Les dirigeants des Marquis de Jonquière ont pigé dans leur alignement de la dernière saison pour combler leur poste d'entraîneur-chef.

Benoit Gratton dirigera les Marquis

Les dirigeants des Marquis de Jonquière ont pigé dans leur alignement de la dernière saison pour combler leur poste d'entraîneur-chef. L'après-carrière de Benoit Gratton débutera derrière le banc de la formation jonquiéroise de la Ligue nord-américaine de hockey.
Il succède à Richard Martel qui a été nommé au début de l'été commissaire de la LNAH. Le nom de l'attaquant d'expérience dans le hockey professionnel avait commencé à circuler entre les branches lors des derniers jours et sa nomination a été officialisée jeudi lors d'une conférence de presse. Sa candidature a été fortement encouragée par les vétérans de l'équipe. Le nouvel entraîneur-chef des Marquis n'était pas présent, mais a tout de même participé par vidéoconférence. «Lorsque Richard Martel a annoncé qu'il quittait, Jai appelé Marc Boivin pour lui dire que j'étais intéressé. Je suis extrêmement content de poursuivre ma carrière au sein des Marquis, cette fois en tant qu'entraîneur», a-t-il laissé savoir. Il pourrait chausser les patins, le temps de quelques rencontres, afin de pouvoir prendre part aux séries éliminatoires au besoin. 
Âgé de 40 ans, Benoit Gratton a porté les couleurs des Marquis lors des deux dernières saisons quand il a décidé de rentrer au Québec après avoir passé plusieurs années en Europe dans différents circuits en Suisse, en Allemagne et en Autriche. Après avoir participé à la conquête de la coupe Memorial par les Predateurs de Granby en 1996, le Montréalais a roulé sa bosse dans les circuits mineurs avant de réussir à atteindre la Ligue nationale, disputant un total de 58 rencontres entre 1997 et 2004 avec les Capitals de Washington, les Flames de Calgary en terminant par le Canadien de Montréal avant de s'exiler sur le Vieux-Continent.
Lors des deux dernières saisons avec les Marquis, en 63 rencontres, il a eu un impact important avec 94 points, dont 28 buts.
Tous les détails sur cette nomination vendredi dans Le Quotidien