Le gardien Étienne Marcoux a mérité sa première victoire dans la LNAH à son premier départ.

Les Marquis manquent de ressources

Pour un deuxième soir de suite, les Marquis ont laissé filer une avance en troisième période avant de s’incliner. Privés de quatre attaquants du top-6 samedi soir lors de leurs débuts locaux devant 1690 spectateurs au Palais des sports, les Jonquiérois ont dû s’avouer vaincus 4-2 devant l’Assurancia de Thetford Mines après avoir mené 2-1.

«Oui on est partis 0-2 et on a zéro point, mais on pourrait en avoir trois si on avait été le moindrement chanceux. Il n’y a personne qui panique ici», a assuré l’entraîneur-chef Bob Desjardins dans son point de presse d’après-match. Il devait se débrouiller sans les services de Gabryel Paquin-Boudreau, Alexandre Quesnel, Christian Ouellet et Francis Verreault-Paul pour cette rencontre. 

«Enlève leurs quatre meilleurs joueurs sur leurs deux premiers trios, ce n’est pas le même match. Je suis très satisfait de mes gars. Ç’a prouvé qu’on a réussi à construire une bonne profondeur et qu’on pouvait se débrouiller dans un match de même», a souligné Desjardins qui la veille à Sorel, avait dû terminer la rencontre avec seulement sept attaquants, ce qui a mené à une transformation d’une priorité de 4-2 en revers de 5-4. 

«Contre une équipe qui est l’une des bonnes puissances dans la ligue avec tous leurs effectifs, on a donné moins de 30 lancers. Je suis bien satisfait», a-t-il noté. 

Les Marquis n’ont pas tiré de l’arrière avant la troisième période. Francis Brunelle a inscrit les siens au pointage en deuxième en faisant dévier le tir de Mathieu Brisebois pour son premier but en carrière dans la LNAH. En début de troisième, Danick Paquette a brisé une égalité de 1-1, mais Simon Bourque a répliqué d’un tir parfait pour son deuxième de la rencontre. Les Marquis se sont ensuite retrouvés à court de deux joueurs et les visiteurs en ont profité pour prendre les devants sur un tir de Pascal Pelletier. Marc-Olivier Mimar a ensuite scellé la victoire des siens sur une descente à deux contre eux après avoir accepté la passe de l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi de la LHJMQ Joey Ratelle. Le gardien Étienne Marcoux, qui a été solide, repoussant 27 tirs, a signé une première victoire en carrière dans le circuit senior. 

«Quand tu as un cinq contre trois avec Bérubé et Malouin, qui sont nos deux meilleurs en désavantage numérique, au banc des pénalités. Je ne dis pas que les autres n’ont pas fait le travail. À force de donner des chances à une équipe qui avait un alignement complet. Plus complet que ça, ça déborde. C’est plate à dire parce que la défaite me pue au nez, j’haïs ça, mais je suis fier de mes gars. Ils ont fait ce qu’on leur avait demandé de faire. À la fin, il nous manquait des mains, on va se le dire», a laissé tomber Bob Desjardins, soulignant le travail de Cedrick Desjardins devant le filet des Marquis. 

Francis Brunelle a marqué son premier but en carrière dans la LNAH en deuxième, ce qui permettait aux Marquis de prendre les devants 1-0.

Boudreau suspendu quatre matchs

Pour avoir été identifié comme le premier joueur des Marquis à quitter le banc des Marquis dans la bagarre générale de vendredi soir à Sorel, Gabryel Paquin-Boudreau a reçu une suspension de quatre rencontres, la même sanction que Samuel Carrier des Éperviers pour la même offense. L’homme fort David Lacroix a également été suspendu quatre matchs. 

«C’est incroyable», a lancé Bob Desjardins lorsqu’invité à commenter la suspension, mentionnant que le numéro 19 n’avait même pas été identifié sur la séquence par les officiels. 

«Si lui a sorti le deuxième avec l’autre joueur de Sorel et que tout le monde se ramasse avec quatre matchs, ça veut dire qu’ils donnent quatre matchs à tous ceux qui ont quitté le banc. Dans mon livre à moi, c’est la même affaire. Je ne veux pas revenir là-dessus parce que c’est la ligue qui va gérer ça», a rappelé l’entraîneur-chef des Marquis.