Francis Trudel vient de confirmer son retour avec les Marquis de Jonquière pour la saison 2017-2018 de la Ligue nord-américaine de hockey.

Francis Trudel confirme son retour

Les Marquis de Jonquière pourront de nouveau compter sur les services de Francis Trudel quand débutera la saison 2017-2018 de la Ligue nord-américaine de hockey. La direction de l'équipe vient de s'entendre avec le défenseur qu'elle avait obtenu des 3L de Rivière-du-Loup, en janvier 2017, en retour de Loïc Lacasse.
Principalement parce qu'il a deux jeunes enfants, Francis Trudel avait laissé plané un petit doute sur son retour, au lendemain de la conquête de la coupe Vertdure par les Marquis, en mai. Il a choisi de poursuivre l'aventure parce qu'il a aimé ses premiers mois avec l'équipe.
«Je reviens parce que j'ai adoré mon expérience l'an passé, note Francis Trudel. Ce fut assez court, même si on s'est rendu jusqu'au bout dans les séries, mais j'ai vraiment aimé l'expérience, l'organisation et le groupe de gars. J'ai le goût de revivre ça une autre année.
«J'ai commencé dans la Ligue nord-américaine avec les Marquis, il y a six ans. Depuis ce temps, ils ont toujours représenté une force dans la ligue. Ils sont toujours dans les favoris. La preuve, ils ont gagné trois fois dans les cinq dernières années. C'est agréable de faire partie d'une organisation comme ça.»
Celui qui a mis la main sur la coupe Vertdure en 2016 (avec Rivière-du-Loup) et en 2017 (avec Jonquière) se dit convaincu que les Marquis ne perdront pas leur réputation enviable au cours de la prochaine campagne et qu'ils feront de nouveau partie des équipes à surveiller. Comme chaque année, des changements ont été apportés à la formation, mais il croit que le noyau est encore très solide.
«Le noyau reste sensiblement le même, malgré certaines pertes, avance Francis Trudel. Le départ de Benoît Gratton (qui est devenu l'entraîneur des Marquis) va nous faire mal autant pour ses habiletés offensives que pour son caractère, son émotion et son expérience, mais on ne le perd pas au complet. Par contre, on va rentrer un gars comme James Desmarais. Je n'ai entendu que de bons mots à son sujet. On a aussi perdu un gros morceau avec le départ de Christian Ouellet, mais si on peut ajouter un gars comme Alexandre Picard, ça ne pourra pas nuire. J'ai joué avec lui deux ans dans le junior et c'est un excellent joueur. Avec l'expérience acquise dans la Ligue américaine de hockey et dans de grosses ligues en Europe, il doit être encore meilleur. Chaque année, des joueurs s'en vont et d'autres arrivent. Quand je regarde ce qui est en place présentement chez les Marquis, je n'ai vraiment pas peur de commencer la saison.»