L’an dernier, il avait fallu attendre à la toute dernière seconde pour départager les vainqueurs du 15 km du Marathon du Lac-à-Jim, à Saint-Thomas-Didyme. Cette année, l’épreuve reine couronnera deux nouveaux monarques, puisque les deux vainqueurs de l’an dernier ne seront pas de la partie.

Marathon de nage en eau libre du Lac-à-Jim: l’épreuve de 15 km s’annonce relevée

Plus de 100 nageurs provenant des quatre coins du Québec sont attendus, samedi, pour la 8e édition du Marathon de nage en eau libre du Lac-à-Jim qui se tiendra à Saint-Thomas-Didyme.

Parmi les distances au programme, celle du kilomètre est la plus populaire avec une cinquantaine d’inscrits âgés entre 11 et 70 ans. Plusieurs profitent en effet de cette occasion pour délaisser la piscine et s’initier à la nage en eau libre. Au programme samedi matin, on retrouve les courses de 5km, 10km solo, 10km à relais et 15 km.

Comme par le passé, l’épreuve de 5 km fait partie de la Coupe Espoir Canada Carrossier Procolor. « Cette course nous permet d’attirer des nageurs de plusieurs régions du Québec, car ces derniers, âgés en 14 et 19 ans, accumulent des points au cours des cinq étapes du circuit (Montréal, Shawinigan, Saint-Thomas-Didyme, Roberval et Lac-Mégantic). Au final de la saison, des bourses sont remises aux nageurs ayant accumulé le plus de points », explique Gabrielle Trottier, coresponsable de l’événement, par voie de communiqué.

Un 15 km relevé

Épreuve reine du Marathon du Lac-à-Jim, la compétition du 15 km s’annonce à nouveau relevée. L’an dernier, trois nageurs s’étaient livré une vive bataille jusqu’à la toute fin. C’était finalement Xavier Desharnais qui avait remporté la course, suivi, à moins d’une seconde, par Édouard Lehoux et Nicolas Masse-Savard. Cette année, 11 nageurs sont officiellement inscrits. Du nombre, quatre en seront à une toute première participation. À 15 ans, Hugo Kingsborough de Portneuf sera le plus jeune des quatre nouveaux venus, sans doute stimulé par sa sœur Émy, 16 ans, qui en sera à une deuxième participation. Gagnante du 5 km l’an dernier, la Dolmissoise Gabrielle Savard, 19 ans, en sera elle aussi à sa première expérience à Saint-Thomas-Didyme pour le 15 km. Ce sera aussi une première pour le Montréalais Antoine Châtelain-Laflamme, 21 ans, et le Québécois Samuel Matte, 23 ans. À l’inverse, Vanessa Garcia, 35 ans, de l’Argentine, fera office de vétéran avec une cinquième présence.

Cela dit, les deux vainqueurs de l’édition 2018 seront absents, ce qui laisse la porte ouverte au couronnement de nouveaux monarques du 15 km. L’an dernier, la Robervaloise Sabryna Lavoie avait été couronnée grande gagnante de la 7e édition. La région sera fort bien représentée puisqu’outre Savard, Dania Belisle, originaire de Saint-Félicien, et Alexann Petiquay de Mashteuiatsh, en seront chacune à leur 4e participation.

Soulignons que l’ensemble des participants du 15 km prendront part à l’une des courses présentées dans le cadre de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, que ce soit le 32 km Fina, le 10 km Fina ou le 10 km du marathon de la relève.

Mentionnons enfin que la température de l’eau s’annonce fort agréable puisqu’elle tourne autour de 22-23 degrés Celsius (entre 72 et 74 degrés Fahrenheit).