Les Marquis de Jonquière n'ont fait qu'une bouchée des 3L de Rivière-du-Loup, hier, qu'ils ont malmenés 8-2 à l'issue d'un véritable festival offensif qui a plu aux quelque 1200 spectateurs réunis au Palais des sports.

Festin offensif signé Charette

Les Marquis de Jonquière n'ont fait qu'une bouchée des 3L de Rivière-du-Loup, hier, qu'ils ont malmenés 8-2 à l'issue d'un véritable festival offensif qui a plu aux quelque 1200 spectateurs réunis au Palais des sports.
L'as-marqueur Francis Charette a montré qu'il était de retour en pleine possession de ses moyens, terminant sa soirée de travail avec deux buts (dont un en échappée) et autant de passes. Mais outre le "Chat", c'est toute la formation jonquiéroise qui a brillé. De quoi redonner sa confiance offensive à une équipe qui a traversé une période difficile depuis les Fêtes.
Parmi les recrues, le jeune Olivier Croteau s'est fait de nombreux admirateurs. Il a marqué, s'est porté à la défense de ses coéquipiers et a montré qu'il n'avait pas froid aux yeux en jetant les gants face l'aguerri pugiliste Maxime Vachon. Son trio (avec Yann Poirier et Dany Roussin) a fait des étincelles. De quoi faire hésiter l'entraîneur Dean Lygitsakos à défaire cette combinaison gagnante qu'il a fort appréciée d'ailleurs..
Le pilote des Marquis n'avait d'ailleurs pas grand-chose à reprocher aux siens, qui ont pleinement exploité la faille causée par l'absence de deux piliers défensifs des 3L.
«Ça fait du bien de voir les gars qui travaillent fort être récompensés. Défensivement, on s'est seulement fait marquer deux buts, dont un lors d'un 5 contre 3. On a une fierté de jouer avec émotion et bien défensivement. C'est mission accomplie pour nous ce soir à cet égard, en plus d'avoir réussi à marquer plus de buts que besoin. Notre gardien (Pier-Olivier Pelletier) a aussi été excellent. On l'oublie dans l'équation en raison des buts, mais il a vraiment été excellent lors des 5 contre 3. Il a fait de gros arrêts et ça nous a donné de l'élan»
Départ en force
Les Marquis ont frappé vite et bien dès le début de la rencontre. À peine trois minutes s'étaient écoulées que Simon Laliberté a ouvert la marque à la faveur d'un jeu de puissance. Le jeune Olivier Croteau doublait la mise 17 secondes plus tard sur des passes de Poirier et Roussin. Dix minutes plus tard, Anthony Mezzagno réduisait l'écart à 2-1 en déjouant Pelletier d'un tir entre les jambières. Les Marquis ont continué de s'imposer aux visiteurs, ce qui a permis à Samuel Lévesque, bien posté devant l'enclave, d'enfiler son premier but de la saison.
Les Jonquiérois en ont remis une couche en deuxième, Jean-Michel Bolduc marquant d'un tir de la ligne bleue et Dominic Léveillé se jouant de Pierre-Olivier Lemieux en échappée, lors d'un désavantage numérique par surcroît. Les locaux ont retraité au vestiaire avec un coussin de 5-1.
En troisième, les esprits se sont échauffés, mais ce sont les locaux qui se sont retrouvés dans l'eau chaude au chapitre des pénalités décernées. Samuel Lévesque risque une peine sévère pour une mise en échec par derrière tandis que Luis Tremblay, impliqué dans une bagarre contre Maxime Vachon (expulsé), a été trouvé coupable d'avoir du ruban gommé sur les mains.
Lygitsakos compte réviser la vidéo pour voir s'il peut en appeler de la décision, car il estime que Tremblay n'a pas été l'instigateur du combat. D'ailleurs, il ne considère pas vraiment qu'il y a eu combat. Ce qui est sûr, c'est que Vachon a violemment secoué Tremblay pendant qu'il était accroupi sur la glace et lui a affligé une solide bosse dans le front. De fait, la seule ombre au tableau de la soirée, ce sont ces infractions qui pourraient s'avérer coûteuse en termes de suspensions.
Malgré ces désavantages numériques, les Marquis ont tiré les marrons du feu. Francis Charette leur a permis d'avoir le meilleur pendant les 30 secondes du 3 contre 3. Puis, les visiteurs n'ont pu capitaliser sur un 4 contre 3 de plus d'une minute. Ce n'est qu'à la faveur d'un 5 contre 3 qu'ils ont fini par avoir raison de Pelletier qui a tout de même réussi de gros arrêts.
Le talentueux Francis Charette a ensuite fait honneur à sa réputation en s'amenant seul devant Lemieux pour marquer son deuxième de la rencontre.
Profitant d'une supériorité numérique, les Marquis ont ensuite réussi une belle pièce de jeu qui a permis à Novosad de fermer les livres à 8-2.
° Côté combats, Samuel Lévesque a jeté les gants devant Maxime Vachon. Les deux belligérants ont plus valsé que frappé avant d'être séparés par les officiels. Lévesque aura tout de même eu le temps de décocher quelques bonnes droites. En troisième, Bolduc a infligé une solide correction à Marc-André D'Amour...
° Les baies vitrées derrière le banc des visiteurs sont maintenant plus hautes d'environ deux pieds et demi. Saguenay a procédé à cette modification à la suggestion de la Ligue nord-américaine de hockey...
° Pour une première fois au Palais des sports, l'homme fort Alex Penner n'était pas en uniforme. Les autres absents sont Nicolas Marcotte et Patrick Bernier qui étaient toujours sur la liste des blessés. Gaby Roch purgeait un dernier match de suspension et Denis Hamel qui est toujours en réflexion...
° Les importantes précipitations de neige auront eu un impact sur l'alignement des 3 L qui étaient privés des services de trois joueurs des Maritimes, soit les défenseurs Chad Denny et Josh Kidd, ainsi que l'homme fort Ryan Murphy...
° Marie-Josée Boudreault et Isabelle Boucher participeront au rallye-raid Trophée Roses des sables en octobre prochain sous le nom des « Girouettes du désert ». Parmi les items vendus, on retrouvait des chandails des Marquis autographiés de couleur rose. Les profits seront versés aux causes marrainées par les Roses des Sables, le cancer du sein et les Enfants du désert...
1- Francis Charette
2- Olivier Croteau
3- Yann Poirier