À l'instar de l'Almatois Jean-Simon Allard (ci-haut), les hommes de Richard Martel seront prêts à donner du fil à retordre aux cerbères beaucerons.

Des Marquis en santé et enthousiastes

Les Marquis de Jonquière se présenteront dans d'excellentes dispositions, vendredi soir, pour amorcer la ronde demi-finale contre le Cool-FM de Saint-Georges dans le cadre des séries éliminatoires de la Ligue nord-américaine de hockey.
« On a pratiqué à Trois-Rivières samedi dernier et les joueurs ont démontré beaucoup d'enthousiasme, a souligné l'entraîneur-chef Richard Martel en entrevue téléphonique. Ils étaient contents de se rencontrer et ils avaient hâte à la demi-finale. De plus, tout le monde est en santé. Ce sont là quatre points positifs avant d'amorcer les séries. »
Fidèle à ses habitudes, Martel se concentre d'abord et avant tout sur sa formation, sans vraiment se préoccuper des états d'âme ou du style du camp adverse. Cela dit, il ne prend pas les Beaucerons à la légère pour autant. « Ce sera une bonne série parce que la logique a été respectée. Les quatre équipes qui ont fini dans les quatre premières positions au classement sont celles qui se retrouvent dans le carré d'as, et le carré d'as, c'est toujours de grosses séries », fait-il valoir.
Le fait que le Cool FM ait remporté ses deux matchs contre Rivière-du-Loup en ronde de repêchage peut-il leur donner un erre d'aller ? Surtout que les Marquis n'ont pas disputé de matchs depuis le 24 mars. « Le ''break'', ça nous le prenait parce que nous avions de petits bobos à guérir et il était clair qu'on n'avait pas l'intention de perdre en quart de finale, même s'il y avait une possibilité de deuxième chance », rétorque Richard Martel qui estime que ses protégés seront aussi prêts à composer avec la pression qui vient avec leur statut de favoris.
« C'est sûr que nous sommes favoris dans toutes les rondes et c'est normal parce que nous avons terminé premiers, avec 10 points d'avance sur Sorel. Nous, on vit avec cette pression, a-t-il convenu.
« C'est toujours différent pour une équipe qui se présente sans pression à une équipe qui porte le chapeau de favori. Mais je pense que les joueurs n'auront pas de problème avec ça parce que ce n'est pas la première fois qu'ils portent ce chapeau-là. Par contre, durant cette demi-finale, les joueurs vont se servir de l'expérience des deux dernières années où nous avons été stoppés autant de fois en demi-finale. Et c'est certain qu'on va s'organiser pour jouer du gros hockey. Les joueurs ont hâte ! »
D'ailleurs, ses protégés sont résolus à être les premiers à aligner quatre victoires dans cette série, que ce soit en 4, 5, 6 ou 7 affrontements. « Ça prend quatre gains pour remporter une série et notre objectif, c'est gagner ces quatre matchs avant l'adversaire. Le nombre de matchs (que ça prendra) n'a pas d'importance. »
Enfin, le Cool FM n'a pas hésité à jouer la trappe pour tenter de freiner l'attaque jonquiéroise, une tactique qui ne préoccupe guère Martel. « Nous sommes capables de faire face à n'importe quel style de jeu depuis le début de la saison. Alors on va jouer à notre façon comme on l'a fait toute l'année, en s'ajustant, s'il y a lieu, à l'adversaire », de conclure le grand manitou des Marquis.