L'entraîneur-chef des Marquis, Benoit Gratton

Des Marquis diminués s'inclinent 6-3

Vivement la vraie saison ! Devant composer avec des effectifs réduits, les Marquis de Jonquière n'ont pas été en mesure de faire le poids face aux Éperviers de Sorel-Tracy qui les ont doublés 6-3, vendredi, au Colisée Cardin dans le cadre du dernier week-end préparatoire. Les Sorelois et les Marquis croiseront d'ailleurs le fer pour une dernière fois en match hors-concours samedi soir, au Palais des sports.
Les Marquis étaient privés de plusieurs bons éléments en plus des joueurs suspendus, Hubert Poulin et Steven Oligny, tandis que les Éperviers ont présenté un alignement quasi complet. Les dirigeants de la formation jonquiéroise ont d'ailleurs eu recours à quatre agents libres pour compléter l'alignement, soit les Stéphane Derome, Christopher Maji, Benoit Carmel et Gabriel Lévesque. Pour le match de ce soir, l'organisation souhaite faire appel à autant de joueurs de la région.
« Ce sont tous des joueurs qui nous ont dépannés. Gabriel Lévesque avait joué pour nous à Trois-Rivières aussi et il avait bien fait. Samedi, on va essayer d'amener des joueurs de la région. C'est sûr qu'on aimerait bien avoir David-Alexandre Simard avec nous samedi, car il a bien fait et on pense à le garder comme réserviste. Mais en principe, il travaille », mentionne l'entraîneur-chef Benoit Gratton, qui purgeait son match de suspension.
Les Marquis ont connu un départ canon, Matthew Boudreau et Hugo Carpentier marquant tour à tour à 58 secondes d'intervalle aux dépens du cerbère sorelois Karel Saint-Laurent. Les Éperviers parviendront toutefois à réduire l'écart à un but par l'entremise d'Étienne Brodeur à mi-chemin du premier vingt. La deuxième aura été difficile pour les Jonquiérois et le gardien Raphaël Girard, alors que les Éperviers ont enfilé trois buts sans réplique. En troisième, Kevin Gadoury a enfilé son deuxième de la rencontre pour permettre aux siens de prendre les devants 5-2. Jérémie Malouin a réduit l'écart à 5-3 avec l'aide de Christopher Maji et Stéphane Derome, un ancien des Prédateurs de Granby en 2002-03. Avec deux secondes à faire dans la rencontre, Dany Potvin a marqué dans un filet désert pour clore le duel par la marque de 6-3.
Benoit Gratton s'est dit satisfait de ses troupes dans les circonstances.
« J'ai aimé le trio de (Hugo) Carpentier/ (Stefan) Chaput/ (Matthew) Boudreau ainsi que celui de James Desmarais, Juraj Kolnik et Gabryel Paquin-Boudreau. On a eu un bon début de match et on a vraiment bien joué dans les premières dix minutes. Dans l'ensemble, j'ai vu de belles choses. C'est sûr que ç'a été plus difficile pour certains joueurs et que ça allait un peu vite. On a aussi fait beaucoup d'erreurs, mais je m'attends à ça parce que nous n'avons pas notre alignement complet », a-t-il conclu.