Mauvaise soirée au bureau pour les gardiens des Marquis, Cédrick Desjardins (photo) et Raphaël Girard, qui ont accordé dix buts.

Les Marquis déclassés

N’étant que l’ombre d’eux-mêmes, les Marquis de Jonquière ont livré l’une de leurs pires prestations de la saison, vendredi, au Colisée Cardin de Sorel, où ils ont été rossés 10-3 par les Éperviers. Grâce à cette victoire, les Sorelois ont confirmé leur titre de champions de la saison régulière.

Les Éperviers ont été sans pitié pour les Jonquiérois, s’offrant même une avance de 7-0 avant que Gabryel Paquin-Boudreau et Juraj Kolnik ne parviennent à déjouer le cerbère Marco Cousineau avec cinq minutes à faire lors d’une deuxième tumultueuse. La troisième n’a guère été mieux pour les troupes de Benoit Gratton puisque les Éperviers ont enfilé trois autres filets tandis que l’unique réplique des Jonquiérois est venue de Paquin-Boudreau pour son 2e du match. 

À l’autre bout du fil, le pilote des Marquis n’a pas cherché d’excuses. «Ç’a été un désastre. Il n’y a pas beaucoup de positif à retirer de ce match. Sorel est vraiment l’équipe à battre présentement. Les Éperviers jouent avec beaucoup de confiance, tandis que nous, c’est le contraire. On n’est pas très ‘‘sharp’’. Défensivement, ç’a été l’un de nos pires matchs. C’était triste à voir», a-t-il convenu.

Rien n’allait non plus pour le gardien Cédrick Desjardins qui a cédé sa place après avoir accordé trois buts en un peu moins de dix minutes. «Ça a permis à Raphaël (Girard) de voir un peu de temps de glace avant les séries.»

Alexandre Quesnel, Stefan Chaput, Jean-Michel Bolduc, Vincent Richer et Simon Tremblay faisaient partie des joueurs réguliers absents. «C’est l’histoire de notre saison et ça commence à être lourd, mais il faut cesser de s’apitoyer sur notre sort et trouver des moyens de s’en sortir. Oui, nous avons toujours des blessés et nous avons beaucoup de joueurs hors de l’alignement régulier, mais je pense que nous avons assez de talent dans ce club pour être capables de compétitionner. Il va falloir que les joueurs dans l’alignement en donnent plus», dit-il. 

Ce soir (samedi), les Marquis accueillent le Cool FM de Saint-Georges à 19h30, au Palais des sports. «Ce sera un match important, pas juste pour le classement, mais pour retrouver le chemin de la victoire avant le début des séries», a conclu Benoit Gratton.