Guillaume Asselin

Asselin garde la porte ouverte

Guillaume Asselin est très ouvert à l'idée de porter les couleurs des Marquis de Jonquière pendant au moins un match, en fin de semaine, mais il ne pourra donner une réponse définitive aux dirigeants de l'équipe que jeudi ou vendredi.
Maintenant âgé de 24 ans, l'ancien attaquant des Saguenéens de Chicoutimi a terminé sa carrière dans les rangs universitaires le week-end dernier, quand les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières ont subi l'élimination au deuxième tour des séries éliminatoires. Les règlements de la Ligue nord-américaine de hockey lui permettent de se joindre dès maintenant aux Marquis et il devra disputer au moins un match en saison régulière pour être éligible aux séries éliminatoires. Le temps presse puisque les Marquis joueront leurs deux derniers matchs du calendrier vendredi et samedi.
Asselin ne peut confirmer immédiatement son arrivée avec les Marquis parce qu'il attend impatiemment la fin de la période de transactions dans la Ligue nationale de hockey, mercredi. Les gestes que poseront les équipes pendant la journée pourraient lui ouvrir une porte vers le hockey professionnel.
« J'aimerais m'essayer dans la Ligue américaine de hockey ou dans la East Coast (ECHL), explique Guillaume Asselin. Évidemment, j'ai une préférence pour la LAH. J'attends la fin des échanges dans la Ligue nationale. Mercredi ou jeudi, j'aurai plus de réponses et je pourrai prendre une décision. Si je n'ai rien chez les professionnels, j'irai jouer pour les Marquis. Je connais beaucoup de gars dans la ligue et même chez les Marquis. J'ai joué avec Christian Ouellet et Simon Tremblay. J'adore toujours le hockey et je veux jouer encore. Je sais que les Marquis ont une bonne équipe et qu'ils font partie d'une bonne ligue. »
Guillaume Asselin vient de terminer un séjour de quatre saisons avec les Patriotes. Il estime que cette quatrième année a été la plus difficile, en partie parce qu'une blessure l'a gardé sur la touche pendant la moitié de la saison (il n'a joué que 15 matchs) et aussi parce que l'équipe n'a pas répondu aux attentes en étant éliminée rapidement. En revanche, il a eu la chance de représenter le Canada aux Universiades, une expérience qu'il a adorée.
Quand il fait le tour des quatre dernières années, Guillaume Asselin est convaincu d'avoir pris la bonne décision en se tournant vers le hockey universitaire après sa carrière junior.
« Il y a différents chemins au hockey, souligne Asselin, qui a connu sa meilleure saison avec les Patriotes en 2015-2016 quand il a amassé 27 buts et 20 passes. Il y a des gars qui se développent dans la LAH ou la ECHL. Dans mon cas, le hockey universitaire m'a vraiment aidé et je le recommande à tout le monde. Ce fut un tremplin extraordinaire. J'ai poursuivi mon développement académique et sportif à Trois-Rivières. On ne jouait pas beaucoup de matchs pendant une saison, mais on était toujours sur la glace. On pratiquait tout le temps.
« Avec les Patriotes, je me suis amélioré sur tous les aspects de mon jeu et je me sens vraiment prêt pour le hockey professionnel. Je l'ai vu tout de suite quand j'ai participé au camp du Canadien (en septembre 2016). J'ai senti que j'étais beaucoup plus prêt que lors de mon premier camp professionnel à 20 ans. »