Jérémie Malouin a marqué deux buts, en plus d'ajouter une passe dans la victoire des Marquis à Saint-Georges, samedi soir.

Les Marquis à une victoire de la finale

Après une défaite crève-coeur subie vendredi, les Marquis n'ont pas mis de temps à retomber sur leurs pattes, samedi soir, au Centre sportif Lacroix-Dutil de Saint-Georges. Les Jonquiérois ont expédié le Cool FM dans les câbles grâce à une victoire de 6-2, au grand plaisir de la centaine de partisans de l'équipe qui ont fait le voyage.
Les Marquis prennent les devants 3-1 dans cette série demi-finale de la Ligue nord-américaine de hockey. Ils auront la chance d'accéder à la grande finale jeudi soir, 20h, au Palais des sports de Jonquière.
Les vainqueurs ne l'ont toutefois pas eu facile. Ils ont passé une grande partie des deux premières périodes en désavantage numérique. L'attaque de Saint-Georges a été malgré tout réduite au silence en 13 supériorités numériques, dont plusieurs situations à cinq contre trois.
«Passer quasiment 15 minutes de temps sans arrêt à court d'un homme, je n'ai jamais vu ça et je ne comprends pas, a soufflé l'entraîneur-chef des Marquis Richard Martel en entrevue téléphonique après le match. En tout cas, on va parler des joueurs qui ont fait un job colossal. On s'est défendu en désavantage numérique à cause de punitions qui, à mon avis, la moitié n'était pas méritée. Les joueurs ont offert une performance impressionnante, menée par notre gardien Cédric Desjardins. Il a été le chef de file. Il s'est dressé d'une façon spectaculaire.»
Le portier des Marquis a réalisé 28 arrêts sur 29 tirs en un peu plus de 52 minutes de jeu, avant de céder sa place à Raphaël Girard dans les derniers instants de la partie, histoire d'éviter tout événement regrettable.
Alexandre Quesnel a donné les devants aux Marquis dès la troisième minute de jeu, tout juste avant qu'un tsunami d'infractions vienne briser le rythme. Francis Trudel et Jérémie Malouin ont fait mouche en fin de deuxième engagement, puis Malouin avec son deuxième, suivi de son frère Danick ont fait 5-0 en troisième. Le Cool FM a réduit l'écart grâce au but de Tommy Veilleux, mais Juraj Kolnik a couronné une belle soirée de travail en marquant. Le Slovaque a ajouté trois passes à sa fiche.
«C'est difficile pour moi de nommer un joueur plus qu'un autre, parce que ce fut une victoire d'équipe à 100 pour cent, a fait valoir Martel. Je ne suis pas capable de trouver un joueur qui n'a pas donné son plein rendement. C'était quelque chose ce soir (samedi). On sort avec une très grosse victoire et il nous en reste une à aller chercher.»
Les esprits se sont quelque peu échauffés en troisième période alors que le match était hors de portée du Cool FM. Venu en relève à Mathieu Dugas, le gardien Steven Veilleux, venu tout droit des Loups de La Tuque, dans la Ligue senior A de la Mauricie, a tenté d'engager le combat avec Cédric Desjardins. Même si le cerbère des Marquis était prêt à aller à la guerre, les officiels ont fait en sorte que ça ne dégénère pas. Veilleux a été envoyé aux douches et Dugas a été forcé de revenir dans l'action.
«J'ai été bien surpris, a avoué Richard Martel. Je ne sais pas si c'était une commande du banc mais ce gardien arrivait de nulle part. Je ne comprenais pas qu'il veuille se battre. J'ai été surpris, mais les arbitres se sont arrangés pour qu'il n'y ait pas trop de grabuge.»