L’homme fort des Marquis, Hubert Poulin, sera de retour au jeu vendredi pour la rencontre contre Rivière-du-Loup au Palais des sports. Poulin a purgé ses cinq matchs de suspension écopés en présaison contre Trois-Rivières.

Les Marquis prêts pour un gros défi

Les Marquis de Jonquière auront un bon défi à relever en fin de semaine, alors qu’ils affronteront les 3 L de Rivière-du-Loup, la seule formation invaincue de la Ligue nord-américaine de hockey depuis le début de la saison, pour ensuite aller croiser à nouveau le fer contre l’Assurancia à Thetford Mines.

« Je pense que (Rivière-du-Loup) sera notre plus gros ‘‘challenge’’ à ce moment-ci de l’année », a indiqué l’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton en entrevue téléphonique. Vendredi, au Palais des sports, ce sera le premier duel de la saison entre les deux formations. « Ce qui est important, c’est la façon dont on va sortir et qu’on va se préparer comme équipe. Je ne pense pas qu’on puisse se baser sur (les résultats) des autres équipes, surtout que la saison est encore assez jeune et que ce sera la première fois que nous allons les affronter. Même si je veux qu’on soit bien informés sur l’adversaire, il sera plus important de nous concentrer sur notre jeu. Depuis le début de la saison, nous avons beaucoup de choses à travailler et à améliorer.

« J’aime mieux me concentrer sur ce qu’on doit faire et sur notre façon de jouer à nous. Et comme nous serons en plus à la maison, on veut vraiment imposer notre rythme et notre façon de jouer aux équipes qui vont venir sur notre glace. »

Pour affronter les Louperivois, les Marquis pourront compter sur des effectifs plus que complets avec le retour de l’homme fort Hubert Poulin qui a purgé sa sanction de cinq matchs, et le retour au jeu du défenseur Samuel Groulx. Dans le communiqué des Marquis, on avançait même que le gros attaquant de Normandin, Philippe Paradis, pourrait prendre part à l’échauffement de vendredi, histoire sans doute de se dérouiller et de faire plus ample connaissance avec ses nouveaux coéquipiers. Paradis ne devrait pas jouer avant le début novembre. Benoit Gratton ne sait pas encore quelle utilisation il en fera, mais chose certaine, ce sera progressif. « On n’a pas le luxe de pouvoir le voir durant une pratique. Ça fait un an qu’il n’a pas joué. On ne le fera pas jouer 17-18 minutes tout de suite. On va essayer de gérer son temps de glace », a indiqué en substance le pilote des Marquis.

Devant le filet, Cédrick Desjardins sera en poste vendredi, tandis que Raphaël Girard sera d’office samedi, à Thetford Mines. 

Parlant de samedi, les Marquis disputeront un troisième match contre la troupe de Bobby Baril. Lors de leur première visite au Centre Mario-Gosselin, les Jonquiérois avaient été malmenés 7-1 par Thetford avant de prendre leur revanche 4-2 le lendemain, au Palais des sports. Malgré une fiche identique de deux victoires, une défaite, Thetford (3e) devance Jonquière au classement. La rencontre entre les deux finalistes des séries du printemps ne devrait donc pas manquer de piquant. 


On veut vraiment imposer notre rythme et notre façon de jouer aux équipes qui vont venir sur notre glace.
Benoit Gratton

En bref

• L’ancienne recrue étoile des Marquis, Christian Ouellet, se débrouille bien avec le Hormadi d’Anglet, en France. En quatre matchs, il a récolté cinq points (un but, quatre passes)...

• Sur la page Facebook de Visibilité LNAH, on apprend que la suspension de dix matchs décernée à l’entraîneur adjoint Dannick Lessard des Draveurs de Trois-Rivières a été réduite de moitié, par suite de la décision rendue par le comité d’appel. L’adjoint pourra donc être reprendre sa place derrière le banc des Draveurs dès le match de vendredi contre Saint-Georges...

• Ce n’est pas la première fois que Lessard voit sa sanction revue à la baisse. En janvier 2015, alors qu’il était adjoint des Prédateurs de Laval, il faisait partie des dirigeants qui avaient écopé d’une suspension de deux ans et demi en lien avec un match (11 janvier) qui avait dégénéré (mêlée générale). Le club avait fait appel et sa sanction avait été réduite à cinq parties...

• Par contre, la sanction de 18 matchs décernée à Tommy Bolduc pour les événements survenus durant la période d’échauffement du match présaison entre les Draveurs et les Marquis demeure la même. Il lui reste encore 13 parties à purger...