Hugo Carpentier a disputé un autre fort match, hier soir, à Rivière-du-Loup. Il a inscrit un but et une passe, en plus d'hériter de la première étoile.

La première manche aux Marquis

Les Marquis de Jonquière ont imposé leur rythme sur la grande glace du Centre Premier Tech, hier, pour remporter 4-3 le premier duel de la série aller-retour contre les 3 L de Rivière-du-Loup.
Le trio composé d'Hugo Carpentier, de Francis Charette et de Yannick Riendeau a fait des flammèches toute la soirée. Carpentier (1 but, 1 passe) et Charette (2 buts) ont d'ailleurs mérité la première et la troisième étoile de la rencontre. Quant à Riendeau, la nouvelle acquisition des Marquis a tout fait sauf marquer. Le #13 a en effet terminé sa soirée de travail avec trois points.
«Leur trio de Charette/Carpentier/Riendeau a été extrêmement dominant. Ils ont marqué trois buts, mais ils ont généré énormément de chances de marquer. Riendeau n'a pas capable d'acheter un but malgré des efforts incroyables», a relaté Dean Lygitsakos d'entrée de jeu.
La première période a d'ailleurs été la plus offensive de part et d'autre. Jean-Sébastien Bérubé a permis aux Louperivois d'être les premiers à s'inscrire au pointage, mais les Marquis ont répliqué avec deux buts en moins d'une minute (Charette et Gaby Roch) aux dépens du gardien Pierre-Olivier Lemieux. Profitant d'un avantage numérique, Marc-André Tourigny (2e étoile) a créé l'égalité en déjouant Pier-Olivier Pelletier pour inscrire le premier de ses deux filets à la faveur d'un surnombre. Carpentier et Charette ont ensuite permis aux Marquis de doubler leur avance jusqu'à un peu moins de cinq minutes à faire en troisième, où Tourigny a marqué en supériorité numérique.
Pour le pilote des Marquis, cela augure bien pour le match de ce soir devant les partisans du Palais des sports. «On a joué un match hermétique au maximum, un superbe match sur la route. Environ 75% de leurs lancers se sont produits en avantages numériques, mais à forces égales, on les a vraiment éteints. Nous avons été en contrôle du match, même si leur but en troisième a créé une fin de match un peu plus stressante. Rivière-du-Loup a une très bonne attaque et il fallait absolument réduire leurs chances de marquer et c'est ce qu'on a fait. Les gars ont été disciplinés dans leurs déplacements, car le système était ajusté en fonction de la grande glace», de conclure Lygitsakos.
Ce soit, les Marquis accueillent les 3 L à 19h30, au Palais des sports.
En bref
° Les dirigeants des Prédateurs de Laval n'ont pas été très patients. Ils ont déjà congédié leur entraîneur-chef Dany Leblond. L'intérim est assuré par le directeur général Lucien Paquette.