Juraj Kolnik a inscrit le quatrième but des Marquis, au grand plaisir de son coéquipier Hugo Carpentier.

Les Marquis l'emportent 7-4 à Thetford

Les Marquis de Jonquière ont pris une avance de 2-0 dans la série finale de la LNAH en vainquant l'Assurancia de Thetford 7-4, samedi soir au Centre Mario-Gosselin, mais ce fut loin d'être une partie de plaisir, car les guerriers de Richard Martel ont dû traverser une tempête orange en deuxième période.
Christian Ouellet était bien placé pour voir le tir de Stéfan Chaput déjouer Gabriel Girard, en première période.
Les Marquis ont frappé vite et bien en première pour se forger une avance de 2-0. Profitant d'un jeu de puissance, Alexandre Quenel a repéré Stéfan Chaput laissé seul devant le filet et ce dernier a aisément déjoué Gabriel Girard à la 11e minute de jeu. Sept minutes plus tard, c'était au tour de leur compagnon de trio Christian Ouellet de faire mouche, sur les passes de Chaput et Danick Malouin.
Les Marquis semblaient partis pour la gloire puisqu'ils ont enfilé deux autres buts en 6mn39, le premier par Quesnel, et le second par Juraj Kolnik, tout en empêchant leurs adversaires de tirer au but. Cette avance de 4-0 a mis fin à la soirée de travail de Girard qui a cédé sa place à Jean-Philippe Levasseur.
Puis le vent a changé lorsque l'Assurancia s'est lancé dans une séance intense de brasse-camarade. Alexandre Tremblay a déjoué Cédrick Desjardins pour faire 4-1 14 secondes après le but de Kolnik. Les locaux se sont mis à tempêter dans la zone des Marquis. Le robuste Olivier Croteau a profité de son passage près du but pour heurter Desjardins, ce qui lui a valu une pénalité.
Mais les hommes de Bobby Baril ont imposé leur rythme et enfilé deux autres buts (Gabriel Lemieux et Pierre-Luc-Émond) pour réduire l'écart à 4-3. Heureusement, Kolnik s'est échappé avec 27 secondes à faire en deuxième pour déjouer Levasseur. Un gros but qui a permis à Jonquière de retraiter au vestiaire avec une avance de 5-3.
Un bon test
En entrevue d'après-match, l'entraîneur-chef Richard Martel a confié qu'il avait songé à demander un temps mort lorsque Thetford a enfilé trois buts consécutifs en deuxième. «Mais je voulais que les joueurs vivent cela comme ça, quand la tempête vire de bord et qu'ils se ressaisissent par eux-mêmes. J'avais le choix de prendre un temps mort, mais on avait toujours l'avance et je voulais voir les joueurs réagir. J'ai attendu un peu et finalement, Kolnik a marqué un but extrêmement important. Entre la deuxième et la troisième, on s'est parlé et les joueurs ont bien saisi le message. En troisième, ils ont été impeccables», a expliqué le pilote.
De fait, en troisième, les Marquis avaient retrouvé leur aplomb. Jean-Michel Bolduc a permis aux siens de doubler leur avance 6-3 avec un peu plus de 10 minutes à faire dans le match. Toutefois, les coriaces Thetfordois ont répliqué une minute plus tard par l'entremise de Guillaume Létourneau. Mais encore une fois, Kolnik est venu ajouter son grain de sel en réalisant son tour du chapeau avec un tir dans un filet désert avec une seconde au match.
Desjardins malmené
En deuxième, Olivier Croteau a intentionnellement accroché Desjardins et le cerbère jonquiérois s'est fait brasser souvent au cours de cette rencontre. Une situation qui a laissé Richard Martel perplexe, lorsqu'interrogé à ce sujet. «C'est peut-être la stratégie de Bobby (Baril), mais il reste que les arbitres doivent aussi faire leur job. Ils disent toujours que les gardiens sont extrêmement protégés et Jim Chandik, le superviseur des arbitres, nous dit chaque fois que c'est une priorité. Si les arbitres appliquent le règlement, il n'y aura pas de problème.
«Je pense que Bobby parle beaucoup sur la glace et les arbitres, c'est drôle, ils le savent. C'est ce côté-là de l'arbitrage qui me surprend. C'est comme s'ils ne voulaient pas voir ça», avance-t-il.
«La ligue avait lancé un sérieux avertissement concernant les gardiens. Ç'a avait été dit très fort et très clairement. Les joueurs n'ont pas le droit d'approcher le gardien de but. Et c'est là que je suis ben, ben mêlé. On va s'arranger avec ça, mais je suis ben mêlé», de conclure Martel avec une pointe d'ironie.
Les Marquis en bref
• Quesnel (1re), Chaput (2e) et Alexandre Tremblay de l'Assurancia ont été les trois étoiles du match. Kolnik, même s'il n'a pas obtenu d'étoile du match, en méritait certainement une, lui qui, en plus d'un tour du chapeau, a mis un terme à l'erre d'aller de l'Assurancia en fin de deuxième...
• Les partisans des Marquis qui s'étaient procuré le forfait billet/transport par autobus ont fait un peu de tourisme avant de se présenter au Centre Mario-Gosselin de Thetford Mines. Le chauffeur était sans doute resté sur l'impression que la demi-finale n'était pas finie puisqu'il s'est dirigé à Saint-Georges. Blague à part, les partisans sont arrivés un petit peu plus tard que prévu, mais à temps pour manger et assister à la période d'échauffement...
• D'ailleurs, Richard Martel a apprécié leur appui bruyant à Thetford et l'a souligné en point de presse...
• Christopher Guay a pris part à l'échauffement, mais il a été rayé de l'alignement. Simon Tremblay et Yann Poirier sont les autres porte-couleurs des Marquis qui n'étaient pas en uniforme...
• Très bruyants en début de match, les partisans de Thetford sont devenus un peu plus tranquilles lorsque les Marquis ont pris les devants 2-0 en première. Ils ont retrouvé de l'énergie lorsque Thetford s'est réveillé en deuxième. L'Assurancia a d'ailleurs effectué toute une remontée des tirs au but, avec 13 lancers en deuxième et 15 en troisième pour un total de 30. contre 14 et seulement 8 en troisième pour les Marquis...
• D'ailleurs, en voyant que le but de Desjardins était sorti d'un ancrage sans que les officiels ne réagissent même s'ils s'époumonaient à le signaler, un partisan de Thetford a lancé une canette, puis un autre, une rondelle. C'est seulement à ce moment que la situation a fini par être corrigée...
• À l'inverse, les partisans des Marquis étaient bien présents. Ils étaient facilement reconnaissables lorsque l'arbitre a décerné une punition aux Marquis qu'ils jugeaient non méritée, en entonnant le traditionnel slogan : «L'arbitre est un... pourri, etc. »...
• Les jeunes partisans de l'Assurancia sont chanceux parce l'équipe a une belle mascotte, «Combatout». Très chaleureuse, cette dernière est déjà venue faire une accolade au collègue Dominic Bolduc sur la galerie de presse durant la saison régulière....
• La mascotte du club de baseball senior de Thetford, les Blue Socks, de la ligue de baseball senior du Québec, était aussi sur place. Elle s'appelle «Papi» parce que le proprio de l'équipe est un fan de «Big Papi»...