les Marquis de Jonquière ont quand même démontré du caractère, mais pas assez.

Du caractère, mais pas assez

Pour leur premier match préparatoire de la saison, les Marquis de Jonquière ont quand même démontré du caractère en parvenant à forcer la prolongation en toute fin de troisième période, devant une foule annoncée de 961 spectateurs au Palais des sports. Malgré leurs efforts, les Jonquiérois se sont toutefois inclinés 3-2 en fusillade contre le Cool FM de Saint-Georges.

Faut dire que les visiteurs avaient déjà une fin de semaine et un match de plus derrière la cravate que les Marquis. Leur cohésion était d’ailleurs supérieure à celle des locaux qui n’ont eu qu’un entraînement le week-end dernier.

Après une première période sans but, chacune des deux formations a eu de belles chances de marquer dans une cage béante en tout début de deuxième, sans succès cependant. Ce sont finalement les visiteurs qui auront eu le meilleur à la faveur d’un avantage numérique. Simon Demers, laissé seul à la droite de Raphaël Girard, a mis à profit une belle passe d’Anthony Verret pour permettre aux Beaucerons de prendre les devants.

Avec moins d’une seconde à faire, les Marquis pensaient bien avoir créé l’égalité, l’un des officiels ayant fait le signe que le but était bon. Finalement, le but a été refusé et Saint-Georges a écopé d’un deux minutes pour avoir retardé le jeu.

Dès le début de la troisième, les Marquis ont redoublé d’ardeur (11-2 pour les Marquis dans les tirs) et ç’a porté ses fruits puisque la recrue Mathieu Brisebois a profité d’un jeu de puissance pour déjouer Adam Rousseau sur des passes d’Alexandre Quesnel et Jonathan Diaby (premier choix du repêchage).

Malheureusement, avec moins de dix minutes à faire, Guillio Scandella a fait dévier le disque derrière Girard pour redonner l’avance aux Beaucerons. Alors que les dés semblaient jetés, les Marquis ont profité du retrait de leur gardien pour jouer leur va-tout et ç’a fonctionné, Vincent Richer faisant mouche avec 47 secondes à écouler dans le match.

La prolongation à 3 contre 3 a donné lieu à du jeu excitant, Yannick Riendeau orchestrant une pièce de jeu quasi parfaite en compagnie de Matthew Boudreau et de Jonathan Diaby. Le Cool a bien failli marquer, mais la rondelle a rebondi sur la barre horizontale. En tir de barrage, seul Scandella a réussi à trouver le fond du filet pour procurer la victoire aux siens.

Satisfait

En entrevue d’après-match, l’entraîneur-chef Benoit Gratton estime avoir vu « de belles choses ». « Honnêtement, je suis quand même satisfait de ce que j’ai vu, même en première période. Un joueur comme Diaby, je pense qu’il n’avait pas joué un match depuis deux ans. Même chose avec Yan Riendeau qui a disputé quelques matchs avec nous l’an dernier, mais qui n’a joué que sur une jambe parce qu’il était blessé. C’est sûr qu’on n’avait pas des attentes incroyables ni que la cohésion n’était présente, mais dans l’ensemble on est satisfait du match », a commenté le pilote des Marquis dans un premier temps, ajoutant que la remontée en troisième augurait bien pour la suite.

Vendredi, Danick Paquette n’était pas disponible, mais sera de l’alignement samedi, à Saint-Georges, tout comme Gabryel Paquin. Le cerbère Cédrick Desjardins sera devant le filet. Par contre, James Desmarais sera absent et Jean-Simon Allard était incertain. Guillaume Rioux-Legault, qui évoluait à Rivière-du-Loup l’an dernier, a fait belle impression, lui qui était invité. « On n’a jamais assez défenseurs dans une équipe et c’est un beau luxe à avoir », a fait valoir Gratton.

Pense-t-il que l’équipe a fait belle impression pour cette première sortie ? « C’était le but. Je pense qu’à 2-1 on a eu de belles chances de marquer. Je pense qu’on a été un peu trop généreux autour du filet et qu’il aurait fallu être un peu plus agressif à prendre des lancers, mais je suis satisfait dans l’ensemble. »

+

EN BREF

• Nouveauté dans LNAH qui est en quête de commandites et de visibilité. Ainsi, il y aura une « pause média » qui fera en sorte qu’au cours de chaque période, il y aura une pause obligatoire à partir de la 10e minute de jeu afin de permettre à la radio ou à la télé de donner de la visibilité à leurs commanditaires. Une telle formule existe dans le junior majeur et il faut espérer que la LNAH obtiendra au moins une redevance sur les commandites. Plus de détails la semaine prochaine, nous dit Denis Boisvert, responsable des communications de la LNAH...

• Lors du stage annuel des officiels de la LNAH, l’ex-entraîneur des Marquis, Claude Bouchard, a donné une conférence sur l’attitude et les relations entre arbitres et entraîneurs. La journée s’est terminée par une séance de patinage avec Michel Lamoureux, un technicien en patin avec qui les arbitres ont mis en pratique le positionnement et les procédures de mises au jeu...

• Parmi les autres nouveautés de la ligue, on souligne que les officiels de la LNAH feront leur part lors du match en rose des 3 L de Rivière-du-Loup en arborant un chandail spécialement conçu pour cette occasion...

Avec les nouveaux chandails, quelques Marquis ont repris leur ancien numéro. Ainsi, Jean-Sébastien Bérubé arborait le #21 et Yannick Riendeau a repris le #13. Pour les autres joueurs, plusieurs avaient un numéro différent de celui qui leur était habituellement dévolu...

• Ç’a beau être un match préparatoire, les partisans des Marquis ont quand même adressé quelques petits mots affectueux aux officiels pour manifester leur mécontentement concernant certaines décisions..