Tout au long de la partie, les deux équipes ont échangé les buts, ne permettant jamais à une formation de creuser l'écart à davantage qu'un but.

Aucun complexe

Si les Marquis avaient des complexes face au Viking de Trois-Rivières, ils n'ont plus de raison d'en avoir. Les Jonquiérois ont vaincu les meneurs au classement général, hier, en remportant une victoire de 5 à 4 en fusillade au Palais des sports.
Le point au classement a certes permis au Viking de s'assurer de terminer au premier rang de la LNAH, mais la victoire des Marquis a porté à huit leur nombre de gains de suite. «Nous sommes l'équipe la plus 'hot' de la ligue en ce moment, a affirmé l'entraîneur-chef jonquiérois, Dean Lygitsakos, quelques minutes après le gain des siens. Ce n'est pas un exploit que nous avons réussi ce soir (hier), parce que nous savons que nous sommes capables de gagner contre eux, mais c'est plaisant de voir à quel point nous avons su faire face à l'adversité.»
Le Viking s'est en effet présenté à Jonquière avec la ferme intention de remporter la victoire, chose qui lui avait échappé contre les Marquis vendredi soir. Trois-Rivières n'a perdu que cinq fois en temps réglementaire cette saison.
Sébastien Payette a ouvert la marque en première. Jean-Simon Allard a assuré la réplique. Tout au long de la partie, les deux équipes ont échangé les buts, ne permettant jamais à une formation de creuser l'écart à davantage qu'un but. Marco Charpentier, avec deux buts et une passe, a été le meneur incontesté à l'offensive pour les Marquis. Son but égalisateur, marqué avec 15 secondes à faire à la partie, a été particulièrement apprécié des 1492 spectateurs.
«J'étais vraiment content de ce but parce que nous avions appelé ce jeu. Parfois tu prends une décision et ça revient contre toi. Là, Bruno Saint-Jacques a fait tout un jeu, comme on le lui avait demandé. C'est valorisant. Charpentier joue du hockey inspiré présentement. Toute sa carrière, il lui a été demandé de produire offensivement. Avec les Marquis, on lui demande de s'impliquer défensivement aussi. Il y a eu une période d'adaptation, mais il a fait des jeux en fin de semaine que nous n'aurions pas vus il y a dix matchs.»
Lygitsakos juge que le trio de Charpentier, Hugo Carpentier et Dominic Léveillé est le meilleur de la Ligue nord-américaine de hockey en ce moment.
Francis Charette a terminé sa partie avec deux passes, en plus d'avoir inscrit l'unique filet en fusillade.
«On a collé huit victoires de suite contre de bonnes équipes, a dit Lygitsakos, appréciant que son club joue en 'mode séries'. Plusieurs joueurs jouent blessés. Tout le monde sait à quel point on a eu des joueurs blessés cette année. Tellement que l'on en parle même plus!»
Avec trois parties en fin de semaine prochaine, la profondeur des Marquis sera encore mise à rude épreuve.
Le Viking a obtenu un lancer de punition en deuxième parce que Jean-Michel Bolduc a lancé son bâton (cassé) en direction d'un joueur alors qu'il se trouvait en zone défensive.
Francis Lessard, de Cornwall, a obtenu un dix minutes de punition (cinq pour avoir été agresseur et autant pour coup de bâton), hier, et comme il s'agissait de minutes durant lesquelles son équipe devait jouer avec un homme en moins, contrairement à ce qui se passe dans le cas d'une inconduite, sa punition devait être inscrite au tableau indicateur. Il a été décidé par les arbitres d'inscrire 9: 59 au tableau, puisqu'il n'y a pas de place pour deux chiffres à gauche du « : ». La partie opposant Saint-Georges à Corwall a été ponctuée de nombreuses bagarres. Le Jonquiérois Alexandre Gauthier, qui évolue pour Saint-Georges, a en outre mis son grain de sel.
1- Marco Charpentier
2- Francis Charette
3- Stéphane Boileau