L’Assurancia a remporté six des huit duels face aux Marquis pendant la saison régulière.

Jonquière veut profiter de sa renaissance

Tel un phénix qui renaît de ses cendres, les Marquis se retrouvent en demi-finale de la Ligue nord-américaine. Éliminés en quart de finale par les Éperviers de Sorel-Tracy, les Jonquiérois ont profité de la série de la deuxième chance pour se qualifier dans le carré d’as. Et tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Tous les espoirs sont donc maintenant permis en vue de l’affrontement face à l’Assurancia de Thetford.

Battus en cinq matchs par Sorel-Tracy, les Marquis sont revenus à la vie pour éliminer les 3 L de Rivière-du-Loup en prolongation du troisième match d’une courte série deux de trois, dimanche. Pendant ce temps, l’Assurancia est en congé depuis le 16 mars après avoir balayé les Pétroliers du Nord.

Lorsque la rondelle tombera sur la glace du Centre Mario-Gosselin, vendredi soir, Thetford aura profité d’un congé complet de 19 jours.

« On va essayer d’amener cette énergie pour embarquer dans la série, en espérant que Thetford soit un peu rouillé en commençant », a mentionné l’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton, qui a vécu une première en carrière lorsque son équipe a obtenu une deuxième chance d’atteindre la demi-finale après l’élimination contre Sorel-Tracy.

« Je dois avouer que ça n’a pas été évident de trouver la bonne approche, a-t-il noté. Les gars ont bien réagi face à la situation, surtout lors du premier match contre Rivière-du-Loup (victoire de 6-3). Selon moi, c’est ce qui a fait la différence. Si on avait parti la série un peu croche, on serait peut-être en vacances. Ça n’a pas été évident à gérer, mais on l’a bien fait. »

Maintenant que la résurrection s’est matérialisée, les Marquis en auront plein les bras face aux champions de la saison régulière. L’Assurancia a été particulièrement solide défensivement, en ne donnant que 109 buts en 36 matchs, ce qui représente le plus bas total de la LNAH.

« On est tous conscients que sur papier, Thetford forme l’équipe la plus complète, a concédé Benoit Gratton. Ils n’ont pas beaucoup de faiblesse. On s’attend à faire face à une adversité qu’on n’a pas encore vécue depuis le début des séries. Mais encore une fois, peu importe l’adversaire, lorsque tu embarques dans une nouvelle série, tu dois avoir l’intention de gagner. C’est certain qu’on va devoir jouer notre meilleur hockey de la saison, mais on arrive avec de la confiance. »

En saison régulière, les Marquis ont remporté deux victoires en huit tentatives contre Thetford. L’Assurancia a été parfait au Palais des sports de Jonquière avec quatre gains en autant de visites. Rappelant que les statistiques de la saison ne valent plus rien dire, Benoit Gratton s’attend à ce que ses ouailles doivent tout laisser sur la glace s’ils espèrent l’emporter.

« Il n’y a pas grand monde qui pense qu’on va gagner cette série, a annoncé le coach en chef. C’est un cliché, mais je pense que la pression est sur Thetford et tout le monde les voit champions cette année. On va tenter de causer une surprise à travers la ligue, mais on va y aller une étape à la fois. »

Après le premier match disputé à Thetford, vendredi soir, les deux équipes se retrouvent samedi, au Palais des sports. Les Marquis pourront compter sur un alignement complet, incluant la présence de Jean-Michel Bolduc.