dont 52 buts. Il a soulevé le trophée du championnat des séries éliminatoires avec les Dragons de Verdun au printemps 2004. Sa cérémonie d’introduction aura lieu le 23 février prochain lors du match entre les Marquis de Jonquière et les Éperviers de Sorel-Tracy...

• Pour sa part, Yannick Tremblay est reconnu pour son talent offensif et son leadership dans un vestiaire de hockey. Pas surprenant qu’il ait remporté la coupe Vertdure à trois reprises. Deux fois avec le Saint-François de Sherbrooke et la dernière avec les Marquis de Jonquière à sa dernière saison en 2012-13. Membre du Club des 500 points depuis le 10 décembre 2010, Tremblay ira rejoindre les grands de la LNAH le 24 février lors du match local des Marquis...