Jonathan Diaby a joué seulement six matchs avec les Marquis, depuis le début de la saison.

Diaby revient avec les Marquis

Il y a juste les fous qui ne changent pas d’idée, dit l’adage, et Jonathan Diaby l’a bien compris. Le défenseur des Marquis, qui avait annoncé sa retraite du hockey en début d’année, a décidé d’effectuer un retour avec la formation de la Ligue nord-américaine. Il retrouvera ses coéquipiers samedi, lorsque les Éperviers de Sorel-Tracy seront de passage à Jonquière.

Le directeur général et entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, a expliqué que des premiers contacts ont été effectués il y a environ deux semaines. Après quelques discussions, Diaby a finalement annoncé sa décision de revenir avec les Marquis, en début de semaine.

« C’est une très bonne nouvelle pour nous, a convenu Desjardins. Des gars comme Jonathan Diaby, ça ne court pas les rues, que ce soit en termes de talent et de tout ce qu’il peut amener. Il a tout ce dont tu as besoin en tant que défenseur : du bon jeu défensif, un instinct offensif et de la robustesse. C’est certain que notre défensive va être meilleure avec Jonathan dans l’alignement. »

Convaincre Diaby de renouer avec le hockey n’aura donc pas été si difficile. La sérieuse blessure subie vendredi dernier par le capitaine Alexandre Quesnel aurait pesé dans la balance, selon Bob Desjardins.

« Il était attristé par la situation et il a encore les gars et l’équipe à cœur », a confié l’entraîneur, ajoutant qu’un pas de recul était parfois bénéfique dans la réflexion d’un joueur.

« Il est dans la fleur de l’âge et il a encore le hockey qui lui coule dans les veines, a-t-il ajouté. C’est une passion pour lui et il sent que ses chums ont besoin de lui. »

Jonathan Diaby a disputé seulement 6 des 28 matchs des Marquis cette saison, récoltant quatre points. Il a écopé d’une suspension de 10 matchs en début de saison, après des événements survenus en novembre, à Laval. Au moment où sa suspension était sur le point de prendre fin, il a annoncé qu’il prenait sa retraite du monde du hockey.

« C’est une personne qui fait toujours attention à lui, donc je ne suis pas inquiet, a fait valoir Desjardins. Peut-être qu’il va avoir besoin d’une certaine période d’adaptation avant de retrouver son rythme, mais c’est un talent naturel. »

Cette nouvelle surprise survient à un moment où les Jonquiérois sont lourdement affligés par les blessures, dont celle subie par Alexandre Quesnel. Le capitaine a d’ailleurs été opéré avec succès pour réparer un ligament de la clavicule, mercredi.

« On était sur une bonne lancée depuis le début de l’année 2020, avant que des tuiles nous tombent sur la tête, a reconnu Desjardins. À un certain moment, samedi, on avait seulement sept attaquants et trois défenseurs à notre disposition. Disons qu’on pilait sur notre langue. Le retour de Jonathan Diaby vient mettre un petit baume sur la plaie. »