Marie-Ève Drolet

Marie-Ève Drolet devient entraîneuse

Marie-Ève Drolet ne sera pas restée loin du patinage de vitesse courte piste bien longtemps. Trois mois après avoir annoncé la fin de sa carrière d'athlète, elle se prépare à effectuer un retour sur la patinoire à titre d'entraîneuse.
Dans un article de l'édition du 20 septembre du journal L'Acadie Nouvelle, la présidente du Club de patinage de vitesse Les Comètes de Restigouche annonce que l'ancienne patineuse se joindra à son équipe d'entraîneurs pour la saison 2017-2018. Pour ses débuts dans le domaine, elle secondera l'entraîneur. La saison du club s'amorcera en octobre et elle devrait consacrer la majeure partie de son temps aux patineurs les plus avancés.
Marie-Ève Drolet a annoncé sa retraite le 22 juin dernier. Elle a du même coup mis un terme à une longue et belle carrière pendant laquelle elle a brillé sur les scènes nationale et internationale, en plus de participer aux Jeux olympiques de Salt Lake City en 2002 et de Séoul en 2014. Une carrière en deux temps puisqu'elle avait pris une première retraite en mai 2003, avant de revenir pour les essais des Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Elle a aussi donné naissance à une petite fille en janvier 2015.
Pendant sa belle carrière, celle qui est maintenant âgée de 35 ans a récolté 36 médailles sur la scène internationale senior, deux aux Jeux olympiques, six aux Mondiaux, 26 en Coupes du monde et deux aux Mondiaux par équipe. Sa carrière junior a été tout aussi impressionnante.
Drôle de hasard, Marie-Ève Drolet fera ses débuts comme entraîneuse avec un club qui porte le même nom que celui qui l'a vu donner ses premiers coups de patin (les Comètes de Chicoutimi).
La présidente des Comètes de Restigouche a précisé que c'est Marie-Ève Drolet qui a fait les premiers pas. « Tout le mérite revient à Marie-Ève puisque c'est elle qui nous a d'abord contactés. Elle voulait voir si elle pouvait aider au niveau des entraîneurs. Il va de soi que nous avons immédiatement accepté. Pour un club comme le nôtre, avoir une athlète de cette trempe avec autant d'expérience et prête à s'impliquer auprès de nos jeunes, c'est comme un cadeau tombé du ciel », a mentionné Mélanie Charlong à L'Acadie Nouvelle.
Marie-Ève Drolet vit maintenant à Maria en Gaspésie. La glace olympique du Centre civique de Campbellton, où s'entraîne le club de Restigouche, est située à une heure de son nouveau domicile.