L'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel.

Fortier hante les Marquis

Trop peu trop tard pour les Marquis de Jonquière qui se sont inclinés 5-3 face au Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce, devant les quelque 1160 spectateurs réunis au centre Lacroix-Dutil, vendredi.
L'ancien Marquis François Fortier est venu hanter son ancienne équipe, lui qui a terminé sa soirée de travail avec deux buts et un passe pour mériter la première étoile, tandis qu'un autre ancien Marquis, Francis Charette, a récolté deux mentions d'aide.
Faut dire que le duel avait des airs de déjà-vu, puisque comme ce fut le cas lors de leur dernier affrontement au Palais des Sports (aussi remporté 5-3 par le Cool), les Jonquiérois ont fort mal amorcé la rencontre, laissant leurs hôtes se forger une confortable de 3-0 après 20 minutes de jeu. Yannick Tifu (tir dévié) et Jonathan Laberge ont eu le meilleur sur Cédrick Desjardins à la faveur d'un avantage numérique, tandis que Fortier a réussi à déjouer le cerbère jonquiérois.
Entre-temps, les Marquis ont été incapables de profiter d'un 5 contre 3 et ont encore une fois manqué d'opportunisme.
En deuxième, Alexandre Quesnel a réduit l'écart à 3-1 sur un jeu de puissance, mais voilà que François Fortier a déjoué à nouveau Desjardins qui cédera finalement sa place à Raphaël Girard.
Les Marquis ont retroussé leurs manches et Hugo Carpentier a réussi à réduire l'écart à 4-2 avant la fin du deuxième vingt.
En début de troisième, Samuel Groulx a ravivé les troupes de Martel en marquant aux dépens du cerbère Pier-Olivier Pelletier. Mais avec 45 secondes à faire dans la rencontre, les Beaucerons ont profité d'un 8e avantage numérique qui a permis à Jonathan Laberge de marquer son deuxième du match dans un filet désert.
La troupe de Dean Lygitsakos a donc savouré un deuxième gain d'affilée face aux meneurs au classement de la LNAH.
Prise 2
« On a mal parti le match, a reconnu Richard Martel en entrevue téléphonique. Après le changement de gardien de but, on a eu un regain de vie et Raphaël (Girard) a fait les bons arrêts. Par la suite, on a repris un certain tempo. Toutefois, on n'a pas été capables de profiter de deux 5 contre 3 et on a perdu le match.
« Samedi, il faudra partir le match un peu mieux qu'on ne l'a fait lors des deux dernières rencontres et être plus opportunistes. Car même si on a eu le dessus au niveau des tirs au but (36 contre 28) et que Pelletier a bien fait vers la fin, on serait capables de lancer un peu plus. »
Les fiers soldats de Richard Martel voudront certainement offrir une tout autre performance pour le deuxième match contre Saint-Georges devant leurs partisans, samedi soir, au Palais des sports. Idem pour le gardien Cédrick Desjardins qui sera à son poste ce soir, lui qui a cédé sa place après avoir accordé quatre buts sur 13 lancers en première moitié de match. Son collègue Raphaël Girard n'a rien concédé face à 14 tirs.
Mentionnons enfin que Jean-Sébastien Bérubé (blessé) et Vincent Richer étaient absents vendredi. Richer a été victime d'un accident de voiture jeudi soir et on craint une commotion cérébrale. Le défenseur a été très chanceux dans sa malchance, car on dit que son véhicule est juste bon pour la ferraille. Simon Tremblay, Yann Poirier et Luis Tremblay ont pris la relève.
La première période a été marquée par un combat entre le fougueux Hubert Poulin et Érick Lizon. L'homme fort a eu assez aisément le dessus sur son rival...