L'entraîneur des Marquis Benoît Gratton était fier de ses joueurs après le match à Rivière-du-Loup.

Belle façon de rebondir à Rivière-du-Loup

Amorphes la veille dans une défaite contre les Éperviers de Sorel-Tracy, les Marquis de Jonquière ont rebondi de belle façon, samedi soir à Rivière-du-Loup, en lessivant les 3L au compte de 7-1.

Cette victoire permet aux Jonquiérois de reprendre l’exclusivité du premier rang du classement général de la Ligue nord-américaine de hockey, un point devant les Éperviers. Les deux équipes ont joué le même nombre de matchs, c’est-à-dire 26.

«On a commencé le match de façon passive, en jouant un style de jeu un peu plate, mais dès qu’on a marqué le premier but, on a pu gérer notre énergie sans rien forcer, a résumé au téléphone l’entraîneur-chef des Marquis, Benoît Gratton. Les joueurs ont vraiment respecté le système de jeu à la lettre et on généré beaucoup de chances de marquer en jouant de cette façon. J’ai senti que l’autre équipe tentait de forcer le jeu avec des longues passes et de la façon dont on était positionné en zone neutre, on a pu provoquer plusieurs revirements. Ce fut tout un match pour les Marquis.»

La situation n’était toutefois pas facile pour les Marquis, Privés de plusieurs soldats, ils sont débarqués à Rivière-du-Loup avec seulement 15 joueurs en uniforme, en plus des deux gardiens. Appelé à venir donner un coup de main, Matthew Boudreau a réalisé un tour du chapeau. James Desmarais, deux fois, Gabryel Boudreau et Juraj Kolnik ont inscrit les autres filets pour Jonquière.

«Avec l’alignement qu’on avait, en jouant à trois lignes et quatre défenseurs, je pense que c’est l’une des victoires les plus satisfaisantes de l’année, sans aucun doute», a reconnu Benoît Gratton.

Dans la victoire, le gardien Raphaël Girard a bloqué 27 des 28 tirs dirigés vers lui. 

Les Marquis retrouvent leurs partisans vendredi prochain. Le Cool FM de Saint-Georges sera de passage au Palais des sports.