Le cerbère des Marquis, Cédrick Desjardins, a réussi à limiter les dégâts en deuxième. Toutefois, Thetford s’est déchaîné en troisième avec cinq buts sans réplique pour signer un gain de 7-1 devant leurs partisans, au Centre Mario-Gosselin.

Les Marquis malmenés 7-1

Fort de nouvelles acquisitions et d’un alignement en santé, l’Assurancia de Thetford attendait de pied ferme les champions en titre pour son match d’ouverture au Centre Mario-Gosselin. La troupe de Bobby Baril a sans doute fait plaisir à ses quelque 980 spectateurs en malmenant les Marquis de Jonquière 7-1.

À l’instar de Mike Sullivan, l’entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh rossés 10-1 par Chicago plus tôt cette semaine, le pilote des Marquis, Benoit Gratton a préféré tourner rapidement la page sur cette défaite pour se concentrer sur le match de ce soir à Jonquière.

« Comme l’a dit Sullivan, c’est le genre de match que tu prends la feuille de match, tu la déchires, tu ne regardes même pas les vidéos ; tu passes à autre chose », image-t-il à l’autre bout du fil.

Les Jonquiérois ont été rattrapés par leur éternelle bête noire, les trop rares pratiques collectives.

« Oui, je pense qu’ils étaient plus affamés que nous, mais on a vu aussi qu’ils étaient déjà rodés avec quatre semaines à pratiquer ensemble, tandis que nous, on était pas mal rouillés. Ce n’était pas évident. Le synchronisme et l’exécution n’étaient vraiment pas à point », a ajouté Gratton.

Pour lui, le pointage n’indique pas l’allure du match. Les Jonquiérois ont manqué d’opportunisme, mais le cerbère Gabriel Girard s’est dressé avec succès devant les attaques jonquiéroises.

« On n’a pas bien joué, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on joue contre eux samedi, chez nous à Jonquière », a conclu Gratton.

Impitoyables

Les Thetfordois n’ont pas fait de cadeaux à la visite, Alexandre Tremblay se chargeant de déjouer Cédrick Desjardins, et ce, même s’ils jouaient à court d’un homme. À mi-chemin du premier vingt, le défenseur Bruno Saint-Jacques a lui aussi fait mouche pour conforter l’avance des locaux à 2-0. Mais avec un peu plus d’une minute à faire, James Desmarais a enfilé son premier but dans l’uniforme des Jonquiérois, avec l’aide de Luis Tremblay et de Jean-Simon Allard.

Si les Marquis ont dominé en première au chapitre des tirs au but 12-9, ce fut complètement l’inverse en deuxième. Le cerbère Cédrick Desjardins a sauvé les meubles plus d’une fois. Il a réussi à maintenir l’écart à 2-1, lui qui a fait face à 15 tirs tandis que son vis-à-vis a repoussé les quatre tirs dirigés contre lui.

En troisième, l’Isothermic a été impitoyable, enfilant cinq buts sans réplique. L’ancien capitaine des 3 L de Rivière-du-Loup, Sylvain Deschâtelets, s’est particulièrement distingué avec sa nouvelle équipe en enfilant deux buts, dont le dernier des siens, marqué sans aide, en désavantage numérique.

Auparavant, Christophe Losier avait ouvert le bal pour faire 3-1 tandis que Maxime Lecours et Francis Charland ont conforté l’avance des locaux à la faveur d’avantages numériques. Dans le dernier vingt, Desjardins a fait face à 14 tirs pour un total de 38, tandis que Girard a été confronté à 13 tirs en troisième pour un total de 29.

Les deux formations croiseront à nouveau le fer ce soir, à compter de 19 h 30, au Palais des sports, alors que les Marquis voudront certainement venger leur honneur devant leurs partisans pour le match d’ouverture. Surtout que l’organisation en profitera pour hisser les bannières de champions de la saison et des séries lors d’une cérémonie d’avant-match.