Comme la veille au Palais des sports, Hugo Carpentier (28) et Dominic Léveillé (10) ont trouvé la faille du gardien Loïc Lacasse pour vaincre de nouveau les River Kings 4-1. Les Marquis prennent les devants 2-0 dans cette série quart de finale.

Autre match, même résultat

Les Marquis de Jonquière ont maintenu le pied sur l'accélérateur, hier, à Cornwall, pour vaincre de nouveau les River Kings 4-1 devant une faible foule de 1500 spectateurs au Civic Center Ed Lumley. La troupe de Dean Lygitsakos prend donc les devants 2-0 dans cette série quart de finale.
Comme la veille à Jonquière, les Marquis ont amorcé la rencontre sur les chapeaux de roues, à la différence que leurs efforts se sont concrétisés par des buts dès le premier vingt. Et comme vendredi au Palais des sports, Hugo Carpentier a fait fi d'un désavantage numérique pour déjouer Loïc Lacasse, avec la complicité de Dominic Léveillé. Le #10 a encore fait honneur à son titre de champion des marqueurs en terminant sa soirée de travail avec un but et deux passes. Avant la fin du premier engagement, Léveillé a fait mouche sur des passes de Marco Charpentier et Jean-Michel Bolduc.
En deuxième, les Marquis ont conforté leur avance à 3-0 sur un but de Simon Laliberté (passes de Jean-Simon Allard et Francis Charette) tandis que Pier-Olivier Pelletier n'avait toujours rien concédé après 22 tirs dirigés contre lui.
Au troisième tiers, les Marquis ont eu quelques chances d'ajouter à leur avance en raison de l'indiscipline des locaux, sans toutefois y parvenir. C'est surtout la frustration des joueurs de River Kings qui sortait du lot lors de ce dernier engagement, eux qui étaient incapables de générer de l'offensive.
Ce n'est qu'en toute fin de troisième que le cerbère jonquiérois a cédé sur un tir foudroyant de Dominic D'Amour, à la faveur d'un jeu de puissance. Mais avec une moins de deux minutes à faire dans la rencontre, Hugo Carpentier a marqué son deuxième du match dans un filet désert. Encore une fois, Dominic Léveillé s'est fait complice, tout comme Marco Charpentier.
Victoire de caractère
Même si le pointage a été identique, on ne peut pas dire que ce fut un copier-coller du match de vendredi. «C'est une performance moins électrisante sur le plan de l'exécution que celle de vendredi, mais nous avons démontré beaucoup de caractère contre une équipe qui jouait du hockey désespéré et qui mettait beaucoup de pression», a expliqué Dean Lygitsakos. Ce dernier a louangé ses troupes qui ont su l'emporter, d'autant plus qu'ils jouaient à seulement cinq défenseurs, avec des absents de taille comme Bruno Saint-Jacques et Nicolas Marcotte. «C'était une grosse commande. Il ne faut pas sous-estimer ce que les gars ont réussi à faire», insiste-t-il.
Le pilote des Marquis a également souligné l'excellent travail de son gardien. «Pelletier a été excellent. Je pense qu'il calme l'équipe. Il a fait de gros arrêts. Il est calme, contrôle ses retours; il met les gars en confiance, moi en premier.»
Malgré cette avance de 2-0, Lygitsakos compte maintenir le tempo. «En séries, il y a des opportunités à saisir et on a la chance de leur faire très mal vendredi prochain. On va prendre la semaine pour se reposer et guérir nos bobos et jouer de la même façon dont on a joué en fin de semaine», a-t-il conclu.
Les deux équipes croiseront de nouveau le fer vendredi prochain, à compter de 20h, au Palais des Sports de Jonquière.