Les Marquis ont subi deux de leurs trois revers en début de saison face à Thetford.

Changement de routine pour les Marquis

La routine des Marquis a été modifiée, cette semaine, et devancée d’une journée. Au lieu du vendredi et du samedi, les Jonquiérois seront en action pour tenter de poursuivre sur leur lancée dès ce soir, jeudi, à Thetford. Leurs rivaux de l’Assurancia leur rendront la pareille vendredi au Palais des sports.

L’entraîneur-chef des Marquis, Benoît Gratton, ne se formalise pas de ce changement qui aura plus de répercussions sur la planification que la préparation. Les Marquis ne disputeront qu’un autre match un jeudi, à Sorel en janvier.

« Ça change surtout quelque chose pour les gars avec leur travail. Après le match de jeudi, certains vont travailler vendredi matin avant de prendre la route vers Jonquière. Ce côté est peut-être moins évident pour quelques joueurs. Sinon, ça ne change pas grand-chose. Ce que les gars apprécient, c’est qu’ils vont avoir leur samedi à la maison. Ça n’arrive pas souvent pour ceux qui ont des familles. Ça va leur donner une plus grosse fin de semaine », de faire remarquer l’entraîneur dont la troupe tentera de poursuivre une séquence de sept victoires consécutives après trois revers d’entrée de jeu.

« C’est juste d’être bien préparés. Souvent quand les choses vont bien, tu as tendance à être un peu moins concentré et faire moins attention aux détails. Comme entraîneurs, on doit s’assurer que les gars soient prêts avant le match », de prévenir Benoît Gratton, conscient que les représentants de Thetford, qui sont troisièmes au classement, accusant trois points de retard sur les Marquis en tête, voudront jouer les trouble-fête.

« En tant qu’entraîneur, quand tu joues contre une équipe qui a beaucoup de succès, c’est quand même assez facile de motiver sa troupe. Ils vont arriver vraiment prêts et seront sur leur glace en plus, de rappeler Gratton. En même temps, on a perdu nos deux matchs contre eux en début de saison. On va s’en servir pour motiver les gars. »

Axant sur le leitmotiv de se concentrer sur une période à la fois, à commencer par la première au centre Mario-Gosselin, au-delà des victoires qui s’accumulent, Benoît Gratton se montre très satisfait de la manière de faire.

« Il y a des matchs où certains joueurs vont avoir beaucoup plus de temps de glace. Quand ils haussent leur jeu, ils font vraiment le travail. C’est agréable comme entraîneur de voir des joueurs qui ont un plus grand rôle à jouer et dédiés à 100 % », de souligner l’entraîneur jonquiérois.

+

DE COÉQUIPIER À ENTRAÎNEUR

Après avoir passé une saison aux côtés de Christian Ouellet, Benoît Gratton aura maintenant l’occasion de diriger l’attaquant originaire de Saint-Bruno. 

Les deux hommes ont remporté la coupe Vertdure, au terme de la saison 2016-2017. Christian Ouellet est ensuite retourné en Europe et a décidé de rentrer au bercail après une expérience plus ou moins fructueuse en Allemagne. 

« On a du succès présentement et il faut faire attention comment on va l’utiliser », prévient d’abord Benoît Gratton au sujet de son premier match, jeudi soir. 

« On sait tous que Christian va être un de nos meilleurs attaquants dans les prochaines semaines. Je ne suis pas inquiet. Je le connais et c’est le genre de gars qui va vraiment bien s’acclimater avec n’importe quel genre de groupe. Ce n’est pas un joueur qui prend beaucoup de place dans le vestiaire. C’est une bonne personne. C’est le genre de joueurs qu’on recherche à Jonquière. Avant tout, on veut avoir de bons joueurs de hockey, mais aussi de bonnes personnes. Ç’a été la force de notre équipe, l’esprit d’équipe et le vestiaire, au cours des dernières années. L’ajout de Chris ne sera certainement pas un problème », d’insister l’entraîneur-chef des Marquis, indiquant que l’annonce de son retour a fait l’unanimité auprès de ses coéquipiers.

Christian Ouellet amènera sans aucun doute sa touche autour du filet. Recrue offensive à sa seule saison dans la Ligue nord-américaine, l’attaquant maintenant âgé de 27 ans avait touché la cible à 25 occasions, et ce, en seulement 39 parties.

« C’est quelque chose que tu n’apprends pas, tu l’as ou tu ne l’as pas. C’est un joueur que peut-être certains soirs tu ne verras pas beaucoup dans un match, mais à la fin il va t’en compter deux “bang bang”. C’est quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde. Quand tu as un joueur comme ça dans ton alignement, tu en profites au maximum », d’annoncer Benoît Gratton.

+

LES MARQUIS EN BREF

• L’alignement des Marquis continue d’être très frivole. L’attaquant Jean-Simon Allard sera absent, jeudi, pour des raisons professionnelles, mais sera à son poste vendredi. À l’inverse, James Desmarais sera en uniforme jeudi et ratera le deuxième duel, vendredi... 

• Gabryel Paquin-Boudreau, blessé au bas du corps, ne sera pas disponible pour les deux rencontres de la fin de semaine. Benoît Gratton annonce qu’il pourrait effectuer un retour la semaine prochaine...

• Le vétéran Yann Joseph a été appelé en renfort pour l’affrontement de jeudi, lui qui n’a disputé qu’un match cette saison. Gardant la forme dans la Ligue de la Mauricie, l’attaquant signé comme agent libre a fait part d’une plus grande disponibilité. « C’est un très bon remplaçant. C’est un gars qui peut jouer à l’aile et au centre et il est bon sur les mises en jeu. Il va nous aider quand on va en avoir besoin », d’indiquer Benoît Gratton...