Malgré les conseils prodigués à ses jeunes des Élites de Candiac dans le BB, Marc Denis n'a pu les empêcher de subir une revers aux mains des Vikings de Baie-Comeau, hier, au Palais des sports dans le cadre du tournoi pee-wee de Jonquière.

Marc Denis ne passe pas inaperçu

La présence de l'ancien gardien professionnel Marc Denis ne passe jamais inaperçue, encore moins dans un tournoi de hockey où les jeunes rêvent de la LNH. Hier, l'analyste des matchs du Canadien de Montréal à RDS a retenu l'attention, alors qu'il s'est investi, le temps d'un match, dans son rôle d'entraîneur des Élites BB de Candiac au palais des sports, dans le cadre du Tournoi de hockey pee-wee de Jonquière.
Un beau geste de l'ancien cerbère étoile des Saguenéens de Chicoutimi qui devait être à Toronto ce soir pour le match entre le Canadien et les Maple Leafs. «Des événements comme en fin de semaine sont importants pour moi parce que d'aussi loin que je peux, je me rappelle de mes tournois: novice atome, etc.», a indiqué celui qui n'a pas pu jouer le tournoi pee-wee de Jonquière parce qu'à son époque, son équipe s'était qualifiée à chaque fois pour celui de Québec.
«Honnêtement, cette année, nous n'avions pas l'équipe pour aller à Québec, mais pour moi, c'était important de venir (à Jonquière) parce que je connais l'organisation, parce que c'est la 50e édition et parce que les jeunes vont vivre une expérience mémorable», soutient-il en entrevue. Malheureusement, le séjour de ses protégés risque d'être écourté puisqu'ils ont subi un 2e revers consécutif, hier, aux mains des Vikings de Baie-Comeau.
Marc Denis trouve aussi important de redonner à la société et c'est pourquoi il trouve important de s'impliquer dans le hockey mineur de Candiac. «Je me suis impliqué pour la première fois l'an dernier en raison du lock-out et cette année, je n'ai pas pu refuser. Je m'occupe de l'équipe pee-wee BB de mon fils aîné, Thomas, en donnant un coup de main quand je le peux. Je le fais aussi de même avec l'équipe atome BB de mon plus jeune, Olivier», mentionne-t-il.
Cinq ans avec RDS
Côté professionnel, Marc Denis vient de renouveler son association avec RDS pour les cinq prochaines années. «Le marché et la compétition (TVA Sport) ont fait en sorte que les réseaux ont été plus enclins à offrir des ententes à long terme» a expliqué l'analyste qui est toujours aussi passionné par son travail et toujours soucieux de s'améliorer.
«J'adore ça, mais je ne sais pas si je veux faire cela toute ma vie, concède-t-il. Je vois d'un bon oeil la compétition et je perçois cela comme un challenge, une occasion de m'améliorer. Je pense que je peux amener ma couleur», ajoute-t-il.
Denis estime également que RDS a fait un bon coup en misant sur Guillaume Latendresse comme analyste et commentateur à L'Antichambre et Hockey 360. «C'est un plus en raison du nombre d'expériences que ce gars-là a vécues. Quand on parle des commotions cérébrales, s'il y a un gars qui peut en parler, c'est bien lui, tout comme la pression pour un jeune de jouer avec le Canadien», a-t-il conclu.