L'an dernier, la finale avait opposé les Marquis et les Saguenéens.

Marquis et Éperviers, deux chemins différents

Dès jeudi soir au Palais des sports, la finale du circuit régional de hockey junior AA mettra aux prises deux équipes au cheminement passablement différent cette saison. D’un côté, les Marquis de Jonquière ont connu une saison de 28 victoires en 32 matchs, et de l’autre, les Éperviers de Normandin ont traversé des moments plus difficiles qui les ont empêchés de prendre leur envol.

Il reste que 32 parties et une ronde éliminatoire plus tard, Marquis et Éperviers vont en découdre pour le même objectif : le titre de champions des séries éliminatoires. Le gagnant de la finale se qualifie également pour le tournoi de la Coupe Dodge, présenté cette année à Gatineau.

En demi-finales, les Marquis (28-4) ont balayé les Sabres de Roberval en quatre matchs et les Éperviers (15-13-2-2) ont causé une certaine surprise en se débarrassant des Saguenéens de Chicoutimi en cinq rencontres.

« Les Éperviers, ce sont des lapins Energizer et c’est une équipe qui travaille tout le temps et qui ne lâche jamais, a illustré l’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins. Ils ont toujours la pédale sur le métal et c’est ce qui a fait la différence dans la série contre Chicoutimi. On s’attend à une série longue, dure, qui devrait être axée sur le jeu rapide. Les gens qui vont venir voir la série vont voir du bon hockey junior. Ça va être une belle série, j’en suis convaincu. »

De son propre aveu, Desjardins avait ciblé les Sags comme les favoris avant le début de la saison. Ces derniers ont remporté 22 de leurs 32 matchs, mais ils sont tombés sous les attaques des Éperviers.

« C’était un gros défi devant nous, les Saguenéens étaient vus comme favoris en raison de leur talent et leur gabarit », a convenu le coach en chef des Normandinois, Kevin Tremblay, ajoutant que son équipe avait connu une saison 2017-2018 en dents de scie, mais épaulé par un bon groupe de vétérans, ils ont su renverser la vapeur.

« Mon équipe a atteint son plein potentiel dernièrement et tout le monde a trouvé son rythme, a souligné Tremblay. Chaque joueur a sa part de succès dans l’équipe et est prêt à mettre la main à la pâte. On n’a aucun complexe d’infériorité face aux Marquis de Jonquière. »

En saison, les Marquis ont remporté six des huit duels.