Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Marquis

Gain de 7-4 à Laval: «Les vrais Marquis se sont levés»

Les Marquis de Jonquière ont mis fin à une vilaine séquence de six défaites consécutives sur la route, vendredi, en s’imposant 7-4 face aux Pétroliers du Nord à Laval pour savourer une deuxième victoire consécutive contre les Lavallois. Du même coup, les troupes de Bob Desjardins ont signé un premier gain en trois matchs disputés au Colisée cette saison.

Dans cette belle victoire d’équipe devant 1411 spectateurs, l’entraîneur-chef Desjardins n’avait que de bons mots pour ses protégés qui ont su montrer le vrai visage des Marquis. «Ce soir, nous avons été les Marquis de Jonquière. Les vrais Marquis se sont levés!», a lancé d’entrée de jeu le pilote des Verts à l’autre bout du fil.

Marquis

Un alignement complet face à Laval

En plus de disputer deux matchs sur la route en fin de semaine, les joueurs des Marquis de Jonquière devront devancer leur horaire habituel en raison d’un rare match le jeudi, à Sorel, face aux Éperviers.

Le lendemain, les Jonquiérois seront à Laval pour croiser le fer avec les détenteurs du deuxième rang du classement général de la Ligue nord-américaine de hockey, les Pétroliers du Nord de Laval. « Ça change de la routine. C’est plus pour les gars du Saguenay et de Québec. Nous faisons le contraire en fin de semaine en couchant sur la route jeudi soir », met en contexte l’entraîneur-chef Bob Desjardins, précisant qu’une dizaine de joueurs et membres du personnel coucheront à Laval après le match à Sorel. 

Francis Verreault manquera à l’appel jeudi, mais à moins d’une malchance, les Marquis auront un alignement complet vendredi à Laval. Alex Picard, qui a raté dix rencontres cette saison, effectuera un retour au jeu à Sorel tandis que James Desmarais, qui a été acquis des Pétroliers mardi, effectuera ses débuts. Francis Verreault devra s’absenter en raison de son nouveau travail à l’UQAC, mais devrait être à son poste vendredi. 

« C’est seulement de continuer à jouer du bon hockey. De bonnes équipes, match après match sur la route ou à la maison, il faut que tu joues du bon hockey et que tu te serves de ton talent. Je le répète souvent, mais tes meilleurs doivent être tes meilleurs, que ce soit à domicile ou sur la route. C’est de bien débuter nos matchs, bien jouer dans notre système et être disciplinés. Quand tu fais de bonnes choses, tu risques de gagner plus souvent que tu vas perdre », de convenir Bob Desjardins qui enverra dans la mêlée le gardien Cédrick Desjardins pour le duel face aux rivaux des Éperviers. 

« Ce sont les champions des deux dernières années. Les gars sont habitués de jouer ensemble. Ils ont greffé quelques nouveaux, mais le noyau est là depuis longtemps et ça fait deux ans de suite qu’ils gagnent. C’est sûr que c’est une bonne équipe. Aller gagner des matchs à Sorel, c’est tout le temps un peu plus difficile. En début d’année, on avait disputé un bon match là-bas. On menait et on l’a échappé après, mais on est confiants que si on joue dans notre façon, on va avoir du succès. C’est à nous d’imposer notre identité et ça doit être à eux de s’ajuster à nous et non le contraire. Les petits détails vont aussi faire la différence », d’insister l’entraîneur-chef des Marquis, étant convaincu que James Desmarais aura un impact, non seulement comme joueur de centre, mais également dans l’offensive. 

« Ça nous permet d’exploiter un peu plus notre vitesse sur les ailes », explique-t-il. 

Contrairement à son homologue des Éperviers Christian Deschênes, qui s’attend à une fin tranquille de la période des transactions, Bob Desjardins prévoit de l’action d’ici mardi soir prochain. 

« Ça va commencer à discuter plus dimanche après la fin de semaine. Je vais avoir un petit deux jours où je vais devoir traîner ma charge de téléphone, de raconter Bob Desjardins. Il y a bien des choses sur le feu à gauche et à droite. Des fois, on ne sait pas si c’est plus du “bla bla” qu’autre chose. Peut-être que ça va bouger. On a eu plusieurs discussions. On va voir si ça va se concrétiser. »

Marquis

Desmarais de retour avec les Marquis

L’ancien premier choix des Marquis de Jonquière en 2017, James Desmarais, est de retour avec la formation jonquiéroise de la Ligue nord-américaine de hockey.

Le DG et entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, a en effet effectué une transaction avec les Pétroliers du Nord de Laval, lundi soir. Ainsi, les Marquis ont fait l’acquisition du joueur de centre James Desmarais, 40 ans, du gardien Gabriel Girard et des considérations futures. En retour, les Pétroliers ont obtenu les services de l’ancien attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Gabryel Paquin-Boudreau, 24 ans, les droits sur le joueur retraité Alexis Loiseau ainsi qu’un choix de 7e ronde au prochain repêchage. 

Pour James Desmarais, il s’agit d’un retour aux sources. À sa première saison avec les Marquis en 2017-18, le #79 a inscrit 44 points en 34 matchs et il a été échangé la saison suivante après 10 matchs (5-8/13 points) aux Pétroliers du Nord en retour du défenseur Ryan Sullivan. Vendredi dernier, lors du duel avec les Marquis au Palais des sports, Desmarais a conclu sa soirée de travail avec deux buts et une passe, dont le premier but des Lavallois. Actuellement, il présente une fiche de huit buts,15 passes, pour 23 points en 22 matchs et, de ce qu’on a pu voir vendredi, il semble en excellente forme.

Quant au gardien Gabriel Girard, le cerbère de 28 ans a connu du succès partout où il est passé. Champion de la coupe Memorial avec Shawinigan en 2012, champion de la ligue de France avec Rouen en 2014 et champion de la coupe Vertdure avec Thetford en 2015.

Joueur de centre

DG des Marquis, Bob Desjardins a expliqué qu’il était à la recherche d’un centre, une denrée rare dans le circuit. « J’ai comblé un besoin que j’avais en allant chercher un centre. Nous avons entamé des négociations il y a une semaine et ça s’est concrétisé tard lundi soir. Nous sommes bien contents du retour de James avec nous », a indiqué le DG des Marquis lorsque joint mardi midi. « Avec l’acquisition de Desmarais, on vient de stabiliser nos lignes au centre, avec Verreault-Paul et Jérémie Malouin. »

Desjardins n’avait pas encore eu le temps de parler avec le vétéran, mais il est certain que ce dernier pourra faire bénéficier l’équipe de son expérience à l’approche du dernier droit et des séries.

En Gabriel Girard, les Marquis ont voulu se prévaloir d’une police d’assurance. « Gabriel va venir nous dépanner si l’un de nos deux gardiens se blesse. C’est l’entente que nous avons conclue avec lui », a indiqué Bob Desjardins.

Quant à Paquin-Boudreau, il a été ralenti par les blessures depuis le début de la saison. L’attaquant qui réside sur la Rive-Sud de Montréal a en effet disputé seulement 10 parties cette année et a été limité à un but et cinq passes. « Il n’avait pas la saison désirée avec nous. Les blessures n’ont pas aidé et cela aurait été difficile de le réintégrer à l’alignement la semaine passée. Il nous a alors demandé de l’échanger et nous avons acquiescé à sa demande », a fait valoir Desjardins.

La date limite des transactions a été fixée au 21 janvier. Les Marquis continuent de travailler pour améliorer leur équipe. Ils n’ont pas lancé la serviette dans le cas de leur premier choix 2019, le défenseur Mathieu Carle qui a déjà joué pour le Canadien de Montréal. « Dans le cas de Mathieu Carle, on espère toujours (pouvoir le convaincre de venir jouer). Les offres sont faites et la balle est dans son camp », de conclure Desjardins.

Marquis

Le match des Marquis reporté en raison de la météo

Le match opposant les Marquis de Jonquière aux 3L de Rivière-du-Loup a été annulé, samedi soir, en raison de la météo.

La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) a annoncé sur sa page Facebook que le match des Marquis qui devait avoir lieu samedi soir au Centre Premier Tech a dû être reporté pour des raisons météorologiques. Considérant l’avertissement de tempête hivernale annoncé par Environnement Canada, l’organisation a opté pour prioriser la sécurité. La poudrerie, l’accumulation de neige et le cocktail météo prévus samedi auraient rendu les déplacements difficiles.

Rappelons que la dernière visite des Jonquièrois à Rivière-du-Loup n’a pas été sans difficulté. De nombreux joueurs blessés ont dû quitter la partie, faisant en sorte que les Marquis se sont inclinés 5-4 en prolongation. Ils devront donc attendre que Mère Nature s’adoucisse avant de prendre leur revanche contre l’équipe du Bas St-Laurent.

Marquis

Marquis: Victoire de 6-5 en prolongation contre Laval

Les Marquis de Jonquière ont poursuivi leur lancée victorieuse à domicile, vendredi, en arrachant un gain de 6-5 en prolongation contre les Pétroliers du Nord de Laval devant 1421 spectateurs réunis au Palais des sports. La troupe de Bob Desjardins a ainsi signé une 4e victoire d’affilée à la maison et un premier gain contre Laval en cinq affrontements.

«Je calcule que nous avons joué qu’on a quand même joué un bon match. En deuxième période , on a vraiment pris le contrôle du match et on a fait de bonnes choses. Mais nous sommes une équipe qui doit travailler fort. Avant la troisième, avec deux buts d’avance, j’ai dit aux gars de ne pas arrêter de travailler, mais d’être conscients de notre défensive. On est encore fragiles là-dessus et dès qu’on sent qu’il y a une remontée, on commence à paniquer, on tient les bâtons plus serrés et les décisions ne sont peut-être pas les bonnes. Mais là, on a fait preuve de caractère», a indiqué l’entraîneur-chef des Marquis après la rencontre.

Marquis

Les Marquis ont les plus fidèles partisans

Malgré un début de saison difficile à la maison et la position peu habituelle d’avant-derniers au classement général, l’organisation des Marquis de Jonquière peut continuer de se vanter d’avoir les meilleurs partisans de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH). Les Marquis trônent en effet au sommet du classement des assistances dans le circuit Lefort.

Le féru de statistiques Gilles ‘‘Pelo’’ Péloquin a tracé un bilan des assistances dans la LNAH depuis le début de la saison 2019-20. Curieusement, on constate que les équipes qui traînent de la patte, soit Jonquière et Saint-Georges, sont celles qui maintiennent les meilleures foules à domicile, tandis que Thetford, qui trône au sommet du classement avec une fiche de 15 victoires et six revers (avant vendredi), est bonne dernière au chapitre des assistances.

Marquis

Goulakos de retour avec les Marquis

Avec le départ de Jonathan Diaby, les Marquis de Jonquière devaient composer avec un trou important au sein de leur brigade défensive. Ils ont rapidement remédié à la situation en annonçant le retour de Spiro Goulakos pour le reste de la saison ainsi que pour la totalité des séries éliminatoires.

À sa première année à Jonquière, la saison dernière, le Montréalais avait été limité à 12 matchs en raison de son travail qui le tenait à l’extérieur de la province. Selon le directeur général et entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, Goulakos devrait être plus disponible cette fois.

Marquis

Louis-Philippe Simard rentre à la maison pour devenir pompier

Après une saison et demie en France, le hockeyeur originaire de Mashteuiatsh Louis-Philippe Simard est de retour dans la région pour jouer avec les Marquis de Jonquière, mais surtout afin de poursuivre son rêve de devenir pompier.

Avec déjà trois matchs derrière la cravate avec les Marquis, le Jeannois a récolté une passe et son arrivée coïncide avec le retour des succès pour la troupe de Bob Desjardins.

Marquis

Diaby quitte les Marquis et le hockey

Le défenseur des Marquis de Jonquière Jonathan-Ismaël Diaby a décidé de mettre fin à sa carrière au hockey professionnel. Le hockeyeur de 25 ans en a fait l’annonce à son directeur général et entraîneur-chef, Bob Desjardins, vendredi.

C’est Desjardins qui en a fait l’annonce à la suite de la victoire des siens, samedi soir. Le pilote des Marquis était attristé de voir son jeune défenseur quitter le sport. « C’est une grosse perte pour nous. Jonathan était une partie importante de notre équipe. On avait espoir de le revoir, mais je crois que Jonathan était un peu écœuré de la situation et de ce qui est arrivé cette année. Je ne pense pas qu’il avait besoin de ça dans sa vie. »

Marquis

Du positif pour les Marquis

Les Marquis de Jonquière ont joué avec le feu durant tout le week-end et se sont brûlés, vendredi soir, à Rivière-du-Loup, avant de recommencer samedi, mais cette fois, ils ont tenu bon pour vaincre les Éperviers de Sorel et quitter le fond du classement de la LNAH.

Contre les 3 L vendredi, les Jonquiérois ont échappé deux fois une avance d’un but avant de voir la rencontre leur filer entre les doigts en prolongation, au compte de 5 à 4.

Samedi, le scénario s’est répété alors que Sorel est revenue de l’arrière à deux reprises, mais les joueurs des Marquis se sont resaisis et ont terminé le match en force pour signer un troisième gain consécutif à domicile et un week-end de trois points. Si l’on ajoute la victoire à domicile pour finir 2019, les Marquis ont récolté cinq points en trois affrontements, après en avoir obtenu seulement 12 lors des 18 premiers. La troupe de Bob Desjardins a dépassé Saint-Georges au classement et se rapproche tranquillement des autres formations.

Sports

Les Marquis sont sur la bonne voie avec une autre victoire

Les Marquis de Jonquière ont joué avec le feu, mais ils ont été en mesure de remporter un troisième match de suite à domicile en prenant la mesure des Éperviers de Sorel-Tracy au compte de 3 à 2.

Les Éperviers (11-8-1) sont revenus de l’arrière à deux reprises, mais les Marquis (6-10-5) ont tenu bon avec une excellente troisième période. En plus de poursuivre leur série, les Marquis ont également amassé un point dans un troisième match de suite après avoir perdu en prolongation vendredi.

Il s’agit donc d’une fin de semaine de trois points sur quatre pour Jonquière. Les récentes performances ont permis aux Marquis de quitter le fond du classement alors qu’ils devancent maintenant le Cool FM de Saint-Georges (6-13-3) par deux points avec un match en main.

L’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, était très content du match disputé par ses joueurs. « C’est un cliché, mais on a joué 60 excellentes minutes. Il n’y a pas personne qui n’a pas fait le travail ce soir. Tout le monde a mis l’épaule à la roue et a travaillé. On a gardé les choses simples et on a compétitionné dans nos bagarres à un contre un. On se l’est mis difficile à la fin, mais les gars ont bien joué ça. »

Il est également bien heureux de voir les siens connaître du succès dernièrement. « Au début de l’année, on jouait un système avec lequel on n’était peut-être pas à l’aise. On l’a changé depuis cinq ou six matchs et on voit qu’on donne beaucoup moins de chances de marquer et on travaille bien dans notre zone », a confié Bob Desjardins.

Les Marquis ont été les premiers à s’inscrire à la marque. Des efforts persistants ont permis à Christian Ouellet de rediriger la passe de Francis Verreault-Paul derrière Marco Cousineau dès la sixième minute de jeu. Quatre minutes plus tard, Samuel Laberge a déjoué Cédrick Desjardins en acceptant la passe de Mathieu Dumas à l’embouchure du filet.

Marquis

Les Marquis frustrés à Rivière-du-Loup

Les Marquis ont mis en banque un point vendredi soir à Rivière-du-Loup, mais avaient tout de même l’impression de s’être fait voler le deuxième, dans un revers en prolongation de 5-4 devant les 3L.

Il n’a fallu que 16 secondes pour trancher le débat en temps supplémentaire. Les Jonquiérois ont remporté la mise en jeu, ce qui a mené à un deux contre un de Philippe Paradis et Francis Verreault-Paul, qui a amassé trois passes, mais ce dernier a reçu un coup de bâton sur la main, ce qui l’a empêché de tirer, aux dires de l’entraîneur-chef Bob Desjardins. Le jeu s’est transporté à l’autre bout sur un surnombre et Marc-André Tourigny a remis à Michael Ward qui a complété même si Cédrick Desjardins a partiellement fait l’arrêt.

Marquis

Les Marquis remettent les compteurs à zéro

Un week-end important attend les Marquis de Jonquière avec deux rencontres au programme. Avec une fiche de ,500 au cours des cinq derniers matchs, ils ont connu leurs meilleurs moments de la saison lors des dernières parties de 2019. Ils souhaitent maintenant commencer 2020 du bon pied.

Dans un premier temps, les Marquis seront de passage à Rivière-du-Loup vendredi pour y affronter les 3 L. Les deux équipes ont croisé le fer lors de la dernière partie de 2019. Après avoir pris les devants 4 à 0, les Marquis ont vu les 3 L revenir de l’arrière, mais les Jonquiérois sont sortis gagnants de la séance de tirs de barrage pour se sauver avec la victoire. Samedi, les Éperviers de Sorel-Tracy seront les visiteurs au Palais des sports de Jonquière.

Marquis

Les Marquis tiennent bon et l’emportent

Après avoir échappé deux avances vendredi soir, les Marquis de Jonquière (5-10-4) sont passés bien près de se faire jouer un autre vilain tour contre les 3L de Rivière-du-Loup (9-8-2) au Palais des Sports de Jonquière, mais la troupe de Bob Desjardins a tenu bon pour l’emporter 6 à 5 en fusillade.

En avance 4 à 1 pour débuter la troisième période et 5 à 3 avec une minute à jouer, les Marquis ont vu les 3L revenir de l’arrière en fin de match. Ils ont cependant tenu bon pour signer un deuxième gain consécutif à la maison.

Marquis

14e revers en 18 matchs pour les Marquis

Les Marquis de Jonquière complétaient leur première moitié de saison vendredi soir à Laval et ont subi une 14e défaite en 18 rencontres, au compte de 7-4 devant les Pétroliers.

Combiné à la défaite du Cool Fm de Saint-Georges en fusillade à Thetford Mines, les Marquis se retrouvent au dernier rang du classement de la Ligue nord-américaine de hockey. Leurs prochains adversaires, les 3L de Rivière-du-Loup, qui seront au Palais des Sports samedi soir, ont gagné à Sorel et ont donc maintenant sept points de priorité en quatrième position.

«La minute qu'on donne des buts, on tombe, on tombe. On a le confiance le plus bas possible. Encore une fois, on a encore eu un super bon début de match, mais dès qu'on commence à donner des buts, on s'écrase. On a quand même réussi à mettre ça 3-3 après une, mais après, on a vu quelques décisions douteuses. Les gars ont répondu dans certains cas mais un moment donné, on commençait à être à court d'effectifs», de résumer l'entraîneur-chef Bob Desjardins qui devait se passer de six réguliers. 

«On ne peut pas être content dans une défaite. Il y en a que j'aurais espéré qui en donnent un peu plus. C'était le retour après les Fêtes, je vais leur donner un ''break'', mais je commence à être tanné d'en donner», d'admettre l'entraîneur-chef. 

Marquis

Pas de cadeau pour les Marquis

En plein temps des Fêtes, les joueurs des Marquis de Jonquière n’auront pas de cadeaux à faire à leurs adversaires des Pétroliers de Laval et des 3L de Rivière-du-Loup qui s’amèneront au Palais des Sports samedi soir. Ils devront toutefois composer les deux fois avec un alignement très réduit.

Les attaquants Jean-Sébastien Bérubé et Alexandre Quesnel ainsi que les frères Danick et Jérémie Malouin manqueront tous à l’appel pour des raisons personnelles. Pour couronner le tout, Philippe Paradis purgera son dernier match de suspension vendredi, à Laval, tandis qu’une vieille blessure a refait surface pour Gabryel Boudreau, qui a effectué un retour au jeu la semaine dernière, et il sera absent pour une période indéterminée.

Marquis

Lucien Paquette quitte le navire

Lucien Paquette et les Marquis de Jonquière ont décidé d’aller dans des directions différentes. Son contrat a été racheté d’un commun accord entre lui et la direction de l’équipe.

Le directeur général adjoint avait des divergences d’opinions avec la nouvelle direction et a décidé de quitter l’équipe. Dans une lettre de départ adressée aux joueurs, à l’organisation et aux partisans, Lucien Paquette a confirmé que la décision venait des deux côtés.

Les Marquis impuissants devant l’Assurancia

Les Marquis de Jonquière (4-9-4) n’ont pas été en mesure de coller un deuxième gain consécutif alors qu’ils se sont avoués vaincus samedi soir, face à l’équipe qui trône actuellement au premier rang de la Ligue nord-américaine de hockey, l’Assurancia de Thetford Mines (14-4), au compte de 3 à 0 au Centre Mario Gosselin de Thetford Mines.

Les hommes de Bob Desjardins n’ont pas livré un mauvais match comme le démontre le tableau des tirs au but. Jonquière a dominé 35 à 24, mais le gardien de l’Assurancia, Étienne Marcoux, était en pleine possession de ses moyens pour récolte son premier jeu blanc en carrière dans le circuit Lefort. Auteur de six points lors du dernier affrontement entre les deux équipes, Maxime Lecours a une fois de plus connu son lot de succès contre les Marquis avec une récolte d’un but et une aide.

L’entraîneur-chef des Marquis, Bob Desjardins, a apprécié le travail de son équipe malgré le résultat décevant. « On a joué une bonne première période. On a dominé. On patinait bien, mais on n’a pas capitalisé sur nos opportunités, ce qu’ils ont fait de l’autre côté. »

En première période, les Marquis ont semblé vouloir continuer sur leur lancée de la veille, eux qui avaient mis fin à une séquence de sept revers. Dès les premières minutes, ils ont pris d’assaut le filet de Marcoux, mais ce dernier n’a pas bronché pour terminer la première période avec 12 arrêts.

La tenue de Marcoux a permis aux siens d’être les premiers à s’inscrire au pointage. Maxime Lecours, encore lui, a déjoué Cédrick Desjardins pendant un avantage numérique pour briser l’égalité. Les Marquis n’ont pas compris le message et ont à nouveau écopé d’une punition. Les joueurs ont réussi leur mission, mais seulement 10 secondes après la sortie de Yanick Riendeau, Hugo Charpentier a profité du momentum de l’avantage numérique pour faire 2 à 0.

En troisième période, les Marquis ont semblé reprendre le dessus, mais quelques drôles de décisions ont été prises par les officiels. Dans un premier temps, Yanick Riendeau a semblé déjouer Marcoux avant d’entrer en collision avec le gardien. Après reprise vidéo, les arbitres ont décidé de refuser le but en raison du contact entre Riendeau et Marcoux, et ce malgré que l’attaquant des Marquis ait été poussé dans le dos par un défenseur.

Les choses ne se sont pas améliorées pour le personnel responsable de la patinoire. Après une percutante mise en échec de Danick Malouin, deux joueurs de l'Assurancia sont sautés sur la glace pour s’en prendre à lui. Bien qu’ils étaient en surnombre dans la mêlée après le jeu, les officiels ont signalé que les joueurs effectuaient un changement et qu’ils n’avaient pas quitté volontairement le banc pour s’en prendre à Malouin.

Après ces échauffourées, c’est Garrett Clarke qui a écopé d’une pénalité pour coup de bâton. Résultat des courses, l’avantage numérique de l’Assurancia a encore frappé quand Matthew Medley a fait vibrer les cordages et ainsi faire 3 à 0. Les visiteurs ont tout tenté en fin de rencontre, mais Étienne Marcoux était tout simplement trop fort en ce samedi soir.

Au retour de Noël, Bob Desjardins souhaite que son équipe se reprenne en main. « Après les fêtes, on recommence à neuf. On a discuté les joueurs et moi et on a décidé de tourner la page sur la première moitié. On va redoubler d’efforts, autant les joueurs que le personnel d’entraîneur pour enchaîner les victoires. »

Il assure que le moral des joueurs est encore bon. « Le moral des troupes est très bon. Sérieusement, oui on est déçu, mais l’important c’est ce qui s’en vient. Les grands moments sont faits pour les grands joueurs, c’est à eux de montrer de quoi ils sont capables. C’est après les fêtes qu’on sépare les hommes des enfants. On va pouvoir montrer ce qu’on a dans le corps. »

Les Marquis tenteront de renouer avec la victoire vendredi. Pour l’occasion, ils seront en visite au Colisée de Laval pour y disputer la victoire aux Pétroliers du Nord (12-5-2). Jonathan Diaby, qui n’a finalement pas chaussé les patins samedi, pourrait effectuer son retour au jeu au même endroit où il avait écopé de sa suspension de 10 matchs plus tôt cette saison, après un incident avec un partisan des Pétroliers.

De joyeuses fêtes

Après la rencontre, Bob Desjardins a voulu adresser un mot aux partisans des Marquis. « En mon nom personnel et celui des Marquis de Jonquière, j’aimerais souhaiter un joyeux Noël à tous nos partisans qui nous supportent année après année. On se revoit le 28 décembre au Palais des sports pour notre prochain match local. »

Marquis

Les Marquis mettent fin à une vilaine séquence

Bob Desjardins l’avait dit, les Marquis (4-8-4) se devaient de sortir fort et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Ils ont pris la mesure des Éperviers de Sorel-Tracy (10-6-1) par la marque de 4 à 2 au Palais des sports de Jonquière, vendredi soir.

Avec cette victoire, les Marquis ont mis fin à une série de sept défaites de brillante façon contre une équipe qui les avait vaincus à deux reprises la semaine dernière.

Marquis

Sentiments partagés chez les Marquis

La nouvelle direction des Marquis de Jonquière nourrit des sentiments partagés après les six premiers mois d’opérations. Gouverneur et directeur des opérations hockey du club jonquiérois de la Ligue nord-américaine de hockey, Éric Gravel est en effet très heureux de la réponse du milieu pour soutenir l’équipe et assurer la pérennité de l’équipe. Par contre, sur la glace, la fiche de l’équipe demeure peu reluisante malgré les efforts déployés, les Marquis occupant le dernier rang du circuit avant le match d’hier soir (vendredi).

« Du côté hockey, c’est sûr qu’on s’attendait à un peu plus, mais côté organisation, on a pris une organisation bien rodée et les gens ont bien répondu, convient Éric Gravel. On est allé chercher de nouvelles commandites et les commanditaires étaient très ouverts à garder nos Marquis. Ça nous a aidés, tout comme le fait que nous soyons 11 (dans le groupe d’actionnaires). On est quand même allé chercher une sécurité au point de vue financier. (...) Côté hockey, le pire scénario, c’est de perdre. On est jugé sur le nombre de victoires et de défaites. On travaille fort et on ne va pas lâcher. On est peut-être déçus et on aurait certainement aimé plus de victoires, mais on a confiance que ça va se replacer et on va travailler notre équipe de ce côté-là. »

Marquis

Jonathan Diaby de retour au jeu samedi

Les Marquis de Jonquière auront droit à du renfort pour les deux matchs du week-end. Jonathan Diaby purgera son dernier match de suspension vendredi, lui qui en avait écopé dix après une altercation avec un partisan à Laval, au début du mois de novembre. Il effectuera son retour samedi, à Thetford Mines. Gabryel Paquin-Boudreau pourrait aussi réintégrer la formation jonquiéroise alors que Christian Ouellet sera de retour vendredi à Jonquière.

Vendredi, les Marquis attendront de pied ferme les Éperviers de Sorel-Tracy, qui ont remporté les deux matchs d’une série aller-retour contre Jonquière en fin de semaine dernière. Il s’agira donc d’un troisième match consécutif entre les deux équipes. La troupe de Bob Desjardins a peiné, vendredi dernier, à Sorel, dans un revers de 7 à 4, mais a livré une belle bataille le lendemain, à Jonquière, en récoltant un point dans une défaite de 5 à 4 en fusillade. Samedi, les Marquis seront en visite à Thetford Mines pour y affronter l’Assurancia.

Marquis

Danick Paquette honoré par la LNAH

L’attaquant des Marquis de Jonquière Danick Paquette a reçu la troisième étoile de la neuvième semaine de la Ligue nord-américaine de hockey. L’ailier de 29 ans a marqué trois buts en deux matchs contre les Éperviers de Sorel-Tracy.

L’ancien choix de troisième ronde des Trashers d’Atlanta a aussi amassé une aide au cours de la fin de semaine. Ses performances n’ont cependant pas été suffisantes pour procurer la victoire à son équipe alors que Jonquière a perdu 7-4, vendredi, à Sorel, avant de s’incliner 5 à 4 en prolongation, samedi, à Jonquière.

Sports

Les Marquis s'inclinent, mais font belle figure

Ce sont des Marquis (3-8-4) beaucoup plus intenses qui se sont présentés au Palais de Sports de Jonquière samedi soir, mais ce ne fut pas assez alors qu’ils se sont inclinés 5 à 4 en fusillade contre les Éperviers de Sorel-Tracy (9-5-1).

Bob Desjardins avait été clair après le match de vendredi soir, ses joueurs devaient en donner beaucoup plus et il a été servi samedi. Bien que les victoires se font encore attendre, les Marquis ont été dans le coup tout le match, ce qui a fait le bonheur du pilote.

« Ce soir on a travaillé en unité de cinq. On a fermé notre zone défensive. J’ai vu de l’effort et des gars dédiés à la cause qui jouaient pour l’équipe. On s’est tenu et on peut construire sur ce qu’on a vu. On a prouvé qu’on peut jouer contre tout le monde. On est sur la bonne voie. » Les Marquis ont dominé 47 à 23 au chapitre des tirs au but.

Les Marquis se sont pointés sur la patinoire avec intensité, mais encore une fois, les buts n’ont pas suivi. Ce sont plutôt les Éperviers qui ont ouvert la marque. Charles Tremblay a battu Desjardins du côté de mitaine.

Comme on voit trop souvent à Jonquière, les visiteurs ont inscrit un deuxième but rapide. Thomas Beauregard a fait 2 à 0 seulement 37 secondes après le premier but. En retard, les Marquis n’ont cependant pas baissé les bras et ont tout tenté en fin de première pour réduire l’écart, mais Marc-Antoine Gélinas a arrêté les 13 tirs tentés par les locaux.

La troupe de Bob Desjardins a repris là où elle avait quitté. Dès les premiers instants, Danick Paquette a réduit l’écart au grand plaisir des 1171 partisans. Ce but aurait pu propulser les Marquis, mais ce sont les visiteurs qui sont revenus à la charge quand Dany Potvin a fait 3 à 1.

Ce but a fouetté Jonquière. Deux minutes plus tard, Alexandre Picard a célébré son retour devant ses partisans avec son troisième filet de la campagne. Les Marquis ne comptaient pas s’arrêter là. Les défenseurs Mathieu Brodeur et Garrett Clarke ont marqué coup sur coup pour procurer l’avance à leur équipe avant de retraiter au vestiaire.

Un malheureux incident est survenu en troisième période. Francis Verreault-Paul s’est rué sur Marc-André Huot. Verreault-Paul a écopé de quatre minutes de pénalités sur la séquence, mais selon plusieurs sources, Huot aurait tenu des propos racistes à son endroit à plusieurs reprises avant la séquence. Verreault-Paul a décidé de quitter le match par la suite. Les joueurs des Marquis et Bob Desjardins ont refusé de commenter la situation et voulaient laisser le soin à la ligue de gérer la situation.

À la fin de ces quatre minutes, les Éperviers ont joué de chance quand le tir de la pointe de Beauregard a dévié à deux reprises avant de frapper David Massé en pleine poitrine pour se retrouver dans le filet de Cédrick Desjardins et ainsi provoquer l’égalité.

La prolongation n’a pas fait de maître, si bien que les tirs de barrage ont été nécessaires. Yannick Riendeau a servi une feinte magistrale à Gélinas pour placer Jonquière en avant. David Massé a répliqué d’un tir vif dans la partie supérieure avant de voir Samuel Laberge imiter Riendeau pour donner les devants à Sorel. Danick Paquette s’est ensuite exécuté sans succès pour confirmer la victoire des Éperviers.

Les Marquis pourront bientôt compter sur du renfort alors que Gabryel Paquin-Boudreau était de la période d’échauffement pour un deuxième match de suite. Son retour au jeu devrait se faire prochainement. De son côté, Jonathan Diaby s’approche aussi d’un retour, lui qui purgeait le neuvième match d’une suspension de 10.

Les Marquis seront de retour sur glace vendredi au Palais des Sports dans ce qui sera une reprise du match. Les Éperviers seront de nouveau en ville pour affronter Jonquière.

Marquis

L’histoire se répète pour les Marquis

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les Marquis de Jonquière qui ont encaissé un autre revers, cette fois face aux Éperviers au Colisée Cardin de Sorel-Tracy par la marque de 7 à 4 vendredi soir. Cette défaite est la sixième de suite pour la formation jonquiéroise.

Durant cette séquence, les Marquis ont accordé sept buts à quatre reprises. Leurs trois victoires les placent à égalité avec le Cool FM de Saint-Georges, au dernier rang de la Ligue nord-américaine de hockey. D’ailleurs, toutes les victoires des Marquis ont été acquises contre le Cool FM.

Sports

Cortese s’amène avec les Marquis de Jonquière

Les Marquis de Jonquière ont ajouté de la profondeur à leur défensive en faisant l’acquisition du défenseur de 25 ans Anthony Cortese en provenance des Pétroliers du Nord de Laval en retour des droits du défenseur Jonathan Oligny.

Originaire de Pierrefonds, Cortese a joué 11 rencontres avec les Pétroliers du Nord cette saison. Il a amassé deux mentions d’aide lors de ces parties, en plus de se retrouver au cachot pour six minutes. Il devrait être de la formation de Bob Desjardins pour les deux rencontres du week-end.

Marquis

Une soirée de misère à Jonquière

Les Marquis de Jonquière (3-7-3) ont connu un vendredi soir difficile alors qu’ils ont été complètement dominés 7 à 2 par l’Assurancia de Thetford Mines (10-3) au Palais des sports. Une soirée où rien n’allait à Jonquière, si bien que même la zamboni a flanché lors du deuxième entracte.

Les Marquis n’ont jamais été dans la rencontre et Maxime Lecours a profité des largesses des deux cerbères de Jonquière pour inscrire six points à sa fiche. La troupe de Bob Desjardins a subi une septième défaite en huit matchs à domicile cette saison, et ce, malgré une domination de 39 à 27 au chapitre des tirs.

Sports

Marquis de Jonquière: vider le réservoir

Les joueurs des Marquis n’auront qu’une seule partie pour tenter de se sortir d’une mauvaise séquence de quatre revers consécutifs, devant leurs partisans, lors du match retour face à l’Assurancia de Thetford, vendredi soir, au Palais des Sports.

«Il faut vider le réservoir et tout laisser sur la glace, sans penser au lendemain. On n’a pas l’excuse de dire qu’on a joué la veille et qu’on est fatigués. On va vider la tank et je vais y aller avec les meilleurs et ceux qui en ont le plus dans les jambes. S’il y en a qui veulent danser, c’est à eux d’arriver prêts et d’avoir les souliers bien cirés», d’imager l’entraîneur-chef Bob Desjardins.

Marquis

Karel Saint-Laurent réserviste de Carey Price

Lundi, Mikaël Lalancette de TVA Sports nous a appris sur Twitter que le gardien des Marquis de Jonquière (LNAH), Karel Saint-Laurent, a été le réserviste de Carey Price en matinée.

Mais ce n’est pas la première fois que Saint-Laurent s’acquitte de cette tâche. Le 16 avril dernier, sur sa page Facebook, il a publié une photo en compagnie du cerbère du Canadien de Montréal ! Chaque fois, ça doit quand même faire un petit velours !

Sports

Autre défaite pour les Marquis

Les défaites s’accumulent pour les Marquis de Jonquière. Ils ont subi un quatrième revers consécutif samedi soir à Thetford, 4-2 face aux meneurs du classement général dans la Ligue nord-américaine de hockey.

Les Marquis ne comptent que trois victoires en 12 rencontres, soit le tiers de la saison. Ces trois victoires ont été acquise face à la pire formation de la LNAH, le Cool FM de Saint-Georges. «On est pas capables de gagner de matchs, a pesté l’entraîneur-chef Bob Desjardins après la rencontre. C’est redondant ce qu’on dit, mais à force de jouer de même, ça va tourner. Il faut garder notre concentration et il ne faut pas peser sur le bouton de panique. On s’entend que personne aime perdre. J’ai vu de belles choses malgré tout. Je le disais aux gars dans le vestiaire qu’on est pas loin d’avoir des bons de notre bord et quand ça va virer de bord, ça va virer de bord, je le garantis.»

Les Marquis ont comblé un écart de deux buts en deuxième moitié de rencontre, mais les joueurs de l’Assurancia ont mis de la pression en fin de troisième. Alexandre Tremblay a finalement brisé une égalité de 2-2 avec moins de deux minutes à faire. L’ancien des Sags Joey Ratelle a complété avec quatre secondes au cadran dans un filet désert. Plus tôt dans la période, Alexandre Quesnel avait ramené les deux équipes à la case départ avec son 9e de la saison. Le défenseur Jonathan Narbonne avait inscrit les Jonquiérois au pointage en fin de deuxième. «On a donné 15 lancers lors des deux dernières périodes. On a mieux joué qu’eux s’ils sont honnêtes. Sur le but gagnant, c’est vraiment un mauvais bond. Elle a frappé la mitaine de notre gardien et s’est retrouvée directement sur la palette de Tremblay. Ils ont marqué deux buts de même», résumait Bob Desjardins, ne cachant pas sa déception. 

À son premier départ avec les Marquis, Karel St-Laurent a fait face à 27 tirs, contre 34 pour son vis-à-vis Philippe Cadorette, dont 13 en troisième période. «On a mieux joué dans notre zone que dernièrement. Ça commence vraiment à rentrer. C’est plate. On haït tous ça perdre. On n’a pas de bond favorable présentement, de laisser tomber l’entraîneur-chef. Offensivement, on n’a pas atteint le niveau qu’on voulait. En début d’année, on marquait, mais on se faisait aussi marquer. On a plus fermé le jeu. Ça va débloquer. On a vraiment stabilisé notre jeu défensif. En première, c’était peut-être un peu plus laborieux, mais en deuxième et en troisième, on n’a quasiment pas donné de vraies chances de marquer.»

Les Marquis accueilleront à leur tour l’Assurancia vendredi prochain au Palais des Sports.