Les joueurs des Marquis ont obtenu leur billet pour la grande finale.

Les Marquis en finale

En se présentant au Palais des sports devant 1832 spectateurs, les Marquis de Jonquière avaient clairement l'intention d'en finir avec le Cool FM de Saint-Georges et c'est ce qu'ils ont fait avec brio en s'imposant 5-1. Du même coup, ils ont obtenu leur billet pour la grande finale qui s'amorcera dans une semaine contre le vainqueur de la demi-finale entre Thetford et Sorel-Tracy.
Richard Martel ne pouvait que faire l'éloge de ses guerriers après la rencontre, un match où le trio de Christian Ouellet (2 buts, 1 passe/2e étoile), Stefan Chaput (1 but, 1 passe/3e étoile) et Alexandre Quesnel (deux passes) a été particulièrement étincelant. Mais on peut effectivement en dire autant de chacun des soldats de la formation jonquiéroise qui ont tous contribué à enfoncer le dernier clou de la demi-finale.
« La première période fut un peu particulière parce qu'on s'est retrouvé dans la boîte de punition alors qu'on pensait avoir un avantage numérique. Ç'a mis un froid. Mais quand on est embarqué en deuxième, on avait les jambes et on avait tout », a résumé le pilote des Jonquiérois.
« Mathieu Dugas a été très bon en deuxième parce qu'on aurait pu prendre l'avance plus que ça. Ce soir, on ne voulait pas retourner à Saint-Georges. On ne voulait pas prendre de chances, car on ne voulait pas revivre la série de punitions que nous avions eue la dernière fois. Les gars ont travaillé fort en deuxième, car ils ne voulaient pas l'échapper et ils voulaient avoir leur fin de semaine de congé. On l'a vu tout de suite en deuxième quand les gars ont levé leur jeu d'un cran et en troisième, on était (premiers) sur la rondelle. Alors, oui, on est bien contents (d'avoir éliminé Saint-Georges). C'est une très bonne performance de l'ensemble des joueurs », a-t-il conclu.
Les Marquis vont profiter d'un long congé bien mérité en attendant de connaître le vainqueur de l'autre demi-finale. À cet égard, l'entraîneur-chef des Marquis assure ne pas avoir de préférence quant à leur prochain adversaire et ne pas nourrir d'idée de vengeance contre Sorel qui les avait éliminés l'an dernier.
Machine de guerre
D'entrée de jeu, les Marquis ont affiché leur intention d'en finir rapidement, Christian Ouellet décochant un plomb qui n'a laissé aucune chance au gardien Mathieu Dugas, 30 secondes à peine après le début de la rencontre. Le pointage est demeuré le même bien que les locaux aient bourdonné dangereusement autour du filet adverse à la faveur d'un jeu de puissance. Puis, avec cinq minutes à faire, les Beaucerons ont créé l'égalité en avantage numérique lorsque Cédrick Desjardins a partiellement bloqué le tir de Jonathan Laberge pour voir la rondelle rouler tranquillement derrière lui, dans son filet.
Les hostilités de la première ont repris jusqu'à la toute dernière seconde pour se poursuivre avec autant d'intensité en deuxième. Les escouades offensives de Richard Martel ont augmenté la pression et ont finalement réussi à reprendre les devants 2-1 sur un but de Stefan Chaput et ses complices Christian Ouellet et Alexandre Quesnel avec huit minutes à faire. Cela dit, les joueurs du Cool FM doivent une fière chandelle à leur gardien pour s'en être sortis avec seulement un but d'écart. Dugas les a tenus dans le match en contrant les raids des Marquis en quatre avantages numériques et en bloquant 16 des 17 tirs dirigés contre lui dans cette seule période médiane. Ajoutons que la troupe de Dean Lygitsakos a été limitée à quatre lancers, pour un total de neuf après 40 minutes de jeu.
En troisième, les Marquis ont poursuivi le travail, Juraj Kolnik (1re étoile) captant au vol la rondelle qui avait rebondi sur Dugas en bloquant le tir de Jérémie Malouin pour creuser l'écart à 3-1. Avec 10 minutes à jouer, ce fut au tour de Desjardins de se distinguer en bloquant les poussées offensives des visiteurs.
Puis, avec 3mn15 à faire, le trio offensif de la soirée conforte l'avance des locaux à 4-1, Ouellet faisant mouche sur une passe de Chaput et Quesnel. La foule s'est mise à scander « Na-na-na-na ! Hey hey hey, goodbye » pendant que Lygitsakos retirait son gardien pour un sixième attaquant. Peine perdue puisque dans un ultime effort, le capitaine Hugo Carpentier, - qui d'autre ! - s'est emparé de la rondelle et l'a logée dans un filet désert pour confirmer la place des siens en grande finale.
L'entraîneur Richard Martel était tout sourire après la victoire des siens.
En bref
• En point de presse, Richard Martel a révélé que son gardien, Cédrick Desjardins, s'était blessé à un doigt durant l'échauffement qui a continué à saigner durant le premier vingt. « Je ne veux pas l'excuser, mais au début, je trouvais qu'il avait l'air dérangé par ça. Mais en troisième il a été solide quand il le fallait »...
• Tommy Veilleux et Simon Desmarais ont raté leur vocation d'acteurs. En première, Desmarais était à l'agonie après avoir eu un doigt dans un oeil, gracieuseté, semble-t-il, du dur à cuire des Marquis Hubert Poulin. Ce qui a donné lieu à une escarmouche de quatre joueurs impliquant le détestable Tommy Veilleux. Puis, Desmarais a voulu jouer les matamores en prenant Francis Trudel en sandwich avec son coéquipier, ce qui a fait sortir de ses gonds Poulin, toujours au cachot. Desmarais s'est vengé au passage avec un coup de bâton et les deux gaillards ont écopé d'un 10 minutes de mauvaise conduite...
• En deuxième, c'était au tour de Veilleux de tomber à la renverse pour un coup de coude de Jean-Sébastien Bérubé à qui il venait de servir une solide mise en échec. Ç'a marché, Bérubé a été puni...
• En raison d'effectifs complets, Simon Tremblay, Yann Poirier et Christopher Guay ont été laissés de côté pour l'occasion...
• Les dirigeants des Marquis ont annoncé que lorsque la page Facebook de l'équipe atteindra les 10 000 mentions « J'aime », l'organisation fera tirer un billet de saison. Jeudi soir, après deux périodes, on dénombrait 9928 mentions...
• Avant le match de jeudi, deux joueurs des Marquis sont dans le top-4 des meilleurs marqueurs des séries, soit Alexandre Quesnel (#42) avec 4 buts, 11 passes/15 points en 10 matchs. Il n'est devancé que par Yannick Tifu du Cool FM, qui a 4 buts, 12 passes/16 points en 11 matchs. Hugo Carpentier (#28) arrive au 4e rang, avec 6 buts, 8 passes/14 points en 10 rencontres. Après le match, Quesnel était premier et Carpentier troisième...
• Dans l'autre demi-finale, Thetford a pris les devants 3-2 dans la série, grâce à une victoire de 2-1 en prolongation mercredi soir. Les deux formations s'affrontent vendredi soir...