Les Marquis ont perdu en prolongation face au 3L, un revers au goût amer pour les hommes de Bob Desjardins.

Les Marquis frustrés à Rivière-du-Loup

Les Marquis ont mis en banque un point vendredi soir à Rivière-du-Loup, mais avaient tout de même l’impression de s’être fait voler le deuxième, dans un revers en prolongation de 5-4 devant les 3L.

Il n’a fallu que 16 secondes pour trancher le débat en temps supplémentaire. Les Jonquiérois ont remporté la mise en jeu, ce qui a mené à un deux contre un de Philippe Paradis et Francis Verreault-Paul, qui a amassé trois passes, mais ce dernier a reçu un coup de bâton sur la main, ce qui l’a empêché de tirer, aux dires de l’entraîneur-chef Bob Desjardins. Le jeu s’est transporté à l’autre bout sur un surnombre et Marc-André Tourigny a remis à Michael Ward qui a complété même si Cédrick Desjardins a partiellement fait l’arrêt.

«Encore une fois, on a échappé une avance», a laissé tomber Bob Desjardins après la rencontre, ayant encore bien en mémoire une pénalité décernée à Verrault-Paul pour avoir retenu et les locaux ont marqué le but égalisateur quelques secondes après son retour dans la mêlée sur un but controversé.

«Si dix personnes regardent la reprise, certains vont dire qu’il est bon et d’autres non. On croit que le filet à la droite de Cédrick est débarqué et la rondelle n’est pas encore entrée complètement. Ça reste à l’interprétation de l’arbitre sur qui a fait sortir le filet et qui est entré en contact avec Cédrick sur la séquence», de philosopher l’entraîneur-chef des Marquis à l’autre bout du fil après une récolte de trois points en deux rencontres face aux Louperivois.

Encore une fois, les Jonquiérois ont été les premiers à s’inscrire à la marque quand Jean-Simon Allard a cassé la glace avec son premier de la saison. Les 3L ont ensuite marqué trois fois sans réplique, dont deux fois en début de deuxième, mais les visiteurs n’ont pas lâché prise, marquant à leur tour trois fois sans réplique pour prendre les devants dès la 32e seconde au troisième engagement. «Je dis souvent ça. On joue du bon hockey, mais on n’est pas capables de bien gérer nos fins de matchs et prendre de bonnes décisions, de pester Bob Desjardins. Encore une fois, ce sont des petits détails qui font qu’on est frustrés présentement. Les gars ne voulaient pas sortir de la glace parce qu’ils trouvaient que c’était plate. On vie avec et on va se concentrer sur le match de samedi face à Sorel. Si on gagne, on sort de la fin de semaine avec trois points sur quatre.»

Blessés

Les Marquis ont perdu des soldats lors de cette rencontre. Les attaquants Yannick Riendeau et Alex Picard, ainsi que le défenseur Garrett Clarke n’ont pas terminé le match. Clarke a été frappé au genou par Philippe Charbonneau en début de troisième qui a été expulsé pour son geste en plus d’écoper d’une pénalité majeure, mais les Marquis n’ont pas réussi à en profiter pour marquer le but d’assurance. «On dirait que tout nous arrive au niveau de notre personnel hockey présentement», a convenu Bob Desjardins qui ne semblait pas très optimiste pour la blessure à Clarke.