Le défenseur des Marquis de Jonquière, Jonathan Diaby, a encore eu maille à partir avec des partisans des Pétroliers du Nord, vendredi, au Colisée de Laval.

Diaby expulsé après une altercation avec un spectateur dans une défaite de 5-4 des Marquis à Laval

Chaque visite des Marquis de Jonquière au Colisée de Laval est tout sauf un long fleuve tranquille et la rencontre de vendredi soir n’a pas fait exception. Malgré un autre incident impliquant le défenseur Jonathan Diaby et un spectateur/agitateur, les Marquis ont forcé la prolongation avant de s’incliner 5-4 face aux Pétroliers, devant près de 1300 spectateurs.

«C’est jamais le fun (de venir à Laval). C’est fini ce temps-là. Certains des nôtres ont peut-être une part de responsabilités, mais à un moment donné, on veut jouer au hockey», a lancé l’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, préférant s’abstenir de commenter l’incident impliquant Diaby. «Ça ne me tente même pas de parler de ça. Je ne fais pas des téléromans, mais du hockey.»

Cela dit, le pilote des Marquis était mécontent de la tenue de ses troupes. «On n’a pas eu le départ que j’avais demandé. Je voulais que les joueurs gardent ça simple. C’était le deuxième match des Pétroliers en deux soirs et je voulais qu’ils les fassent patiner au lieu de se laisser déconcentrer par des choses. Mais je crois que dans les 5 ou 10 premières minutes, on a à peu près huit revirements en zone neutre parce qu’on forçait le jeu pour rien. Je l’ai souligné au gars et on a connu une bonne deuxième période. (...) Mais on a été très indisciplinés, on a pris de mauvais buts, on n’a pas patiné, on a encore triché et on n’a pas respecté ce que je dis. Je ne suis pas satisfait de la manière dont on joue et je te garantis que ça va changer. »

Il préfère toutefois rester positif. «C’est plate de l’échapper encore en prolongation, mais si on gagne trois points sur quatre chaque fin de semaine, on va revenir dans le haut du classement. Ce n’est pas encore comme je le voudrais, mais ça s’en vient tranquillement.»

D’ailleurs, le point positif, c’est que même si les Pétroliers ont pris les devants à trois reprises durant la rencontre, chaque fois, les Marquis ont réussi à niveler la marque. Les Lavallois ont été les premiers à s’inscrire au pointage, Jean-Michel Daoust trompant d’abord la vigilance de Cédrick Desjardins à mi-chemin de la première, avant de récidiver avec 71 secondes à faire en première à la faveur d’un 5 contre 3 aux dépens des Jonquiérois.

La deuxième aura été celle des unités spéciales des deux équipes alors que les quatre buts ont été marqués en avantage numérique. Danick Paquette a réduit l’écart à 1-2 à la 4e minute de la deuxième en logeant la rondelle dans le haut du filet du gardien Francis Leclerc, sur des passes de Mathieu Brodeur et Francis Verreault-Paul. À mi-chemin de la rencontre, Jonathan Diaby a créé l’égalité avec l’aide de Yannick Riendeau et Alexandre Quesnel. Deux minutes plus tard, les Pétroliers ont repris l’avance sur un tir de François Bouchard. Le capitaine Quesnel a permis aux siens de retraiter au vestiaire avec un pointage égal avec la complicité de Yannick Riendeau et Paquette.

Tumulte en troisième

L’intensité a atteint un nouveau sommet en troisième lorsque Jonathan Diaby s’est retrouvé au banc de punition et qu’il a voulu répondre aux invectives d’un spectateur installé de l’autre côté de la baie vitrée. Diaby a grimpé sur la bande tandis que le spectateur continuait de la narguer de l’autre côté, à hauteur des marches de la zone fermée. L’incident a mis le feu aux poudres et un brouhaha a éclaté quand Steven Oligny a tenté de s’amener près de Diaby.

Heureusement, selon Bob Desjardins, la pénalité d’Oligny pour avoir été le premier à quitter le banc des joueurs a été revue et l’entraîneur-chef devrait pouvoir être derrière son équipe samedi soir, au Palais des sports.

Diaby a pour sa part été chassé de la rencontre et a écopé d’une pénalité pour rudesse et inconduite grossière. Il a aussitôt quitté le Colisée en compagnie de ses proches.

Le jeu a ensuite repris et les Pétroliers ont repris les devants sur un but de Brendon Hamelin. Les Marquis n’ont pas baissé les bras et ils ont trouvé le moyen de revenir dans le match avec moins de quatre minutes à faire, lorsque Francis Verreault-Paul a créé l’égalité avec l’aide de Yannick Riendeau pour forcer la prolongation.

Joueur défensif du mois d’octobre, Sasha Pokoluk a toutefois tranché le débat après 2mn51 en prolongation pour procurer la victoire aux Pétroliers.

EN BREF

L’altercation entre Diaby et le spectateur était déjà disponible en visionnement sur le site de LNAH Videos dans les minutes qui ont suivi. Aucun doute que l’extrait attirera bon nombre de clics...

Le commissaire de la LNAH, Renaud Lefort, assistait au match. Il aura encore du travail de relations publiques à faire au cours des prochains jours...

Une seule bataille a ponctué la rencontre, lorsque le Shérif Sean McMorrow et Gerald Moriarity ont jeté les gants en début de deuxième. Courte escarmouche où le Shérif a eu le meilleur...

Les Marquis accueillent le Cool FM de Saint-Georges ce soir (samedi), 19h30, au Palais des sports...