Il y a toujours des flammèches lors d’un duel entre les Marquis de Jonquière et les Éperviers de Sorel-Tracy. Et la série finale 4 de 7 qui s’amorce vendredi au Colisée Cardin ne fera sans doute pas exception!

Jonquière a un passé gagnant en finale

Au cours des sept dernières années, les Marquis de Jonquière ont soulevé la coupe à trois reprises en finale de la Ligue de hockey nord-américaine (LNAH). La formation jonquiéroise a remporté les titres des séries en 2013, en 2014 et en 2017, soit chaque fois qu’elle a atteint la ronde finale. 2019 fera-t-il exception ?

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec les Marquis, les formations de Thetford et de Sorel-Tracy font partie des habitués de la finale et que la rivalité au sein de ce trio est toujours bien présente.

Voici donc un petit retour sur les séries de la LNAH depuis 2012 : Jonquière arrive en tête avec trois coupes, suivi de Thetford avec deux (2012 et 2015) tandis que Sorel a remporté une première coupe en 2018 et Rivière-du-Loup a été couronné en 2016.

La première coupe des Marquis a été remportée en 2013. Ils avaient alors eu besoin de six matchs pour enlever les grands honneurs... contre Sorel-Tracy.

En 2014, les Marquis avaient aussi eu besoin de six matchs contre Thetford Mines avant de soulever la coupe. Ils avaient d’ailleurs remporté le 6e match en prolongation. En demi-finale, les Jonquiérois avaient vaincu Sorel en cinq matchs (4-1).

En 2017, les Marquis avaient balayé la finale en quatre matchs contre des Thetfordois éclopés. En demi-finale, Jonquière avait vaincu Saint-Georges en cinq parties (4-1) tandis que Thetford avait eu besoin de six rencontres pour vaincre Sorel (4-2).

En 2016, Sorel avait eu le meilleur contre Jonquière en demi-finale à l’issue d’un 7e match, en prolongation. Cette série demi-finale avait été fertile de rebondissements alors que les frères Francis et Jocelyn Breault avaient été congédiés après le 4e match pour être finalement remplacé par Richard Martel.

Malgré un retard de 3-1 dans cette demi-finale, Martel avait inspiré les Marquis qui avaient gagné les deux parties suivantes pour forcer la tenue d’un ultime duel avant de concéder la série. L’année suivante, les Marquis, menés par Martel, ont finalement soulevé la coupe Vertdure pour une troisième fois.

Du côté de Sorel-Tracy, les Éperviers en seront à une 5e participation en finale en sept ans. Après avoir perdu les finales de 2013, 2015 (contre Thetford) et de 2016 (contre Rivière-du-Loup), les Éperviers ont enfin soulevé le convoité trophée en mai 2018, après avoir vaincu Rivière-du-Loup en six parties (4-2).

Long détour

Pour la finale 2019, les Marquis auront pris le plus long chemin, en perdant contre Sorel en cinq matchs (4-1) en quart de finale, avant de remporter le 3e et décisif match du repêchage contre Rivière-du-Loup, pour ensuite avoir le dernier mot en demi-finale (4-3) à l’issue d’un 7e match contre Thetford, samedi dernier. Les coriaces troupiers de Benoit Gratton miseront maintenant sur leur erre d’aller et leur étonnante résilience.

De leur côté, les Éperviers ont pu profiter d’une semaine de repos en plus de la présente semaine, eux qui ont remporté la série demi-finale contre Saint-Georges en cinq parties (4-1) le 14 avril. En plus de troupes reposées, l’entraîneur-chef Christian Deschênes pourra compter sur un bon noyau de joueurs qui ont soulevé la coupe l’an dernier et qui voudront sans doute réitérer leur exploit.

+

EN BREF

La Ligue nord-américaine a dévoilé le calendrier complet de la série finale entre les Marquis de Jonquière et les Éperviers de Sorel-Tracy. Ainsi, la série s’amorce vendredi, à 20h, au Colisée Cardin, pour ensuite se dérouler au Palais des sports de Jonquière le samedi, à 20h. La semaine suivante, le match #3 aura lieu le vendredi 3 mai, à 20h, au Colisée Cardin et le match #4, à 20h, au Palais des sports. Prenez note que le match #5 sera disputé le jeudi 9 mai, à 20h, au Colisée Cardin et que le match #6 sera présenté le vendredi 10 mai, 20h, au Palais des sports. L’ultime match est programmé pour le samedi 11 mai, à 20h, au Colisée Cardin.