À sa deuxième compétition, Marianne Groleau s’est surpassée chez les 72 kilos juniors, samedi, dans le cadre de la 10e édition du Saguenay Open, un championnat régional de dynamophilie tenu samedi à l’hôtel Delta de Jonquière. Quelque 200 spectateurs ont défilé durant l’événement ouvert aussi aux athlètes de l’extérieur.

Marianne Groleau s'est surpassée

À sa deuxième compétition, Marianne Groleau s’est surpassée chez les 72 kilos juniors, samedi, dans le cadre de la 10e édition du Saguenay Open, un championnat régional de dynamophilie tenu samedi à l’hôtel Delta de Jonquière. Quelque 200 spectateurs ont défilé durant l’événement ouvert aussi aux athlètes de l’extérieur.

Membre du club hôte, le Mofo Élite, la jeune femme a terminé première chez les juniors, toutes catégories confondues, en réussissant une flexion de jambes (squat) de 152,5 kg (335 livres), un développé-couché (bench-press) de 62,5 kg (137 livres) et un impressionnant soulevé de terre (deadlift) de 165 kg (364 livres). « Elle sera bientôt dans les meilleures si elle continue comme ça », a indiqué Joël Boulianne, organisateur de l’événement et grand manitou du club Mofo Élite. 

Ce dernier a souligné que le club pouvait compter sur « une très belle relève féminine », dont plusieurs ont établi de nouvelles marques personnelles à leur 2e compétition. Outre Marianne Groleau, il cite Annie Bouchard, Laurie Gagnon-Michaud et Marie-Pier Simard.

Jonathan Simard se distingue

Chez les hommes, 93 kg, Jonathan Simard s’est distingué en signant « la 2e meilleure formule Wilks de tous les temps au Québec, avec un coefficient de performance de 490 points, souligne Joël Boulianne. Il a réussi un squat de 272,5 kg (600 livres) — un objectif qu’il visait depuis longtemps —, un bench de 190 kg (418 livres) et un deadlift de 272,5 kg (600 livres) qui est sa marque personnelle, ce qui donne un cumulatif de 735 kilos et la première position toutes catégories confondues chez les hommes. »

Mathieu Doré deuxième

La 2e position est allée à Mathieu Doré de Montréal, qui s’est distingué chez les 93 kg avec un record provincial au squat. « Ç’a été le plus gros squat de la compétition, soit 287,5 kg (632 livres). » Doré, qui pèse 205 livres, a donc soulevé plus de trois fois son poids. 

Parmi les autres athlètes s’étant distingué, Joël Boulianne cite Renaud Tremblay, un Jonquièrois d’origine installé à Sept-Îles. « À sa première compétition, il a réussi un squat de 230 kg (507 livres), un bench de 172,5 kg (380 livres) et un deadlift de 265 kg (785 livres). Et au bench press seulement, Guillaume Fillion s’est démarqué chez les 93,6 kg, en réussissant un bench de 210 kg (462 livres). »

Membre du club hôte, le Mofo Élite, la jeune femme a terminé première chez les juniors, toutes catégories confondues, en réussissant une flexion de jambes (squat) de 152,5 kg (335 livres), un développé-couché (bench-press) de 62,5 kg (137 livres) et un impressionnant soulevé de terre (deadlift) de 165 kg (364 livres). « Elle sera bientôt dans les meilleures si elle continue comme ça », a indiqué Joël Boulianne, organisateur de l’événement et grand manitou du club Mofo Élite. 
Ce dernier a souligné que le club pouvait compter sur « une très belle relève féminine », dont plusieurs ont établi de nouvelles marques personnelles à leur 2e compétition. Outre Marianne Groleau, il cite Annie Bouchard, Laurie Gagnon-Michaud et Marie-Pier Simard.
Jonathan Simard se distingue
Chez les hommes, 93 kg, Jonathan Simard s’est distingué en signant « la 2e meilleure formule Wilks de tous les temps au Québec, avec un coefficient de performance de 490 points, souligne Joël Boulianne. Il a réussi un squat de 272,5 kg (600 livres) — un objectif qu’il visait depuis longtemps —, un bench de 190 kg (418 livres) et un deadlift de 272,5 kg (600 livres) qui est sa marque personnelle, ce qui donne un cumulatif de 735 kilos et la première position toutes catégories confondues chez les hommes. »
Mathieu Doré deuxième
La 2e position est allée à Mathieu Doré de Montréal, qui s’est distingué chez les 93 kg avec un record provincial au squat. « Ç’a été le plus gros squat de la compétition, soit 287,5 kg (632 livres). » Doré, qui pèse 205 livres, a donc soulevé plus de trois fois son poids. 
Parmi les autres athlètes s’étant distingué, Joël Boulianne cite Renaud Tremblay, un Jonquièrois d’origine installé à Sept-Îles. « À sa première compétition, il a réussi un squat de 230 kg (507 livres), un bench de 172,5 kg (380 livres) et un deadlift de 265 kg (785 livres). Et au bench press seulement, Guillaume Fillion s’est démarqué chez les 93,6 kg, en réussissant un bench de 210 kg (462 livres). »