Dans la défaite, Yann Joseph a été le meilleur des siens, avec un but et deux passes.

Les Marquis perdent une bataille, mais pas la guerre

Malgré un repos de 20 jours, les champions de la saison régulière, l’Assurancia de Thetford, attendaient de pied ferme les Marquis de Jonquière pour le premier match de cette demi-finale. Malgré une victoire de 7-4 de la troupe de Bobby Baril, les hommes de Benoit Gratton ont tout de même démontré du caractère en bataillant jusqu’à la toute fin devant les 1625 spectateurs du Centre Mario-Gosselin.

Pour l’entraîneur-chef, le pointage aurait pu être plus serré si ses troupes avaient été plus opportunistes et mieux joué en défensive. «Les chances de marquer ont été pas mal égales de chaque côté en première, mais nous avons commis quelques petites erreurs qui nous ont coûté cher. Mais dans l’ensemble, même si le pointage n’est pas à notre avantage, ça aurait pu être plus serré», de commenter Benoit Gratton à l’autre bout du fil.

Ce dernier a apprécié le caractère de ses troupes qui n’ont jamais baissé les bras, même si la cause pouvait sembler perdue. «J’ai vraiment aimé la résilience des gars. Ils n’ont jamais lâché, même quand c’était 4-0. Ils ont continué à batailler, à 4-2, puis à 5-2, et ce, jusqu’à la toute fin. Ils ont démontré une certaine fierté et j’en suis fier!»

Frais et dispos, les joueurs de l’Assurancia étaient fringants. «C’est une équipe rapide et oui, quelques fois, on a eu l’air un peu lent en certaines situations, convient Gratton. Il faudra qu’on soit un peu plus solide défensivement et un peu plus opportuniste aussi. Il faudra mieux se positionner et bouger un peu plus nos pieds.»

Mauvais départ

La rencontre a mal commencé pour les Jonquiérois, puisqu’à peine 48 secondes s’étaient écoulées que Francis Beauvillier logeait la rondelle derrière Cédrick Desjardins. Avec cinq minutes à faire, l’Assurancia a doublé son avance par l’entremise d’Alexandre Giroux, auteur d’un tour du chapeau à l’issue des 60 minutes de jeu.

Toujours durant le premier vingt, les Marquis ont bien eu quelques chances de marquer, mais ils n’ont pas été en mesure de tromper la vigilance de Philippe Cadorette, et ce, malgré un avantage numérique. La période s’est terminée dans le brouhaha au centre de la glace.

Le début de la deuxième n’a pas souri non plus aux Jonquiérois qui se sont retrouvés à 3 contre 5 pendant 1mn42. Même si Desjardins a réussi à contrer deux-trois tirs dangereux, c’est finalement Maxime Macenauer qui a dévié un tir de Labrecque à la droite du cerbère jonquiérois. Six minutes plus tard, le capitaine Matthew Medley s’est emparé de la rondelle pour effectuer un tir sur Desjardins. Il a sais son propre retour pour marquer du revers avant que Desjardins n’ait eu le temps de reprendre sa place à l’entrée du filet.

Tenaces

Malgré un déficit de 4-0 à mi-chemin de la rencontre, les Marquis n’ont jamais baissé les bras. Profitant d’un jeu de puissance, Yann Joseph a dirigé un tir qui a dévié sur un joueur adverse pour inscrire le premier but des siens (11mn51). Gabryel Paquin-Boudreau et Francis Verreault-Paul ont obtenu une mention d’aide sur la séquence. Trois minutes plus tard, les Marquis ont réduit l’écart à 4-2 en faisant fi d’un désavantage numérique. Inspirant, Yann Joseph s’est à nouveau distingué en servant une passe parfaite à Danick Paquette qui a aisément battu de vitesse le cerbère de l’Assurancia.

Malheureusement, les réjouissances ont été de courte durée puisqu’une erreur défensive a permis aux locaux de se présenter à trois contre en territoire jonquiérois avec moins de trois minutes à faire en deuxième. Alexandre Giroux a permis à l’Assurancia de retraiter au vestiaire avec une avance de trois buts.

Première étoile du match, Giroux a d’ailleurs fait mal aux Marquis dès le début de la troisième, en marquant le sixième des siens à la faveur d’un jeu de puissance avec à peine 52 secondes d’écoulées (6-2). Ce tour du chapeau a mis fin à la prestation de Desjardins qui a cédé sa place à Raphaël Girard. Avec un peu plus de cinq minutes à faire et jouant en avantage numérique, Yannick Riendeau s’est emparé de la rondelle derrière le filet adverse pour s’amener devant Cadorette qu’il a déjoué d’un beau tir. La réplique de Thetford n’a pas tardé et Francis Beauvillier a enfilé son deuxième du match.

Avec un peu plus d’une minute à faire dans la rencontre, Jean-Sébastien Bérubé a finalement eu le dernier mot sur Cadorette, grâce à une passe parfaite de Christian Ouellet, avec l’aide de Yann Joseph.

Le deuxième match de cette série 4 de 7 sera disputé au Palais des sports samedi soir, à compter de 19h30. Le cerbère Cédrick Desjardins sera de retour à son poste.

En bref

- Les Marquis sont privés d’un pilier à la défensive en fin de semaine avec l’absence de Mathieu Brisebois. Blessé, le #17 pourrait même être encore absent la semaine prochaine...

- Danick Malouin a jeté les gants contre Christophe Losier dès la fin de la première période, mais le défenseur #51 des Marquis n’a pas eu le meilleur. Chacun a écopé d’un cinq minutes de pénalité en début de deuxième. Malouin a voulu prendre sa revanche un peu plus tard dans la rencontre, mais Losier a décliné l’offre...

- Le Jonquiérois Félix Petit évolue pour l’Assurancia. À l’issue de la série quart de finale contre les Pétroliers du Nord, le #17 présente une fiche d’un but et quatre passes en quatre parties...

- Dans l’autre demi-finale, les champions de l’an dernier, les Éperviers de Sorel-Tracy l’ont emporté 7-5 contre le Cool-FM devant 2188 spectateurs au Colisée Cardin. Samedi soir, la série se transporte en Beauce, tandis que le troisième match sera disputé dimanche, à Sorel-Tracy...