L'Assurancia a complété le balayage de la série aller-retour face aux Marquis avec une victoire de 5-4 en prolongation samedi soir.

54 tirs, mais un autre revers à domicile pour les Marquis

Un barrage de 54 tirs n’a pas permis aux Marquis de mettre un terme à leur série d’insuccès à domicile samedi soir. Les Jonquiérois ont tout de même amassé un point même s'ils ont subi un sixième revers consécutif au Palais des sports, 5-4 en prolongation devant l’Assurancia de Thetford.
Jean-Philippe Levasseur a été la grande vedette de la soirée avec 50 arrêts pour permettre à l'Assurancia d'arracher une victoire de 5-4 en prolongation sur les Marquis.

Malgré une domination de 54-28 dans la colonne des tirs, à deux reprises, les Marquis se sont retrouvés sérieusement dans le trouble au cours de cette rencontre. Les visiteurs ont marqué trois fois en première période, dont deux fois avec l’avantage d’un homme pour prendre le contrôle de la partie. Les Jonquiérois ont à leur tour profité de l’attaque massive pour revenir au pointage en deuxième alors qu’Alexandre Quesnel, Gabryel Paquin-Boudreau et Mathieu Brisebois ont fait mouche. 

Les visiteurs ont repris les devants avec trois minutes à faire en troisième période, encore une fois en supériorité numérique. Le tir d’Alexandre Giroux a dévié sur le bâton de  Jérémie Malouin, ce qui n’a laissé aucune chance à Cédrick Desjardins. Encore une fois, les Marquis n’avaient pas dit leur dernier mot. Alors que Desjardins rentrait au banc à la faveur d’un sixième patineur, Christian Ouellet a dégainé, ce qui n’a pas non plus laissé de chance à Jean-Philippe Levasseur, la grande étoile de la rencontre. 

Dès le début de la prolongation, Dave Labrecque s’est servi du défenseur comme écran avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure, ce qui a mis fin au débat après seulement 18 secondes et du même coup signifié une troisième défaite de suite pour les Jonquiérois. «Je ne sais même pas quoi dire, a laissé tomber l’entraîneur-chef des Marquis Benoît Gratton après la rencontre. Les lancers sont là, les chances sont là. Les mises en échec ont fini 35-11 pour nous. On ne peut pas dire que les gars ne se sont pas impliqués physiquement. Même les mises en jeu on est proches de 60%. On a dominé dans toutes les facettes sauf dans la colonne de la victoire.»

Avec cette troisième défaite de suite, les Marquis ont glissé au quatrième rang du classement général. Ils ne peuvent plus rejointe l'Assurancia en tête du classement général et accusent un point de retard sur Sorel et Rivière-du-Loup, mais ont disputé plus de matchs.  Derrière, malgré du victoire du Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce en fin de semaine, ils ont encore un coussin de cinq points. «Il y a du négatif autour de l’équipe, mais je peux dire que les gars sont encore confiants de surprendre bien du monde. C’est un peu la mentalité qu’on se donne qu’on va s’en sortir avec les 20-22 joueurs dans la chambre. Avec les succès qu’on a connus lors des dernières années, personne d’autre va nous aider présentement. Je suis convaincu qu’on est sur la bonne voie. Les trois derniers matchs, on aurait pu avoir six points. Le résultat n’est peut-être pas là, mais je peux dire qu’on joue de la bonne façon. Si on peut seulement aller chercher quelques résultats pour donner un peu de confiance aux joueurs», d’espérer Gratton.  

Les Marquis profiteront maintenant d’une semaine complète de congé. Ils seront de retour en action le vendredi 15 février, lors de la visite du Cool FM au Palais des sports. «On peut regarder ça des deux côtés. Pour les joueurs, avec le négatif qu’il y a autour de l’équipe, ça va peut-être faire du bien à certains gars de penser à d’autre chose, se reposer et revenir plus frais et dispos», d’estimer Benoît Gratton.