Marquis

Les Marquis s’éclatent 7-2 contre les Pétroliers

Les Marquis de Jonquière étaient tout feu tout flamme, vendredi soir, sur la glace du Palais des sports. Jouant avec intensité dès les premières minutes de jeu, ils ont comblé les 1241 spectateurs en s’imposant 7-2 contre les Pétroliers du Nord, derniers au classement de la Ligue nord-américaine de hockey.

Est-ce un avant-goût de leur jeu en série? «On leur a dit avant le match qu’on voulait jouer avec beaucoup d’émotion. On a du succès quand on joue avec cette hargne-là. Et c’est vrai qu’on l’a senti dès le premier ‘‘shift’’. Nos trois lignes ont vraiment mis de la pression sur leurs défenseurs. Les Pétroliers ne sont pas une équipe des plus rapides et on voulait utiliser notre vitesse contre eux», explique l’entraîneur-chef Benoit Gratton.

Marquis

Les Marquis confiants à l’aube des séries

Avec quatre matchs à disputer en saison régulière, dont une série aller-retour en fin de semaine face aux Pétroliers de Saint-Jérôme, derniers au classement général de la Ligue nord-américaine de hockey, les Marquis de Jonquière peuvent encore rêver à l’avantage de la patinoire au premier tour éliminatoire.

Grâce à leur première victoire en sept matchs à domicile, la semaine dernière, face à Saint-Georges, les régionaux, quatrièmes au classement, se sont approchés à deux points des Éperviers de Sorel-Tracy, avec un match de plus à disputer, et trois des 3L de Rivière-du-Loup, leurs deux derniers adversaires la semaine prochaine. Les trois premières équipes auront le privilège de disputer leur premier match en séries devant leurs partisans.

Marquis

Une victoire qui fait du bien aux Marquis

Les Marquis de Jonquière se sont enlevé une tonne de pression, vendredi soir, au Palais des sports, en s’imposant 6-4 face au Cool FM de Saint-Georges. En renouant avec la victoire devant 1150 spectateurs, les hommes de Benoit Gratton ont mis fin à une difficile séquence de six revers consécutifs à la maison.

Le soulagement était visible chez les Jonquiérois après cette première victoire à la maison en 2019. «Ça faisait longtemps qu’on la cherchait, cette victoire à la maison!», a confirmé avec entrain le pilote des Marquis. «Honnêtement, ça fait du bien!»

Marquis

Une pénurie de défenseurs en vue

Encore une fois, les défenseurs ne seront pas trop nombreux dans le camp des Marquis de Jonquière, vendredi soir, au Palais des sports, lors de la visite du Cool FM de Saint-Georges.

Jean-Michel Bolduc et Ryan Sullivan sont retenus pour le travail. Dans le camp de Danick Malouin, blessé, une semaine supplémentaire de repos lui fera le plus grand bien. Les dirigeants de l’équipe ont logé plusieurs appels à des joueurs-affiliés, sans résultat probablement, notamment parce que les séries sont débutées dans certaines ligues senior ailleurs dans la province.

Marquis

« Comme si les séries commençaient »

Directeur général des Marquis de Jonquière, Marc Boivin est convaincu que le passage à vide que traverse la formation jonquiéroise est maintenant derrière elle. Non seulement a-t-il réitéré sa confiance envers son personnel d’entraîneurs et ses joueurs, mais il est même convaincu que l’équipe renouera avec le succès pour le dernier droit de la saison et les séries.

Le DG reconnaît que c’est la première fois que les Marquis alignent six défaites consécutives à la maison, mais il rappelle que certains facteurs peuvent expliquer le creux de vague du club jonquiérois de la LNAH. Le départ des piliers comme Carpentier et Paiement ainsi que la retraite de Luis Tremblay et Jean-Michel Bolduc ont paru. Heureusement, dans le cas de Bolduc, le longiligne défenseur vient de reprendre du service, mais il lui fallait retrouver son erre d’aller. L’édition 2018-19 des Marquis compte aussi 12 nouveaux joueurs, ce qui n’est pas rien. « Ça paraît sur la glace, mais ça paraît encore plus dans la chambre », souligne le DG.

Sports

54 tirs, mais un autre revers à domicile pour les Marquis

Un barrage de 54 tirs n’a pas permis aux Marquis de mettre un terme à leur série d’insuccès à domicile samedi soir. Les Jonquiérois ont tout de même amassé un point même s'ils ont subi un sixième revers consécutif au Palais des sports, 5-4 en prolongation devant l’Assurancia de Thetford.

Malgré une domination de 54-28 dans la colonne des tirs, à deux reprises, les Marquis se sont retrouvés sérieusement dans le trouble au cours de cette rencontre. Les visiteurs ont marqué trois fois en première période, dont deux fois avec l’avantage d’un homme pour prendre le contrôle de la partie. Les Jonquiérois ont à leur tour profité de l’attaque massive pour revenir au pointage en deuxième alors qu’Alexandre Quesnel, Gabryel Paquin-Boudreau et Mathieu Brisebois ont fait mouche. 

Les visiteurs ont repris les devants avec trois minutes à faire en troisième période, encore une fois en supériorité numérique. Le tir d’Alexandre Giroux a dévié sur le bâton de  Jérémie Malouin, ce qui n’a laissé aucune chance à Cédrick Desjardins. Encore une fois, les Marquis n’avaient pas dit leur dernier mot. Alors que Desjardins rentrait au banc à la faveur d’un sixième patineur, Christian Ouellet a dégainé, ce qui n’a pas non plus laissé de chance à Jean-Philippe Levasseur, la grande étoile de la rencontre. 

Dès le début de la prolongation, Dave Labrecque s’est servi du défenseur comme écran avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure, ce qui a mis fin au débat après seulement 18 secondes et du même coup signifié une troisième défaite de suite pour les Jonquiérois. «Je ne sais même pas quoi dire, a laissé tomber l’entraîneur-chef des Marquis Benoît Gratton après la rencontre. Les lancers sont là, les chances sont là. Les mises en échec ont fini 35-11 pour nous. On ne peut pas dire que les gars ne se sont pas impliqués physiquement. Même les mises en jeu on est proches de 60%. On a dominé dans toutes les facettes sauf dans la colonne de la victoire.»

Avec cette troisième défaite de suite, les Marquis ont glissé au quatrième rang du classement général. Ils ne peuvent plus rejointe l'Assurancia en tête du classement général et accusent un point de retard sur Sorel et Rivière-du-Loup, mais ont disputé plus de matchs.  Derrière, malgré du victoire du Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce en fin de semaine, ils ont encore un coussin de cinq points. «Il y a du négatif autour de l’équipe, mais je peux dire que les gars sont encore confiants de surprendre bien du monde. C’est un peu la mentalité qu’on se donne qu’on va s’en sortir avec les 20-22 joueurs dans la chambre. Avec les succès qu’on a connus lors des dernières années, personne d’autre va nous aider présentement. Je suis convaincu qu’on est sur la bonne voie. Les trois derniers matchs, on aurait pu avoir six points. Le résultat n’est peut-être pas là, mais je peux dire qu’on joue de la bonne façon. Si on peut seulement aller chercher quelques résultats pour donner un peu de confiance aux joueurs», d’espérer Gratton.  

Les Marquis profiteront maintenant d’une semaine complète de congé. Ils seront de retour en action le vendredi 15 février, lors de la visite du Cool FM au Palais des sports. «On peut regarder ça des deux côtés. Pour les joueurs, avec le négatif qu’il y a autour de l’équipe, ça va peut-être faire du bien à certains gars de penser à d’autre chose, se reposer et revenir plus frais et dispos», d’estimer Benoît Gratton. 

Marquis

Un lent départ coule les Marquis

Un lent début de rencontre aura été coûteux pour les Marquis de Jonquière qui se sont inclinés 3-2 face à l’Assurancia de Thetford Mines, devant à peine 778 spectateurs au Centre Mario-Gosselin. Les protégés de Benoit Gratton ont amorcé une remontée en deuxième moitié de rencontre, mais en vain.

Loin d’être découragé après la rencontre, l’entraîneur-chef des Marquis était plus convaincu que jamais que ses troupes sont sur la bonne voie et que le vent finira bien par tourner.

Marquis

Le plus gros test de la saison

À exactement un mois de la fin de la saison régulière dans la Ligue nord-américaine de hockey, les Marquis de Jonquière croiseront le fer deux fois plutôt qu’une avec les meneurs au classement général dans une série aller-retour face à l’Assurancia de Thetford.

Vendredi soir, les régionaux tenteront de porter à quatre leur série de victoires sur les patinoires adverses. À l’inverse, samedi, ils tenteront de freiner à cinq leur série d’insuccès au Palais des sports. « Ça va être probablement notre plus gros test de la saison », lance l’entraîneur-chef Benoît Gratton.

Marquis

Revers de 2-1: les Marquis frustrés par le gardien Veilleux

Les Marquis de Jonquière auraient nettement mérité un meilleur sort, vendredi, devant les quelque 1221 spectateurs du Palais des sports. Mais voilà que le cerbère du Cool FM de Saint-Georges, Steven Veilleux a frustré la troupe de Benoit Gratton en repoussant 38 des 39 tirs dirigés contre lui pour permettre aux Beaucerons de l’emporter 2-1. Le gardien doit aussi une fière chandelle à ses poteaux qui lui ont sauvé la mise à cinq reprises!

Les malheurs des locaux se sont amorcés dès la première période, les Marquis ratant quelques belles chances de marquer. Si aucune des deux équipes n’est parvenue à s’inscrire au pointage, ce ne sera pas le cas en deuxième où tous les buts de la rencontre ont été inscrits. Les hommes de Benoit Gratton ont profité d’un avantage numérique pour tromper la vigilance de Veilleux sur un tir de Danick Malouin (troisième étoile) dès les cinq premières minutes de jeu. Toutefois, malgré les efforts soutenus de locaux, ce sont les Beaucerons qui ont réussi à créer l’égalité à mi-chemin de la rencontre sur un tir de Patrick Lapostelle. Puis, avec un peu plus de cinq minutes à écouler dans la médiane, Raphaël Maheux a décoché un plomb à la faveur d’un jeu de puissance pour permettre aux siens de retraiter au vestiaire avec l’avance d’un seul but.

Marquis

Enfin un alignement complet

Affichant maintenant un alignement complet, les Marquis tenteront de mettre un frein à une série d’insuccès devant leurs partisans à leur seule rencontre de la fin de semaine, vendredi soir, lors de la visite du Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce, au Palais des sports.

Les Jonquiérois ont perdu leurs quatre dernières rencontres à domicile. Pendant ce temps, ils vont bien sur les patinoires adverses, ayant remporté leurs trois derniers matchs. « On va pouvoir se concentrer seulement sur un match. Dernièrement, on joue pas mal tout le temps mieux lors du premier match de la fin de semaine. J’espère que ce sera le même scénario et qu’on va sortir aussi fort », d’insister l’entraîneur-chef Benoît Gratton.