Le luxe de jouer à la maison

Les Marquis de Jonquière vont se payer un luxe qu’ils ne s’offrent pas souvent, en fin de semaine. La formation de la Ligue nord-américaine de hockey dispute ses deux rencontres au Palais des sports, un endroit où ils ont pris l’habitude de connaître beaucoup de succès.

Jonquière a gagné huit de ses dix sorties à la maison, depuis le début de la saison 2017-2018, alors que les deux défaites sont survenues en bris d’égalité. Les 3L de Rivière-du-Loup, vendredi, et les Éperviers de Sorel-Tracy, samedi, auront la lourde tâche de venir s’imposer dans le temple des Marquis.

«On a quand même une bonne fiche à la maison, c’est donc certain qu’on veut utiliser cet avantage en fin de semaine, a admis l’entraîneur-chef Benoît Gratton. L’objectif est d’aller chercher les quatre points disponibles, mais on va faire face à beaucoup d’adversité. On va affronter deux équipes qui vont bien présentement. C’est un bon défi et la bonne nouvelle, c’est que plusieurs joueurs sont de retour.»

Outre Philippe Paradis et Jean-Simon Allard, toujours incommodé par des blessures, plusieurs vétérans seront présents pour les deux rencontres. Hugo Carpentier, Juraj Kolnik, Stefan Chaput, Gabryel Paquin-Boudreau, Jean-Michel Bolduc et Alex Bourret seront tous en uniforme, ainsi que le jeune David Bastien. Le défenseur Samuel Groulx sera absent en raison de ses obligations professionnelles.

«Ce n’est pas arrivé souvent, depuis un mois et demi, d’avoir un alignement presque complet», a rappelé Benoît Gratton, soulignant que son équipe n’avait pas joué du mauvais hockey malgré la récolte d’un seul point sur quatre, la semaine dernière, contre Sorel-Tracy et Trois-Rivières.

«On a dominé certains aspects du jeu, au cours des deux derniers matchs, donc il ne faut pas seulement se fier aux résultats, a rappelé le pilote des Marquis. On a peut-être été moins opportunistes que nos adversaires, mais je suis assez satisfait de la dernière fin de semaine. Il y a toujours des choses à améliorer, mais il nous manquait beaucoup de joueurs et notre manque de touche offensive a paru.»

Dernier droit

Il reste seulement 15 matchs à la saison régulière des Marquis. L’entraîneur, de par son expérience, sait que le retour du congé des Fêtes coïncide souvent avec le moment où on fait la séparation entre les équipes aspirantes aux grands honneurs et les autres.

«Souvent, il y a des équipes qui vont prendre leur envol après les Fêtes et ce sont elles qui vont avoir du succès en séries éliminatoires, a fait remarquer Benoît Gratton. On envisage certainement d’avoir du succès au cours des prochaines semaines pour se donner du momentum en vue des séries.»

Cédric Desjardins sera le gardien partant, vendredi soir, face à Rivière-du-Loup. Benoît Gratton se donne le temps de voir comment les choses vont se passer au cours de ce match avant de prendre une décision pour samedi.

En bref

Benoît Gratton va profiter de la présence de tous ses joueurs à Jonquière, samedi, pour tenir une séance d’entraînement sur la glace du Palais des sports en matinée. Les unités spéciales seront surtout mises en pratique afin d’améliorer la chimie.

«Ça ne devrait pas être un entraînement extrêmement vigoureux puisqu’on joue en soirée, mais on va en profiter au maximum», a assuré Gratton.