À l'instar de l'Almatois Jean-Simon Allard (ci-haut), les hommes de Richard Martel seront prêts à donner du fil à retordre aux cerbères beaucerons.

Les Marquis en avance 2-0

Les Marquis de Jonquière sont dans le siège du conducteur. Les hommes de Richard Martel ont signé une deuxième victoire en moins de 24 heures, samedi soir au Centre sportif Lacroix-Dutil de Saint-Georges, en l'emportant 4-0 face au Cool FM.
La série demi-finale est maintenant 2-0 pour les Jonquiérois qui retrouvent leurs partisans vendredi prochain. Vendredi, les Marquis ont gagné 5-3 au Palais des sports.
Lors du deuxième rendez-vous, un but de Stefan Chaput en fin de deuxième période, alors que la marque était de 0-0, a semblé donner des ailes aux vainqueurs.
«J'ai trouvé qu'on avait beaucoup d'énergie en troisième période, a résumé l'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel. Plusieurs joueurs ont connu une bonne soirée, dont Chaput, Benoît Gratton, Hugo Carpentier et Cédric Desjardins. Il a été très bon devant notre filet.»
Le cerbère des Marquis a bloqué les 29 rondelles dirigées vers lui, pendant que ses coéquipiers dirigeaient 33 tirs en direction de Mathieu Dugas.
Chaput a réussi son deuxième du match dès le début du dernier tiers, puis Carpentier en a rajouté moins de cinq minutes plus tard pour faire 3-0. Jérémie Malouin a fermé les livres à mi-chemin en troisième.
En entrevue téléphonique après la partie, Richard Martel s'est montré un peu surpris par la stratégie employée par son homologue Dean Lygitsakos.
«Ils ont semblé nous chercher toute la soirée, a fait remarquer l'entraîneur des Marquis. Ils ont envoyé leurs joueurs robustes dès le début de la rencontre. J'ai été un peu surpris, c'était pourtant un match important pour eux, mais ils n'avaient pas l'air à avoir la tête au hockey. De notre côté, on a fait ce qu'on avait à faire on était prêt.»
Samuel Groulx n'a pas pris part à la rencontre, qui n'était pas à 100 pour cent. Martel a indiqué qu'il a préféré ne pas prendre de chance concernant son défenseur.