Les Marquis viennent peut-être de changer la donne en leur faveur dans cette série qui se poursuit samedi à Saint-Georges et dimanche, au Palais des sports.

Explosion en troisième

Grâce à une électrisante troisième période de quatre buts, les Marquis de Jonquière ont arraché in extremis une victoire de 5-4 au Cool FM de Saint-Georges pour prendre les devants 2-1 dans la série devant quelque 1400 spectateurs ravis au Palais des sports.

Tirant de l’arrière 3-1 après 40 minutes de jeu, les Marquis, avec en tête le capitaine Hugo Carpentier, ont ouvert les machines pour renverser la vapeur à leur avantage. En troisième, Alexandre Quesnel a enfilé son deuxième de la rencontre pour réduire l’écart à 3-2. Puis, une échauffourée a éclaté près du banc des Marquis alors qu’Hubert Poulin, l’ancien homme fort des Marquis, a agrafé le visage de David Bastien en lui enfonçant son gant dans un œil, ce qui a mis le feu aux poudres.

Stimulées, les troupes de Benoit Gratton ont roulé à plein régime, Carpentier enfilant deux buts coup sur coup pour redonner l’avance, 4-3, aux locaux. Dans les estrades, quelques spectateurs étaient tellement enflammés qu’ils en ont enlevé leur chandail tout en encourageant les spectateurs à manifester leur appui.

Avec deux minutes à faire, Patrick Lapostolle a causé un émoi en créant l’égalité, à la faveur d’un jeu de puissance sur une pénalité douteuse contre les Marquis. Mais le jeune Gabryel Paquin-Boudreau, qui a été un joueur marqué toute la soirée, a soulevé la foule en enfilant le but vainqueur avec 12 petites secondes à faire dans le match. Le petit #23 a largement mérité la première étoile du match, lui qui en plus d’un but et une passe, a vraiment joué avec une intensité remarquable.

Paquin-Boudreau a d’ailleurs eu droit aux éloges de son entraîneur. « C’est un joueur combatif qui est toujours dans l’action, va s’installer devant le filet et même si ce n’est pas un gros joueur, il va finir ses mises en échec. C’est le genre de joueur que tu aimes avoir dans ton équipe et que tu aimes haïr quand tu joues contre. On est chanceux de l’avoir avec nous », a commenté Benoit Gratton, sourire en coin.

Concernant la tenue de ses troupes, s’il a trouvé que ses joueurs ont eu une baisse de régime en deuxième, l’électrochoc au retour en troisième valait à lui seul le déplacement.

« La troisième période a pas mal enflammé tout le monde : la foule, les joueurs et les entraîneurs. Il y a eu de l’émotion en troisième et on est très contents d’être sortis avec la victoire, a commenté Benoit Gratton. On avait joué une bonne première et quand la baie vitrée s’est brisée, on s’est parlé parce que je trouvais qu’on n’avait pas joué une bonne première partie de la deuxième période. On est sortis flats en deuxième et je ne peux expliquer pourquoi. On dirait qu’on pensait un peu trop à notre jeu défensif et c’était un peu brouillon, mais j’ai bien aimé ce qu’on a fait en troisième. Ç’a probablement été une des meilleures troisièmes périodes jouées ici cette saison. »

Bon départ

Contrairement aux deux premiers matchs, ce sont les Marquis qui ont été les premiers à s’inscrire au pointage à la faveur d’un 5 contre 3 de 30 secondes. Alexandre Quesnel (2e étoile) a trouvé l’ouverture avec l’aide d’Hugo Carpentier et de James Desmarais avec un peu plus de 12 minutes à faire en première.

Toutefois, la deuxième s’est avérée difficile pour les locaux, alors que le Cool FM a inscrit trois buts sans réplique. À peine cinq minutes s’étaient écoulées que Keven Cloutier créait l’égalité sur un tir dévié. Puis, avec moins de cinq minutes à faire, le longiligne défenseur Sasha Pokulok a enfilé un double, le second sur un tir en avantage numérique. 

Les Marquis ont amorcé la troisième en force, Quesnel marquant son deuxième de la rencontre sur une belle passe de James Desmarais qui aura d’ailleurs une récolte de trois passes ce soir. La suite aura tourné à l’avantage des Marquis qui viennent peut-être de changer la donne en leur faveur dans cette série qui se poursuit samedi à Saint-Georges et dimanche, au Palais des sports.

Les Marquis en bref

Ça faisait du bien de voir - et d’entendre!- dans le Palais des sports les partisans des Marquis manifester bruyamment leur appui aux locaux, même s’ils étaient un peu moins nombreux que la semaine dernière...

Outre l’équipe adverse, les officiels ont eu droit aux mots affectueux de l’intimidante foule jonquéroise à quelques reprises...

Une baie vitrée dans le virage de la section 4 a éclaté lors d’une mise en échec avec 8mn12 à faire en deuxième. Le descripteur des matchs des Marquis à CKAJ, Dominic Bolduc nous a appris que la dernière fois qu’un tel pépin s’est produit au Palais des sports, c’était à l’époque de la Ligue senior AA, en 2005-06, alors que les Jonquiérois affrontaient les Aigles de Saint-Jean. Le changement avait duré une heure et demie, car le personnel n’avait pas la bonne grandeur de vitre. Cette fois-ci, ce fut beaucoup plus rapide, avec un 11 minutes, mais il restait des morceaux de verre sur la glace...

Le robuste Philippe Paradis a fait une courte présence en première puisqu’il a été coupée sous l’oeil par un coup de bâton. Il n’est pas revenu au jeu. Les Marquis n’ont pas pris de chance parce qu’il avait du sang dans l’oeil et la vision trouble...

Idem pour David Bastien qui a vu le médecin après la rencontre, gracieuseté d’Hubert Poulin qui lui a enfoncé son gant dans l’oeil...

Simon Tremblay, Stefan Chaput, Christopher Guay, Yannick Riendeau, Alex Bourret, Matthew Boudreau et Joshua Desmarais n’étaient pas en uniforme vendredi. Le défenseur Samuel Groulx a pris sa retraite et ne sera pas de retour en séries...

Les Marquis disputent trois matchs en autant de jours. Dimanche, ils seront de retour au Palais des Sports à compter de 15h. Les jeunes âgés de 15 ans et moins seront admis gratuitement, avec une preuve à l’appui...