Les Marquis de Jonquière ont joué un match sans bavure, hier, de sorte qu'ils ont gagné 4 à 3 contre le Viking de Trois-Rivières, meneur au classement général de la Ligue nord-américaine de hockey.

Bête noire vaincue

«On est en train de vaincre notre bête noire.» Les Marquis de Jonquière ont joué un match sans bavure, hier, de sorte qu'ils ont gagné 4 à 3 contre le Viking de Trois-Rivières, meneur au classement général de la Ligue nord-américaine de hockey.
Avec une victoire, le Viking se serait assuré de terminer au premier rang de la LNAH. «Nous ne voulons pas être le club qui va leur permettre d'assurer leur premier rang. Ça vaut donc pour demain (ce soir) aussi», a dit l'entraîneur-chef des Marquis, Dean Lygitsakos, en entrevue téléphonique.
Les deux équipes ont de nouveau rendez-vous, mais cette fois ce sera au Palais des sports.
«Le pointage n'indique pas l'allure de la rencontre. J'essaie toujours d'être honnête dans mes descriptions des parties et, honnêtement, nous avons dominé ce match. Après la première, si Marco Cousineau n'avait pas été aussi bon devant son filet, le pointage aurait pu être de 4 à 1 facilement. Nous avons été en contrôle tout au long de la partie.»
Les Marquis n'ont été en avance dans le pointage qu'une seule fois, et c'est lorsqu'ils ont marqué leur quatrième but.
Les Jonquiérois n'avaient remporté qu'une seule victoire contre le Viking cette saison, et c'était en prolongation, lors du match d'ouverture de la saison.
«C'est notre bête noire, mais c'est la bête noire de tout le monde. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont premiers au classement.» Trois-Rivières n'a perdu que cinq fois en 35 rencontres cette saison.
Belle tenue générale
Marc-André Huot a d'abord ouvert la marque pour les locaux, puis Marco Charpentier a assuré la réplique des Marquis. Michaël Bélanger a fait 2 à 1 Viking, avant que Charpentier crée l'égalité. Huot, avec son deuxième, a redonné l'avance aux siens avant la fin de la deuxième période.
Marc Beaucage et Hugo Carpentier, avec le but gagnant, se sont inscrits au pointage en troisième.
«J'ai roulé à trois lignes tout au long du match, parce que Gaby Roch était blessé. Patrick Bernier était sur le banc, mais comme cheerleader de luxe! Il n'a bien entendu pas fait de présence non plus. Nicolas Marcotte n'a pas joué non plus puisque sa blonde allait accoucher.»
Lygitsakos a bien aimé la tenue générale de son club. «Luis Tremblay a joué à l'attaque et comme d'habitude il nous a beaucoup aidés. Ils ont tous bien joué, tous montré du coeur.»
La partie d'hier a été ponctuée par... aucune bagarre. «Tout le monde a joué au hockey. Si nos joueurs avaient reçu une invitation, ils y seraient allés.»
HOMMAGE
L'organisation du Viking a rendu hommage hier au joueur Sylvain Rodier. En carrière à Trois-Rivières, l'attaquant a obtenu 348 points. L'édition 2008 du défunt Caron et Guay, qui avait remporté la coupe Futura, a aussi été honorée. C'est justement Dean Lygitsakos, actuel entraîneur des Marquis, qui dirigeait le Caron et Guay à l'époque.
Les deux équipes croiseront le fer ce soir à 19h30 au Palais des sports. Samuel Lévesque sera en uniforme, lui dont la suspension de quatre parties a pris fin hier.
Kbelley-Murray@lequotidien.com