S’ils peuvent compter à nouveau sur les services du défenseur Jonathan Diaby, les Marquis de Jonquière devront se passer de ceux du robuste attaquant Danick Paquette (47), qui a écopé d’un match de suspension lors du match contre Sorel, jeudi soir.

La série de la deuxième chance

Vaincus 4-0 jeudi par les Éperviers de Sorel-Tracy, pour ainsi concéder la série quart de finale en cinq parties, les Marquis de Jonquière tenteront de se reprendre dans la série de la seconde chance, contre les 3 L de Rivère-du-Loup. La série 2 de 3 s’amorcera dimanche, 15 h, au centre Premier Tech, pour se transporter au Palais des sports de Jonquière le vendredi 29 mars, à compter de 20 h.

En saison régulière, les deux équipes ont une fiche à peu près similaire, ayant exactement le même nombre de buts (146). Les Marquis ont été légèrement plus généreux pour les buts contre (136 contre 132). Jonquière a un meilleur taux de succès en avantage numérique (22,77 % contre 15,9 %) et en désavantage numérique (80,19 % contre 79,23 %). Au chapitre des punitions, Jonquière a été un peu moins punie, avec 747 minutes contre 767 pour Rivière-du-Loup.


«  C’est une équipe qui aime rentrer dans la tête de ses adversaires. Ils ont des joueurs capables de jouer ce rôle-là. Il faudra donc rester disciplinés et ne pas entrer dans leur jeu, mais rester concentrés à gagner les matchs.  »
Benoit Gratton

L’une contre l’autre, on parle de 35 buts pour Rivière-du-Loup contre 34 pour Jonquière, et des statistiques semblables à celles de la saison. Enfin, lors de leur dernier duel de la saison régulière, le 2 mars au Palais des sports, les Marquis avaient conclu sur une note victorieuse en doublant les 3 L 6-3.

Joint vendredi, l’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton, s’attend à une série où l’offensive sera à l’honneur et où il n’y aura pas de place au relâchement. Son équipe devra avoir le couteau entre les dents dès le premier affrontement, estime-t-il.

« Ce sont deux équipes qui ont marqué beaucoup de buts tout au long de l’année, et défensivement, nous en avons donné beaucoup, de chaque côté. Je pense que ce sera une série axée peut-être un peu plus sur l’offensive que celle qu’on vient de jouer contre Sorel. Mais encore une fois, on veut s’assurer de connaître un bon début de série, surtout que c’est un 2 de 3. Ce n’est pas comme un 4 de 7. On n’a pas le choix de tourner la page le plus rapidement possible sur la série contre Sorel et de regarder en avant. Il faudra surprendre dès le premier match, a-t-il indiqué. J’ai confiance que les gars vont mettre les bouchées doubles dimanche. »

Discipline

Rivière-du-Loup est une équipe qui aime jouer robuste et provoquer l’adversaire. « C’est une équipe qui aime rentrer dans la tête de ses adversaires. Ils ont des joueurs capables de jouer ce rôle-là. Il faudra donc rester disciplinés et ne pas entrer dans leur jeu, mais rester concentrés à gagner les matchs », ajoute Benoit Gratton, qui souhaite que sa troupe tire pleinement profit de cette seconde chance.

Il pourra compter sur un alignement quasi complet puisque seul Danick Paquette manquera à l’appel.

En effet, Paquette a écopé d’un match à purger à la suite de sa mise en échec par-derrière survenue en troisième période dans le match de jeudi contre Sorel.

Par contre, à la défensive, en plus de pouvoir compter sur le vétéran Jean-Michel Bolduc, les Marquis retrouveront les services de Jonathan Diaby, dont la suspension a été réduite de quatre à deux matchs, de sorte qu’elle est maintenant purgée.