LNAH et Marquis redémarrent la machine avec optimisme

Marquis

LNAH et Marquis redémarrent la machine avec optimisme

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) planche sur deux scénarios pour amorcer sa 25e saison avec spectateurs dans les amphithéâtres. Le plus optimiste propose un retour en octobre si la présence de spectateurs est permise. Sinon, ce sera décalé en novembre. Mais il n’est pas envisagé de tenir des matchs devant des estrades désertes.

« Ça prend du monde, confirme le DG et entraîneur-chef des Marquis de Jonquière, Bob Desjardins. Le junior majeur planifie son retour au jeu en octobre avec spectateurs, alors je ne verrais pas pourquoi on n’en ferait pas autant nous aussi. Et s’il n’est pas possible d’avoir du monde (en raison de la COVID-19), on attendra en novembre. C’est pourquoi il y a deux scénarios. »

LNAH: Des clubs résolus à rester en vie et à jouer en 2020-21

Sports

LNAH: Des clubs résolus à rester en vie et à jouer en 2020-21

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) vivra une première, à compter de lundi, alors que ses dirigeants et ses membres prendront part virtuellement à l’assemblée générale annuelle (AGA) par l’entremise de visioconférences (via Zoom), échelonnées sur un mois, en vue de préparer la 25e saison malgré le spectre de la pandémie. S’il y a un point positif à retenir des chamboulements causés par la COVID-19, le commissaire Renaud Lefort pointe la passion qui anime les dirigeants des six organisations pour le hockey. Peu importe le défi, ces derniers lui ont signifié avec force qu’elles seront toutes au départ pour la saison 2020-21.

«Toutes les équipes, dont Jonquière, ont démontré un énorme désir de rester en vie, soutient-il en entrevue téléphonique. Au début, on parlait de pandémie et on était très peu optimistes. Mais lors de notre dernière discussion il y a presque un mois, les gens étaient déjà plus positifs et ils veulent démontrer à leurs partisans qu’ils vont garder leur équipe en vie.»

LNAH: la réunion des proprios reportée au 11 mai

Marquis

LNAH: la réunion des proprios reportée au 11 mai

La Ligue nord-américaine de hockey a décidé de reporter au 11 mai la réunion des propriétaires qui devait avoir lieu par vidéoconférence lundi, 27 avril. Cette rencontre devait permettre d’établir une stratégie pour la suite des choses en raison de la crise sanitaire qui sévit.

Les dirigeants souhaitaient commencer à préparer un peu la nouvelle saison, laquelle marquera le 25e anniversaire de la ligue, mais ils ont préféré remettre la rencontre, puisqu’ils attendent de connaître les directives qui seront émises par le gouvernement avant de commencer à élaborer divers scénarios.

COVID-19: La LNAH se questionne sur l’après-crise

Sports

COVID-19: La LNAH se questionne sur l’après-crise

Les propriétaires des équipes de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) se donnent un mois pour analyser les différentes options qui ont été présentées lundi, lors d’une rencontre par vidéoconférence, afin de faire le point sur la suite des choses au sein du circuit senior québécois. On sait que les dirigeants se sont résolus à annuler les séries en raison de la pandémie du coronavirus.

Beaucoup d’options ont été soulevées, mais il est encore trop tôt pour déterminer quelle sera la meilleure manière d’entreprendre la saison 2020-21, laquelle correspondra au 25e anniversaire de la LNAH, précise-t-on dans un communiqué. Les dirigeants et propriétaires se réuniront à nouveau par vidéoconférence le 27 avril afin d’exposer le fruit de leur réflexion.

La LNAH annule à son tour ses séries

Marquis

La LNAH annule à son tour ses séries

Ce n’était qu’une question de temps, mais les nouvelles directives gouvernementales ont forcé les dirigeants de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à mettre fin à ses activités de la saison 2019-20. Bien que les séries de la coupe Vertdure soient une source de revenus importante pour les équipes, elles n’auront pas lieu. Une conférence téléphonique des propriétaires est programmée pour le 30 mars prochain afin de préparer la suite des différents dossiers.

Évidemment, toutes les formations et les dirigeants de la LNAH sont forts déçus de devoir prendre cette décision alors que les séries devaient s’amorcer, mais la santé publique a actuellement priorité, précise-t-on dans un communiqué.

Les Marquis lessivés par l'Assurancia

Marquis

Les Marquis lessivés par l'Assurancia

Les Marquis de Jonquière n’ont pas livré une performance très inspirée pour terminer la saison régulière, samedi. Ils se sont inclinés 9 à 2, face à l’Assurancia de Thetford, au Centre Mario Gosselin, devant 943 spectateurs.

Il faut dire que cette rencontre n’avait pas d’enjeu. Avant même de connaître l’issue du match, les Marquis de Jonquière étaient assurés de terminer au cinquième rang du classement de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). L’Assurancia de Thetford, elle, pouvait déjà savourer le titre de championne de la saison régulière. Il n’y avait rien à gagner et rien à perdre pour chacune des équipes.

L’entraîneur des Marquis, Bob Desjardins, ne s’est pas trop formalisé de la manière dont ses joueurs ont fini la saison. Il est temps de tourner la page et de penser aux séries éliminatoires, croit Desjardins.

«On a monté haut en intensité dernièrement avec des gros matchs importants. Hier [vendredi], on s’est assuré de notre position au classement. La pression était descendue aujourd’hui. Un moment donné, quand tu joues avec l’adrénaline, c’est normal que ça retombe», a-t-il indiqué en entrevue avec Le Quotidien après le match.

«Je ne suis pas découragé pour autant, a poursuivi Desjardins. C’est toujours plate de perdre un match, mais on a comme oublié notre éthique de travail. On a laissé aller la game pour ne pas sortir d’ici avec des blessés.»

Une avalanche de buts

Les meneurs au classement de la LNAH ont été dominants dès le début de la première période. Joey Ratelle, Pierre-Luc Lessard et Christophe Losier ont noirci la feuille de pointage de l’Assurancia de Thetford.

La même histoire s’est répétée en deuxième période. Samuel Blanchet et Marc-André Mimar ont augmenté l’avance des locaux en inscrivant les quatrième et cinquième but de leur équipe. La riposte des Marquis est arrivée en fin de période. Jean-Simon Allard a compté le premier but des siens sur une passe de Christian Ouellet.

En troisième période, le festival offensif s’est poursuivi. L’Assurancia a marqué quatre buts, pendant que les Jonquiérois, eux, complétaient le pointage en ajoutant un deuxième filet.

Séries éliminatoires

Les Marquis de Jonquière affronteront les Pétroliers du Nord lors de séries éliminatoires, qui débutent vendredi prochain. Le premier match aura lieu à Laval. Le second, samedi, sera au Palais des sports de Jonquière.

Bob Desjardins espère pouvoir compter sur le retour de certains joueurs blessés pour faire face aux Pétroliers.

Marquis: une victoire qui vaut son pesant d'or

Marquis

Marquis: une victoire qui vaut son pesant d'or

Les Marquis de Jonquière ont fait preuve de caractère en arrachant une victoire de 3-2 en prolongation contre la rapide formation de l’Assurancia de Thetford devant 1569 spectateurs ravis au Palais des sports. Grâce à cette première victoire in extremis contre Thetford, la troupe de Bob Desjardins est maintenant assurée de terminer au 5e rang, d’autant plus que Saint-Georges s’est incliné 3-2 contre Rivière-du-Loup.

Réjoui de la belle performance de ses protégés, l’entraîneur-chef Bob Desjardins a tout de même donné crédit d’entrée de jeu à leurs adversaires qui «ont joué toute une première période. Ils étaient sur la job, ils patinaient, ils nous battaient de vitesse. Cédrick nous a tenus dans le match jusqu’à ce qu’il soit blessé. Puis Karel est rentré dans le match et il nous a tenus dans le match lui aussi. Nos gardiens de but ont tout simplement été spectaculaires», a-t-il souligné.

Le pilote des Marquis a aussi fait valoir la bonne réaction de ses hommes qui n’ont pas paniqué et n’ont pas baissé les bras. «Avant les Fêtes, on aurait paniqué et on aurait commencé à se crier un peu des choses, mais l’expérience nous a servi parce que nous avons souvent vécu ça. On a capitalisé sur nos chances et mis le maximum de rondelles au filet», a-t-il rappelé.

Le pilote des Jonquiérois était fier du caractère de ses troupes et a rendu hommage aux joueurs de soutien qui prennent le relais avec brio en dépit de la liste des blessés qui ne dérougit pas. «Même si je le dis souvent, je dois avoir joué deux ou trois matchs avec mon alignement complet. En 25 ans de hockey, j’ai jamais vu ça. Ce soir, il nous manquait un top-6 Verreault-Paul, Lalonde, Paquette, Picard, Desmarais et Quesnel. C’est un bon top-6 dans n’importe quelle équipe de cette ligue. L’an passé, la profondeur nous a fait défaut. Cette année, j’ai libéré quelques joueurs pour aller chercher cette profondeur. Nos gars de soutien font vraiment le travail! Aujourd’hui, je lève mon chapeau à Karel qui a fait toute une job et à Philippe Paradis qui était un cas très incertain avant le match. Il a joué avec la douleur et je lui ai demandé de se présenter parce qu’il manquait des gars et il a marqué le but gagnant! C’est le fun!»

Ténacité

Les Marquis ne l’ont pas eu facile vendredi soir, mais même si les Thetfordois étaient largement premiers sur la rondelle et qu’ils ont dirigé deux fois plus de tirs que les locaux, c’était toujours 0-0 après 20 minutes de jeu. Les Marquis ont toutefois eu de bonnes chances de marquer au cours de leurs huit occasions. Malheureusement, comme s’ils n’étaient pas assez malchanceux cette saison, les Marquis ont perdu les services du gardien Cédrick Desjardins après 10mn18 de jeu. Ce dernier a eu besoin de l’aide de deux coéquipiers pour sortir de la patinoire en raison d’une blessure au genou ou à la jambe droite. Il est reparti en béquille tandis que Karel Saint-Laurent a pris le relais au pied levé et il a fort bien fait puisqu’il a permis aux siens de rester dans le match en effectuant des arrêts clés.

Thetford a frappé tôt en deuxième. Une mauvaise sortie des Marquis a ouvert la porte à Joey Ratelle qui était posté près du filet et qui a glissé la rondelle à la droite de Saint-Laurent avec à peine 28 secondes d’écoulées à la médiane. Six minutes plus tard, une belle montée des Marquis a permis au rapide Yann Poirier de déjouer Philippe Cadorette sur une passe de Jonathan Diaby pour niveler la marque. Toutefois, les ‘‘roadrunners’’ de l’Assurancia ont donné du fil à retordre aux Jonquiérois qui peinaient à sortir la rondelle de leur zone. Finalement, un tir dévié sur l’ancien capitaine des Marquis, Hugo Carpentier, a permis aux visiteurs de reprendre les devants à mi-chemin de la rencontre.

Malgré tout, les Jonquiérois sont revenus en force en troisième et leur persévérance a payé lorsque Jérémie Malouin a enfilé son 3e de la saison pour créer l’égalité avec moins de cinq minutes à faire en troisième et ainsi forcer la prolongation. Yann Joseph et Mathieu Brisebois ont obtenu des passes sur la séquence.

À trois contre trois, les Marquis ont eu le dernier mot avec 43 secondes à faire lorsque Philippe Paradis a joué les héros en fonçant vers Philippe Cadorette sur une passe de Jean-Simon Allard et Jonathan Narbonne. Le cerbère de l’Assurancia n’a pu stopper suffisamment le tir du #55 et la rondelle a poursuivi son chemin derrière la ligne rouge pour confirmer la victoire des Marquis devant une foule en liesse. Après avoir repoussé 27 des 29 tirs dirigés contre lui, le gardien Karel Saint-Laurent a sans surprise mérité la première étoile de la rencontre et Philippe Paradis, la troisième. Hugo Carpentier, un but une passe, a mérité la deuxième.

En bref

Il n’y avait que les gardiens des Marquis qui avaient été épargnés par les blessures jusqu’à maintenant. Vendredi, Cédrick Desjardins était en béquille et les Marquis feront appel à Raphaël Chayer, un gardien de la région. Le cerbère de relève sera du voyage samedi, à Thetford...

Comme la 5e place est assurée, les joueurs qui ne sont pas à 100 % ne devraient pas jouer, affirme Bob Desjardins qui a donné congé à Philippe Paradis. «On ne forcera pas les gars parce que la bonne saison commence la semaine prochaine»...

Desjardins ne pouvait s’empêcher de penser aux deux points échappés le week-end dernier à Rivière-du-Loup. S’ils l’emportaient demain, ils auraient peut-être pu passer au troisième rang et avoir l’avantage de la glace...

Christophe Lalonde sera en uniforme la semaine prochaine. Tous les joueurs des Marquis ont disputé les cinq matchs requis pour pouvoir jouer durant les séries...

Thetford avait besoin d’un point pour confirmer sa place au premier rang ainsi que son titre de champion de la saison et c’est ce qu’ils ont fait. Laval a perdu contre Sorel-Tracy 2-1 en prolongation, mais il n’a pu combler l’écart avec Thetford qui a conservé trois points d’avance...

Avec 40 secondes à faire au premier vingt, l’imposant Ryan Sullivan a livré un furieux combat à Christophe Losier. Difficile de déterminer un gagnant même si Losier faisait le fanfaron en prenant la direction du vestiaire...
TEXTE-courant: En début de troisième, Joey Ratelle et Jonathan Diaby y sont eux aussi allés généreusement dans les échanges de coups de poing, mais c’est Diaby qui a renversé Ratelle...

Dernier week-end avant les choses sérieuses

MARQUIS

Dernier week-end avant les choses sérieuses

Les Marquis de Jonquière auront peut-être un effectif réduit encore une fois ce week-end, mais les hommes de Bob Desjardins ne comptent pas ménager les efforts pour terminer la saison sur une bonne note. Les Marquis auront fort à faire avec avec deux matchs en deux soirs contre l’Assurancia de Thetford Mines, l’équipe qui trône au sommet de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à l’aube de la dernière fin de semaine d’activités.

Dans un premier temps, les Marquis joueront leur dernier match local, vendredi à 20 h, au Palais des Sports de Jonquière. L’ambiance devrait être au rendez-vous puisque l’équipe a décidé de donner un billet gratuit supplémentaire à tous les détenteurs de billets de saison. Le lendemain, les Jonquiérois seront en visite au Centre Mario-Gosselin de Thetford Mines.

Quesnel et Riendeau en lice pour les Marquis

Marquis

Quesnel et Riendeau en lice pour les Marquis

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) a fait connaître, mardi, la liste des nommés pour les différents trophées annuels. Même si sa saison est terminée depuis la fin janvier, en raison d’une blessure majeure à une épaule, le capitaine des Marquis de Jonquière, Alexandre Quesnel, est en nomination dans les catégories Joueur le plus utile et Leadership.

Quant à Yannick Riendeau, il est en lice pour le trophée Gentilhomme. Tous les gagnants seront honorés lors du premier match en séries de leur équipe respective.

Yannick Riendeau à l’honneur dans la LNAH

Marquis

Yannick Riendeau à l’honneur dans la LNAH

Sans surprise, le meilleur marqueur des Marquis de Jonquière, Yannick Riendeau, fait partie des trois étoiles de la dernière semaine d’activités dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Auteur d’un deuxième tour du chapeau cette saison, Riendeau a mérité la deuxième étoile. En plus de ses trois buts, le #13 a également ajouté une mention d’aide à sa fiche personnelle. Il pointe au 7e rang des marqueurs avec 42 points (19 buts, 23 passes) en 34 matchs. 

La première étoile a été décernée à Kéven Veilleux, du Cool FM de St-Georges-de-Beauce, qui a inscrit un tour du chapeau tout en marquant le but gagnant de même qu’un autre sur le jeu de puissance lors du match contre l’Assurancia de Thetford. La sélection hebdomadaire est complétée par Dave Labrecque, de l’Assurancia de Thetford. 

La performance du gardien Cédrick Desjardins des Marquis de Jonquière (jeu blanc contre Saint-Georges samedi) a également été considérée. 

Mardi, la LNAH fera connaître les finalistes pour les différents trophées individuels de la saison 2019-20.

Victoire des Marquis: Desjardins blanchit le Cool FM

Marquis

Victoire des Marquis: Desjardins blanchit le Cool FM

Les Marquis de Jonquière ont vaincu le Cool FM de Saint-Georges de Beauce 4 à 0, samedi soir, lors d’un match où la défensive s’est particulièrement illustrée. La victoire des Jonquiérois leur a permis de conserver leur position au classement, eux qui comptent désormais trois points d’avance sur le Cool FM.

« On a fait la job, on a tué des gros cinq contre trois, cinq contre quatre. Tout de suite en sortant du box, Yan Riendeau est allé scorer tout un but du revers de la main, c’était de toute beauté ! » s’est exclamé Bob Desjardins, rencontré après la partie. « Je disais qu’il me rappelait mes skills dans les années 80 », ajoute-t-il en riant, visiblement d’excellente humeur.

L’entraîneur-chef des Marquis a également souligné l’excellent travail défensif de ses troupes : « Même si on avait un alignement extrêmement réduit, l’engagement était là. On était 19 gars qui allaient à la guerre aujourd’hui, et peu importe le nom que t’avais dans le dos, c’était l’engagement pour l’équipe, c’était le logo. Je pense que les gars ont vraiment fait le travail. Cédric [Desjardins] a été là dans les moments clefs, il a fait des bons arrêts. Défensivement, on a vraiment bien joué. Diably, à soir, a été solide, [tout comme] Narbonne, Brisebois, Sullivan, Malouin, Clarke... On a rentré Guillaume Veilleux pour nous donner un petit peu plus de support, on a perdu quand même Paradis en cours de combat, il n’a pas joué la troisième période. Picard était un cas incertain ce matin, mais l’engagement était là. C’était plaisant d’aller chercher une grosse victoire, et c’est une grosse victoire qui fait du bien à l’équipe et à l’organisation. »

Bob Desjardins est également revenu sur le match de vendredi soir, où les Marquis ont perdu 5-4 contre les 3L de Rivière-du-Loup après avoir laissé échapper une avance de 4-2 : « Hier, on contrôlait vraiment le match, je calcule qu’avec le match d’à soir (samedi) nos six dernières périodes à cinq contre cinq on n’a pas donné de buts. Hier, les cinq buts qu’on a donnés, c’est cinq buts en avantage numérique. Il restait 7 minutes, on a eu un avantage numérique, on a eu une petite bulle au cerveau, on n’a pas bien géré nos émotions, peu importe, et ça nous a coûté le match. Hier, c’était un deux points qu’il nous restait juste un petit détail à la fin du match, puis on l’a échappé. C’est plate, en 25 ans de carrière, c’est une de mes games qui m’a fait le plus mal. »

Excellent travail de la défensive

Les Marquis se sont tout de suite imposés en première période, dirigeant 15 tirs contre le gardien du Cool FM, Raphaël Girard. C’est Yann Joseph qui a trouvé le fond du filet en moitié de période lors d’un désavantage numérique, permettant aux Marquis de retourner au vestiaire avec une avance de 1 à 0. Le Cool FM a par la suite tenté de s’imposer, en deuxième période, mais a dû faire face à un Cédric Desjardins extrêmement solide. Un avantage numérique a ensuite semblé secouer les Jonquiérois, qui ont eu plusieurs occasions de marquer, sans succès. C’est le travail des unités défensives qui, au final, aura été payant. Après que les Marquis aient écoulé un désavantage numérique à cinq contre trois, l’attaquant Yannick Riendeau a porté la marque à 2-0 grâce à un impressionnant but du revers de la main, vers la fin de la deuxième période.

Le début de la troisième période a été marqué par plusieurs tentatives de répliques de la part du Cool FM, qui ont passé beaucoup de temps dans le territoire des Marquis. C’est Yannick Riendeau qui, une nouvelle fois, a délié les cordages, donnant à son équipe une confortable avance de trois buts. L’attaquant s’est même permis un tour du chapeau, scellant le sort du Cool FM avec un but dans un filet désert en fin de rencontre, pour une marque finale de 4-0.

Revers de 5-4: l’indiscipline coule les Marquis à Rivière-du-Loup

Marquis

Revers de 5-4: l’indiscipline coule les Marquis à Rivière-du-Loup

L’indiscipline des Marquis de Jonquière a coûté très cher, vendredi soir, alors que les 3L de Rivière-du-Loup ont arraché une victoire de 5-4 avec cinq buts en avantage numérique, dont trois derniers dans les quatre dernières minutes de la rencontre, au grand plaisir de la majorité des 1107 spectateurs en liesse au Centre Premier Tech.

Il faut dire que les Jonquiérois menaient la rencontre 4-2 avant que Danick Paquette écope d’une pénalité majeure en s’invitant dans une escarmouche entre Maxime Villemaire et Mathieu Brisebois avec six minutes à faire dans la rencontre. Malheureusement, les esprits se sont échauffés et ce sont les Louperivois qui ont profité d’un avantage numérique suffisant pour inscrire coup sur coup trois buts aux dépens des Jonquiérois.

Week-end décisif pour les Marquis

Marquis

Week-end décisif pour les Marquis

Avec un classement aussi serré dans la Ligue nord-américaine (LNAH), les Marquis de Jonquière ne pourront pas se permettre de prendre les choses à la légère, en fin de semaine. L’avant-dernière fin de semaine de hockey en saison régulière commence par un arrêt à Rivière-du-Loup, vendredi soir, face aux 3L, pour se terminer samedi, au Palais des sports, face au Cool FM de Saint-Georges.

Les Marquis sont présentement au cinquième et avant-dernier rang du classement général, à trois points du troisième rang, détenu par Rivière-du-Loup et les Éperviers de Sorel-Tracy. Les deux équipes ont toutefois un match en main.

Saint-Jean-sur-Richelieu retrouve une concession de la Ligue nord-américaine de hockey

Marquis

Saint-Jean-sur-Richelieu retrouve une concession de la Ligue nord-américaine de hockey

Bonne nouvelle pour les partisans de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Les élus du conseil municipal de Saint-Jean-sur-Richelieu ont voté à l’unanimité pour le retour d’une concession dans la municipalité. Il y aura donc sept équipes dans le circuit la saison prochaine.

Le commissaire du circuit, Renaud Lefort, a annoncé la bonne nouvelle sur la page Facebook de la ligue, mardi soir, après que le conseil municipal de l’endroit se soit prononcé à l’unanimité en faveur du projet.

Les Marquis l'emportent en fusillade à Laval

Marquis

Les Marquis l'emportent en fusillade à Laval

Malgré l’absence de huit joueurs réguliers, les Marquis de Jonquière ont relevé un beau défi, dimanche, au Colisée de Laval, en arrachant une victoire de 4-3 en tir de barrage aux Pétroliers du Nord, devant 925 spectateurs. La troupe de Bob Desjardins a non seulement eu le meilleur contre la deuxième meilleure équipe au classement, mais elle s’est aussi relevée des deux défaites consécutives subies aux mains de Saint-Georges.

Il aura tout de même fallu que chaque équipe envoie chacune six joueurs avant de dénouer l’impasse. Sixième représentant des Marquis, Christian Ouellet a tranché le débat en déjouant le cerbère Francis Leclerc, tandis que Karel Saint-Laurent a été intraitable devant les délégués des Pétroliers. Peu avant, en prolongation, Jean-Simon Allard avait fait bouger les cordages, mais le but a été refusé. Malgré la révision de la vidéo de LNAH.TV, les arbitres Robert Chamberland et Benoit Lessard ont maintenu leur décision. Pourtant, sur une vidéo de Carol Audet publié sur la page Facebook des Fans des Marquis, on voit très bien la rondelle toucher la base de métal intérieur du filet à la sixième seconde pour rebondir en sortant avant que Leclerc ne s’en empare.

Marquis blanchis: «Il faut arrêter la chute», dit Desjardins

Marquis

Marquis blanchis: «Il faut arrêter la chute», dit Desjardins

Pour une deuxième fois en une semaine, les Marquis de Jonquière ont mal paru face au Cool FM de Saint-Georges. Vendredi, les hommes de Bob Desjardins ont été blanchis 4-0 par le gardien Raphaël Girard et ses coéquipiers devant les 1161 spectateurs du Centre sportif Lacroix-Dutil-Canam.

«C’est notre deuxième match de suite que l’on perd contre Saint-Georges qui se retrouve maintenant à trois points de nous. Il faut arrêter la chute, sinon ça va nous faire mal», a commenté l’entraîneur-chef Bob Desjardins au téléphone, après le match.

Tout au long de la rencontre, l’attaque et les unités spéciales (0/8) des Marquis semblaient à plat et l’exécution difficile. Pour Bob Desjardins, les deux derniers matchs sont non seulement à oublier, mais il a hâte de pouvoir miser sur un alignement complet pour quelques matchs. «Nos prises de décisions n’étaient peut-être pas les meilleures, a-t-il convenu à l’autre bout du fil, après la rencontre. Je pense qu’on a connu une bonne première période, mais par la suite, ils ont pris les devants. On dirait que depuis deux matchs, nos meilleurs ne sont pas nos meilleurs. Je le dis souvent, mais ce soir, c’était vraiment cela. (...) J’aimerais aussi jouer avec un alignement complet pour trois ou quatre matchs», ajoute le pilote des Marquis qui étaient privés des services de Jean-Sébastien Bérubé, Francis Verreault-Paul et James Desmarais.

Une deuxième en vrille

Après une première sans but, l’attaque du Cool FM a ouvert la machine en deuxième en dirigeant 22 tirs contre Cédrick Desjardins pour prendre les devants 2-0, tandis que les Marquis étaient limités à 10 lancers sans parvenir à déjouer leur ancien gardien, Raphaël Girard. Les Beaucerons ont d’abord neutralisé une pénalité dès le tout début de la deuxième, pour aussitôt profiter d’un jeu de puissance qui a permis à Félix Chamberland d’enfiler son premier but et le premier des siens. Le Cool FM a doublé son avance à mi-chemin de la rencontre par l’entremise de Keven Cloutier.

Après avoir récolté une passe sur les deux premiers buts, Kéven Veilleux en a remis une couche, en troisième en trompant Desjardins sur un tir du revers alors que venait tout juste de prendre fin le désavantage numérique des siens. Tirant de l’arrière 3-0, les Marquis ont manifesté leur frustration. Louis-Philippe Simard, Danick Malouin et Jérémy Vigneault-Bélanger ont fait du brasse-camarade avec Marc-Olivier D’Amour, Olivier Dallaire et William Breton. Vigneault-Bélanger a été chassé du match pour rudesse, avoir saisi les cheveux et inconduite grossière. Dans ce dernier cas, il a écopé d’une suspension d’un match parce qu’il aurait jeté de l’eau en direction des spectateurs.

Avec à peine quatre minutes à faire, Keven Cloutier a enfoncé un dernier clou dans le cercueil des Marquis pour son deuxième du match. Le gardien Cédrick Desjardins, qui a fait face à 40 lances, ne pouvait tout faire. À l’autre bout de la patinoire, Raphaël Girard qui avait été l’un des rouages de la victoire des siens la semaine dernière au Palais des sports, a été parfait sur 28 lancers pour signer son deuxième jeu blanc de la saison.

En bref

La présence de Jonathan Diaby n’est pas certaine pour le match de dimanche au Colisée de Laval. Le comportement d’un partisan des Pétroliers avait été la goutte qui avait fait déborder le vase du défenseur et l’avait incité à prendre sa retraite. Bob Desjardins est en discussion avec le #3...

Louis-Philippe Simard, Yann Poirier et Yann Joseph étaient de l’alignement. Parmi les absents, on compte James Desmarais, Jean-Sébastien Bérubé et Francis Verreault-Paul...

L’attaquant du Cool-FM, Félix Chamberland a disputé 29 matchs pour la formation de Briançon en France, avant de faire un détour de trois matchs dans la ECHL. Il en était à son 4e match avec Saint-Georges....

En début de rencontre, le défenseur Garrett Clarke n’a pas hésité à régler son compte à Olivier Dallaire qui avait fait le fanfaron et s’en était pris à Yann Poirier. Le robuste arrière des Marquis a rapidement eu le meilleur sur le défenseur du Cool-FM...

L’homme fort du Cool FM, Dave Hamel, a fait son show en milieu de rencontre. Il a été chassé de la partie pour avoir retardé le match et pour inconduite...

Le retour du défenseur Spiro Goulakos reste imprécis. Pour l’instant, il est retenu par son travail. En cinq matchs cette saison, Goulakos a récolté un but et deux passes...

Deux matchs sur la route pour le Marquis: revenir vite aux bonnes habitudes

Marquis

Deux matchs sur la route pour le Marquis: revenir vite aux bonnes habitudes

Peu convaincants la semaine dernière pour leur seul match de la fin de semaine, les Marquis de Jonquière tenteront de retrouver leurs couleurs, vendredi soir, à Saint-Georges, lorsqu’ils affronteront le Cool FM. La formation de la Ligue nord-américaine tentera du même coup de venger son échec de la semaine passée, face à ce même Cool FM.

Dans le jargon, on pourrait dire que les Marquis en avaient une mauvaise dans le système, vendredi dernier. Peu importe les raisons qui expliquent la défaite de 3-2 subie au Palais des sports, l’entraîneur en chef Bob Desjardins veut que ses joueurs retrouvent rapidement leurs bonnes habitudes.

Alexandre Villeneuve est le nouveau recruteur en chef des Marquis

Marquis

Alexandre Villeneuve est le nouveau recruteur en chef des Marquis

Le poste laissé vacant avec le départ du recruteur en chef Lucien Paquette est maintenant comblé. Les Marquis de Jonquière ont confié la mission de dénicher des perles rares à Alexandre Villeneuve, un travailleur de l’ombre, lors des derniers repêchages.

Natif de Métabetchouan, le Jonquiérois d’adoption n’est pas un nouveau venu dans le travail de dépistage de talent. « Ayant déjà prêté main-forte par le passé, j’en serai cette année à mon 4e repêchage. J’ai développé, au cours des années, une bonne base de données sur les joueurs éligibles à jouer dans notre ligue », a indiqué le nouveau dépisteur des Marquis. Villeneuve a d’ailleurs travaillé avec Lucien Paquette par le passé en plus d’être en lien avec d’autres férus de statistiques de joueurs dans la région.

Revers de 3-2: les Marquis artisans de leur malheur face au Cool-FM

Marquis

Revers de 3-2: les Marquis artisans de leur malheur face au Cool-FM

L’ancien gardien des Marquis de Jonquière, Raphaël Girard, est venu hanter son ancienne équipe, vendredi, en multipliant les arrêts pour aider le Cool-FM de Saint-Georges à l’emporter 3-2 contre les Marquis de Jonquière devant 1192 spectateurs qui ont bravé le froid pour assister à la rencontre tenue au Palais des sports.

Les Marquis ont donc vu leur séquence victorieuse à la maison s’arrêter à six. Après la rencontre, l’entraîneur-chef Bob Desjardins a admis que ses protégés avaient été les artisans de leur propre malheur, en plus de se buter à un Raphaël Girard en feu, même s’il en était à son deuxième match en deux soirs.

Le Cool FM, pour une première fois en trois mois

MARQUIS

Le Cool FM, pour une première fois en trois mois

Dans une ligue à six équipes, les rendez-vous entre chaque équipe reviennent plutôt régulièrement. Pour une raison obscure, les Marquis de Jonquière renoueront avec un adversaire qu’ils n’ont pas affronté depuis trois mois, vendredi soir, lorsque le Cool FM de Saint-Georges sera de passage au Palais des sports. Les deux formations se reverront ensuite deux autres fois d’ici le 29 février.

Les choses ont passablement évolué depuis ce temps en Beauce, alors que le Cool FM a congédié l’entraîneur-chef Éric Bertrand, pour le remplacer par Serge Forcier. Cet électrochoc ne semble pas avoir eu l’effet escompté sur l’équipe, qui est au dernier rang du classement général de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH).

Des étoiles pour deux joueurs des Marquis

Marquis

Des étoiles pour deux joueurs des Marquis

Les Marquis de Jonquière ont mérité deux des trois étoiles de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Grâce à ses quatre buts enfilés samedi dans un gain de 6-2 des Jonquiérois contre Sorel-Tracy, Yannick Riendeau a largement mérité la première étoile de la semaine.

L’attaquant #13 a marqué à une reprise sur le jeu de puissance en plus d’inscrire le but gagnant.

Quatre buts pour Riendeau dans une victoire des Marquis sur Sorel

Sports

Quatre buts pour Riendeau dans une victoire des Marquis sur Sorel

Le Palais des sports est devenu une véritable forteresse pour les Marquis de Jonquière. Samedi soir, devant 1506 spectateurs, ils ont remporté un sixième match de suite à domicile, prenant la mesure des Éperviers de Sorel au compte de 6-2. Yannick Riendeau a sonné la charge dans la victoire avec quatre buts.

Les Marquis n’ont pas perdu devant leurs partisans depuis la mi-décembre, une défaite justement aux mains des Éperviers. «Ç’a tout le temps été ça dans le passé, notre force à domicile. En début de la saison, tout le monde essayait de trouver des bobos à gauche et à droite, mais on n’avait peut-être pas les ‘‘breaks’’ qu’on avait besoin. On n’était pas aussi dédiés. Ça fait six de suite et on joue super bien à la maison, même s’il nous manque de bons soldats, de laisser tomber l’entraîneur-chef Bob Desjardins dans son point de presse d’après-match. L’engagement est meilleur. Je le dis souvent depuis les Fêtes qu’on n’est pas la même équipe. Je disais aux gars la semaine passée que je ne voudrais pas être l’équipe qui va nous affronter en séries parce qu’ils ont beaucoup de choses à donner. J’aime beaucoup ce que je vois dernièrement.»

Joueur du mois de janvier dans la Ligue nord-américaine, Yannick Riendeau a poursuivi sur sa lancée avec quatre buts. Son trio complété par Alexandre Picard et Danick Paquette a totalisé dix points. «Ça été notre meilleur trio. Ils ont vraiment pris le contrôle du match, mais le but qui a fait la différence, c’est celui de Philippe Paradis qui nous a donné des ailes», a noté Bob Desjardins. Après un but des visiteurs en avantage numérique en fin de première, les Marquis ont à leur tour profité d’un avantage numérique pour s’inscrire à la marque grâce à Paradis. Avant la fin de l’engagement, Riendeau a marqué deux fois, en avantage numérique puis avec une minute à faire à forces égales. 


Un dernier choc Éperviers-Marquis

Marquis

Un dernier choc Éperviers-Marquis

Signe que les séries éliminatoires approchent lentement, mais sûrement dans la Ligue nord-américaine de hockey, les Marquis et les Éperviers de Sorel croiseront le fer pour une septième et dernière fois samedi soir au Palais des Sports. Les Jonquiérois seront à la recherche d’une sixième victoire de suite devant leurs partisans.

Jusqu’ici, les champions en titre ont remporté quatre victoires, mais les Jonquiérois ont eu le dernier mot dans deux des trois derniers affrontements pour s’approcher à six points du quatrième rang détenu par les Sorelois qui ont toutefois un match en main. « Avec Sorel devant nous, en langage de hockey, avec huit matchs à faire, c’est un gros match de quatre points », de convenir l’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins.

Riendeau récompensé pour ses prouesses offensives

Marquis

Riendeau récompensé pour ses prouesses offensives

Meilleur marqueur en santé chez les Marquis de Jonquière, Yannick Riendeau a été nommé joueur offensif du mois de janvier dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), grâce à une récolte de 12 points en huit matchs.

Le #13 a inscrit six buts et autant de passes au cours du premier mois de l’année. Auteur de deux buts gagnants, il a décoché 20 lancers sur les gardiens adverses. Après 28 matchs cette saison, Riendeau pointe au septième rang du classement des meilleurs marqueurs de la LNAH, en vertu d’une récolte de 32 points, dont 12 buts.

Diaby revient 
avec les Marquis

Marquis

Diaby revient avec les Marquis

Il y a juste les fous qui ne changent pas d’idée, dit l’adage, et Jonathan Diaby l’a bien compris. Le défenseur des Marquis, qui avait annoncé sa retraite du hockey en début d’année, a décidé d’effectuer un retour avec la formation de la Ligue nord-américaine. Il retrouvera ses coéquipiers samedi, lorsque les Éperviers de Sorel-Tracy seront de passage à Jonquière.

Le directeur général et entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, a expliqué que des premiers contacts ont été effectués il y a environ deux semaines. Après quelques discussions, Diaby a finalement annoncé sa décision de revenir avec les Marquis, en début de semaine.

Saison terminée pour le capitaine des Marquis, Alex Quesnel

Marquis

Saison terminée pour le capitaine des Marquis, Alex Quesnel

Une mauvaise nouvelle n’attend pas l’autre pour les Marquis de Jonquière qui ont perdu les services de leur capitaine, Alexandre Quesnel, pour le reste de la saison régulière et probablement pour les séries. Le meilleur marqueur de la formation jonquiéroise, qui pointe au 4e rang de la Ligue nord-américaine de hockey, a en effet subi une blessure majeure à une épaule lors du match de vendredi soir, à Thetford Mines, et tout porte à croire qu’il ne sera pas de retour avant plusieurs semaines.

Joint dimanche, Quesnel n’a pas voulu se prononcer sur la durée de son absence avant d’avoir été vu par un spécialiste, ce qui devrait être chose faite lundi, alors qu’un orthopédiste pourra lui donner l’heure juste sur sa blessure. Le #42 semblait bien malheureux à l’autre bout du fil, parce qu’il a l’impression de laisser tomber ses coéquipiers à un mauvais moment de la saison, mais aussi parce qu’au fond de lui, il garde espoir que la blessure soit moins importante qu’anticipée.

Les Marquis viennent à court contre les 3L

Sports

Les Marquis viennent à court contre les 3L

Les Marquis de Jonquière sont arrivés à Rivière-du-Loup avec une formation très réduite, mais malgré un effort soutenu, ils se sont inclinés 5 à 4 contre les 3L au Centre Premier Tech samedi soir.

Bob Desjardins devait composer avec plusieurs éléments sur la touche. Alexandre Quesnel, Mathieu Brisebois, James Desmarais et Jean-Simon Allard sont tous incommodés par des blessures alors que les Marquis (10-13-5) affrontaient les 3L (14-11-3) pour une troisième fois en deux weekends. Les 3L occupent la quatrième position du classement alors que Jonquière est cinquième.

L’entraîneur-chef des Marquis est content de l’effort de ses hommes compte tenu de la situation. « Mes joueurs ont vraiment fourni un effort incroyable. Il nous manquait cinq réguliers et de l’autre côté, seulement un. Si on se fit à la façon qu’on a joué, on aurait mérité un meilleur sort que ça », a avoué Bob Desjardins.

Il croit que l’absence de plusieurs joueurs commence à faire mal à sa troupe. « Quand on a eu notre bonne séquence, on n’avait pas de blessures. Tout le monde était là. C’est ça une équipe de hockey, des fois ils nous manquent des éléments. À court terme, on est capable, mais quand il t’en manque sur une longue période, c’est très difficile de garder le rythme », a expliqué le pilot des Jonquiérois.

Il estime cependant que son équipe sera prête pour les éliminatoires, peu importe les embuches qui se dresseront devant les siens. « On va rentrer dans les séries avec une attitude positive et on est conscient qu’on peut battre toutes les équipes de cette ligue-là. »

Les Marquis ont été les premiers à s’emparer des devants par l’entremise de Yann Poirier, appelé en renfort en raison des nombreux absents. Après une réplique de Michaël Rhéaume, Francis Verreault-Paul a redonné l’avance à Jonquière seulement 48 secondes après l’avoir perdue.

Francis Meilleur a fait deux partout en milieu de deuxième. Raphaël Bussière a enchaîné pour placer les 3L aux commandes. Philippe Paradis a marqué dans la dernière minute pour faire 3 à 3 après 40 minutes.

Bussière a frappé une seconde fois en début de troisième, mais Paradis lui a de nouveau répondu en marquant lui aussi son deuxième du match 29 secondes plus tard. En fin de période, Rhéaume a lui s’est joint au groupe des doublés pour procurer la victoire à Rivière-du-Loup.

Avec l’absence de plusieurs éléments, Bob Desjardins avait demandé à son groupe de meneur d’en donner un peu plus. Verreault-Paul et Paradis ont bien compris le message avec trois points chacun. Karel Saint-Laurent a été fort occupé. Malgré ses cinq buts accordés, il a effectué 33 arrêts.

Les Marquis ne joueront qu’un seul match lors du prochain weekend d’activité dans la LNAH. Les Éperviers (14-10-3) de Sorel seront les visiteurs samedi soir au Palais des Sports de Jonquière. Les deux équipes ont offert un spectacle enlevant à plusieurs reprises cette saison. Sorel a eu le dessus quatre fois en six rencontres, dont une fois en tir de barrage. Au cumulatif des buts, Sorel a eu le dessus 25 à 23.

L’infirmerie déborde

Le capitaine des Marquis, Alexandre Quesnel, a subi une sérieuse blessure lors du match de vendredi soir à Thetford Mines. La nature de sa blessure n’a pas été dévoilée, mais il serait fort possible que sa saison soit terminée. Quesnel est le meilleur marqueur des Marquis et quatrième de la LNAH. Avec les matchs qu’il a ratés, il occupe le deuxième rang pour la moyenne de point par match derrière Sasha Pokulok des Pétroliers du Nord de Laval.

Jean-Simon Allard était aussi absent des matchs du weekend. Le joueur de centre devrait être absent pour encore une à deux semaines. De son côté, James Desmarais passera une imagerie par résonance magnétique dimanche, afin de savoir pour combien de temps il sera absent. Le défenseur Mathieu Brisebois sera réévalué cette semaine. Sa présence pour le prochain weekend demeure incertaine.

« On va prendre notre temps pour être sur que les joueurs soient à 100 % avant de revenir au jeu », a fait savoir Bob Desjardins. Toutes ces blessures arrivent à un bien mauvais moment. Les Marquis étaient sur une très belle séquence et elles surviennent peu de temps après les départs de Jonathan Diaby et Mathieu Brodeur. De son côté, Danick Paquette purgeait une suspension de deux rencontres ce weekend.

Marquis: revers crève-coeur et blessures à Thetford

Marquis

Marquis: revers crève-coeur et blessures à Thetford

Après un départ canon contre l’Assurancia de Thetford, les Marquis de Jonquière ont vu leur avance s’amenuiser au fil des deux derniers vingt avant de concéder la victoire 4-3 à leurs hôtes devant les 906 spectateurs du Centre Mario-Gosselin.

Au-delà de la défaite crève-coeur, c’est davantage l’allongement de la liste des blessés qui a fait mal à l’entraîneur-chef Bob Desjardins. Lorsqu’ils se sont présentés à Thetford, les Marquis étaient déjà privés de bons éléments. Vendredi soir, ils ont perdu les services de leur capitaine et meilleur marqueur, Alexandre Quesnel à mi-chemin de la deuxième. Le #42 s’est retrouvé à l’hôpital et il est déjà confirmé qu’il ne sera pas en uniforme samedi soir.

Le pilote des Marquis n’avait pas le goût de rire, lorsque joint après la rencontre. «On aurait mérité un meilleur sort. J’ai rarement vu ça des blessures de même», soupire-t-il. «On a perdu trois autres joueurs (durant cette rencontre). On a perdu Quesnel, (Garret) Clarke et (Steven) Oligny. À un moment donné, on avait aussi perdu (Philipe) Paradis. C’est décourageant. Ça allait bien et on dirait que là, tout nous tombe sur la tête. En deuxième, on était déjà à seulement cinq défenseurs et on est tombé à quatre», relate Bob Desjardins.

De retour d’une blessure, Jérémy Vigneault-Bélanger venait à peine d’être de retour dans l’alignement qu’il s’est à nouveau blessé. «On a fini le match avec quatre défenseurs et 9 attaquants en troisième parce que Paradis est revenu.» 

En raison des blessés et de la suspension de deux matchs de Danick Paquette, Simon-Claude Blackburn et Louis-Philippe Simard avaient été appelés en renfort. La brigade défensive des Marquis était encore une fois limitée à cinq défenseurs en raison de la blessure de Mathieu Brisebois. Danick Malouin, Jonathan Narbonne, Garrett Clarke, Ryan Sullivan et Spiro Goulakos assuraient la défensive. Pour pallier les absences, Desjardins fera appel aux attaquants Yann Joseph et Yann Poirier et au défenseur Guillaume Veilleux. Et il était déjà prévu qu’Alexandre Picard ne serait pas de l’alignement à Rivière-du-Loup. 

Bon départ

Est-ce le fait d’avoir dû batailler jusqu’en tir de barrage pour arracher une victoire aux Éperviers à Sorel-Tracy moins de 24 heures plus tôt que les joueurs de l’Assurancia ont semblé amorphes en début de rencontre. Les Marquis en ont profité pour enfiler trois buts sans répliques en moins de 11 minutes aux dépens du gardien Étienne Marcoux qui avait une fiche de 10 victoires, un revers en prolongation et un revers en fusillade jusque-là.

Jean-Sébastien Bérubé a ouvert le bal sur des passes des frères Jérémie et Danick Malouin avec 6mn11 écoulées dans la rencontre. À peine 1mn33 plus tard, Alexandre Picard, laissé seul devant le filet, a déjoué le cerbère de Thetford à la faveur d’un jeu de puissance. Garrett Clarke et Alexandre Quesnel ont récolté une passe sur la séquence. Les Marquis avaient déjà 9 lancers tandis que Thetford avait été limité à un seul tir. Puis, à 10mn41, le défenseur Spiro Goulakos a enfilé son premier but de la saison sur le retour d’un tir de Yannick Riendeau. Les Marquis ont conclu le premier tiers avec une domination de 18-7 dans les tirs au but.

Le vent tourne

Mais les meneurs au classement ont retrouvé leur aplomb en deuxième. Le vent a tourné et les locaux ont réduit l’écart à un but après avoir dominé à leur tour les tirs 15-12. À mi-chemin de la rencontre, malgré un désavantage numérique,Vincent Dunn a profité du bris de bâton du défenseur Garrett Clarke à la ligne bleue pour s’échapper et déjouer Cédrick Desjardins. Une minute plus tard, Hugo Carpentier a fait mouche pour resserrer le pointage à 3-2. Par la suite, Desjardins a multiplié les arrêts pour préserver l’avance des Jonquiérois.

En troisième, l’Assurancia a poursuivi sur sa lancée offensive, s’imposant 16-5 pour les tirs au but. Profitant d’une supériorité numérique, Alexandre Tremblay a joué les trouble-fête en créant l’égalité sur un but chanceux avec 7mn37 à faire, pour ensuite inscrire le but vainqueur trois minutes plus tard. Malgré leurs efforts jusqu’en toute fin de rencontre, les Marquis se sont inclinés 4-3 face aux Thetfordois qui gardent leur fiche parfaite contre les Marquis en cinq affrontements. 

En bref

Avant la rencontre, le capitaine des Marquis, Alexandre Quesnel, pointait au 3e rang des pointeurs avec 34 points (16 buts, 18 passes) en 21 matchs. Yannick Riendeau occupait le 7e rang avec 31 pts (12b-19p) en 26 matchs, tandis que Francis Verreault-Paul est installé au 11e rang, avec 29 pts (9b-20p) en 21 matchs... 

Quesnel n’est précédé que par le défenseur Sasha Pokulok des Pétroliers du Nord de Laval (45 pts/15b-30p en 25 matchs) au premier rang et Marc-André Tourigny des 3L de Rivière-du-Loup (40 pts/9b-31p en 25 matchs)...

Parlant de Rivière-du-Loup, après la série aller-retour remportée par les Jonquiérois le week-end dernier, les Marquis croiseront le fer à nouveau samedi soir avec les Louperivois au Centre Premier Tech qui ont perdu 4-1 contre Saint-Georges vendredi soir...

D’ailleurs, la signature de Simon Danis-Pépin après la limite du 29 janvier 2020 à 23h59 fixée par la LNAH fait en sorte que le joueur est inéligible, même si ce dernier était sur la liste de protection de Rivière-du-Loup. Dans un communiqué émis vendredi, à 15h49, la LNAH a rappelé les dates limites en précisant que «beaucoup de gros noms sont toujours sans contrat au sein des équipes de la LNAH», dont «Simon Danis-Pépin avec les 3L.» Les dirigeants des 3L ont fait une mise au point sur sa page Facebook pour dire qu’ils avaient un différend avec la ligue concernant l’interprétation du règlement et assurent qu’ils vont faire valoir leurs droits afin que Danis-Pépin termine la saison avec eux...

Une lourde tâche attend les Marquis

Marquis

Une lourde tâche attend les Marquis

Les Marquis de Jonquière devront être à leur meilleur alors que leur week-end s’annonce des plus difficiles. En plus d’affronter l’équipe qui trône au sommet de la LNAH, les Marquis seront privés de plusieurs éléments clés.

Tout d’abord, les Marquis seront de passage au centre Mario-Gosselin de Thetford Mines pour y affronter l’Assurancia. Les locaux trônent au premier rang de la LNAH alors que Jonquière est cinquième et avant-dernière. Les deux équipes ont été les deux meilleures lors des dix derniers matchs avec six victoires chacune.

 Un premier weekend parfait pour les Marquis

Sports

Un premier weekend parfait pour les Marquis

Les Marquis de Jonquière sont maintenant à prendre au sérieux. Les Jonquiérois ont balayé la série aller-retour contre les 3L de Rivière-du-Loup avec une victoire de 6 à 4 samedi soir au Centre Premier Tech de Rivière-du-Loup, après les avoir battus 5 à 4 la veille.

Avec cette victoire, les Marquis (10-11-5) sont maintenant à quatre points des 3L (13-10-3) et du quatrième rang dans la Ligue nord-américaine de hockey. Cette victoire est la troisième de suite pour les Marquis et la septième lors des 11 derniers matchs.

Après être revenus de l’arrière à quatre reprises avant de l’emporter vendredi, les Marquis ont encore fait le coup aux 3L en revenant de l’arrière à deux reprises. Alexandre Quesnel a connu un autre match phénoménal. Le capitaine des Marquis a amassé quatre aides. De son côté, Karel Saint-Laurent a été solide devant la cage des Jonquiérois avec 28 arrêts. De plus, le gardien a produit une aide sur le sixième but des Marquis.

L’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, était fier de la tenue de son équipe, qui connaît ses meilleurs moments de la saison. « On a joué une partie de caractère, du gros caractère. On est conscient que nos débuts de match ne sont pas parfaits. Il va falloir améliorer ça, mais sérieusement, je lève mon chapeau aux joueurs qui ont été incroyables. J’ai aimé comment les gars ont répondu ce weekend et surtout samedi soir. »

Jonquière a fait face à beaucoup d’adversité cette fin de semaine. En plus du départ de Mathieu Brodeur pour l’Europe, les Marquis ont été touchés par les blessures samedi soir. À un moment de la rencontre, Bob Desjardins a dû se débrouiller avec seulement neuf attaquants et quatre défenseurs. « On a testé notre profondeur et les gars ont répondu. Il y en a qui ont produit sur la feuille de match, mais mon héros obscur a été Ryan Sullivan », a expliqué l’entraîneur-chef. Sullivan a joué un rôle clé dans la victoire en bloquant plusieurs lancers lors des infériorités numériques.

Bob Desjardins ne cache pas que les succès de l’équipe font un grand bien après les difficultés connues en début de saison. « On a eu un début de saison coucicouça. On ne jouait pas mal, mais on échappait des matchs et l’engagement n’était pas toujours là, mais depuis les fêtes, je peux juste dire WOW ! On reconnaît les vrais Marquis. La machine verte est de retour avec toute sa fierté de représenter Jonquière et la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. »

Le match a mal commencé pour les Jonquiérois. Jean-Philippe Chabot a marqué à deux reprises sur l’avantage numérique, dont un but avec quatre secondes à faire à la première période, pour donner les devants 2 à 0 aux 3L après 20 minutes de jeu. Les hommes de Bob Desjardins n’ont pas baissé les bras. Dès la reprise du jeu, Jean-François Bérubé a déjoué Guillaume Decelles pour réduire l’écart. Ce n’était que partie remise pour les 3L. Une minute plus tard, Michaël Rhéaume a redonné la priorité de deux buts à son équipe.

Ce but aurait pu faire mal à Jonquière, mais encore une fois, les Marquis n’ont pas abandonné. Garrett Clarke sur l’avantage numérique, et Alexandre Picard ont marqué à deux minutes d’intervalle pour ramener les deux équipes à la case départ. Les Marquis ont marqué trois fois sur 17 lancers en deuxième période.

Jean-Philippe Chabot a complété son tour du chapeau après un peu plus de deux minutes en troisième pour redonner les devants aux 3L. C’était avant que Yannick Riendeau n’explose. Première étoile vendredi avec un but et deux aides, Riendeau a s’est mis en marche en troisième. Il a marqué une première fois une 75 secondes après le but de Chabot et une autre, 70 secondes plus tard, pour donner une première fois l’avance à Jonquière. Les deux buts ont été inscrits avec l’avantage d’un homme.

Le reste de la rencontre a été l’affaire de Karel Saint-Laurent qui n’a rien donné aux 3L. Danick Malouin a marqué son premier de la campagne dans un filet désert avec un peu plus d’une minute au cadran.

Les deux équipes se retrouveront samedi prochain au Centre Premier Tech, mais les Marquis devront tout d’abord disputer une rencontre contre les meneurs au classement général, l’Assurancia de Thetford Mines (18-5-2) vendredi. L’Assurancia est la seule équipe avec une meilleure fiche que Jonquière lors de dix derniers matchs, avec une récolte de 14 points sur 20, contre 13 pour les Marquis. La rencontre sera présentée au Centre Mario-Gosselin de Thetford Mines à 20 h.