Ayant subi une injection à la jambe, l’attaquant Yannick Riendeau sera absent du jeu pour un bon moment. Il pourrait donc être de retour seulement pour la demi-finale.

Gratton se prépare au «week-end de l'année»

Les joueurs du Cool FM et des Marquis se connaîtront très bien, dimanche. Les deux équipes croiseront le fer trois fois en autant de jours, ce qui permettra de dénouer l’égalité de 1-1 dans la série 4 de 7.

« Quand tu le regardes, ça pourrait être fini d’un côté comme de l’autre, dimanche. C’est le week-end le plus important de l’année », annonce sans détour l’entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton. 

Un match à la fois

« On va essayer de les prendre une à la fois. Si on regarde tout le week-end, ce n’est pas la bonne façon de l’approcher. On va se concentrer d’abord sur le match de vendredi », de reprendre Gratton qui a l’intention d’utiliser plus de personnel pour ce marathon. Il pourra également compter sur le retour au jeu du robuste ailier Steven Oligny. 

« La série est égale et on a encore l’avantage de la glace », rappelle Benoit Gratton qui n’est toutefois pas le plus grand partisan du fameux avantage de la patinoire en séries. 

« Ils ont gagné un match sur la route et on l’a emporté chez eux. L’avantage de la glace, j’y crois de moins en moins dans le hockey d’aujourd’hui même si on n’a pas perdu beaucoup de matchs pendant la saison. C’était la même chose l’an dernier et Laval était venu nous battre au Palais au premier match des séries. Il faut prendre ça avec un grain de sel », d’estimer l’entraîneur jonquiérois, qui croit que le plus gros avantage pour les Marquis est probablement l’habitude du voyagement. 

Énigme Russo

Les Marquis devront encore une fois percer l’énigme du gardien Adam Russo qui a été brillant lors de la fin de semaine inaugurale. Le vétéran n’a permis que trois buts sur 79 tirs lors des deux premiers duels. 

« Les choses qu’on faisait, on le faisait bien. Je ne pense pas qu’on pouvait en faire plus que ça », d’estimer Benoit Gratton après avoir visionné les séquences vidéo. Il a vu beaucoup de trafic devant le filet adverse ainsi que des chances sur des retours. « Ç’a été probablement le joueur de l’année. L’année dernière, c’était la même chose. Chaque match, il a été solide et on s’attend à la même chose pour la prochaine fin de semaine. Ce sera des pointages serrés », de souligner Gratton. 

« Quand tu affrontes des gardiens de cette trempe, tu dois te préparer en conséquence. On doit se concentrer sur bien jouer défensivement. Il ne faut pas oublier que de notre côté, Cédric Desjardins est l’un des meilleurs gardiens depuis deux ans. Il nous a démontré l’an dernier en séries que c’était un “gamer” et qu’il se présente quand ça compte. Dimanche, il a été solide. Tout le monde parle de Russo, mais Desjardins est capable de faire le travail. Oui vendredi, il y a un but qu’il voudrait revoir, mais je n’étais pas inquiet qu’il allait rebondir. Nous aussi on est bien chaussés devant le filet », nuance-t-il. 

Riendeau absent

Les Marquis devront se passer des services de l’attaquant Yannick Riendeau pour un bon moment. Il a subi une injection à la jambe dernièrement, ce qui nécessite un repos de six semaines. Il pourrait donc être de retour pour la demi-finale. 

« On va se concentrer sur le match de vendredi et on verra après. On ne verra pas plus loin que la fin de semaine », de commenter Benoit Gratton.