Nathan Beaudin-Bolduc a coiffé son principal rival à quelques mètres de l'arrivée au Marathon de la relève Rio Tinto.

Marathon de la relève: Beaudin-Bolduc et Pouliot en spectacle

Nathan Beaudin-Bolduc et David Pouliot ont donné tout un spectacle aux quelques centaines de spectateurs présents pour l'arrivée du 25e Marathon de la relève Rio Tinto, vendredi.
Le Félicinois Guillaume Poulin s'est dit satisfait de sa dixième position.
Gabrielle Savard a été la première athlète de la région à franchir l'arrivée.
Les deux nageurs se sont livré un duel épique tout au long de la course. À l'entrée dans la rade de Roberval, ils étaient épaule à épaule, se battant pour avoir la meilleure position au virage de la dernière bouée. Pouliot a pris un peu les devants, mais à 25 mètres de la plaque Beaudin-Bolduc a remonté pour réussir à coiffer son adversaire.
« Ç'a été dur, très dur. Je n'ai plus d'énergie, a exprimé le vainqueur à sortie de l'eau. Ç'a été un beau duel. Je savais que David était très fort. J'ai attaqué quelques fois, mais il réussissait à revenir sur moi. Je me suis dit que nous devions nager ensemble et régler ça au sprint. Je suis vraiment heureux ».
Le nageur de Lévis, comme la majorité des autres nageurs, a décidé de mettre une combinaison isothermique puisque la température de l'eau était à 19,5 degrés Celcius, ce qui rendait son port optionnel. 
L'avantage de son utilisation explique aussi le temps très rapide signé par le gagnant de 1 h 59 minutes et 19 secondes. 
Comme l'an passé, David Pouliot a manqué de jus pour savourer la victoire. « La course a été dure. Surtout au début où nous nagions face à de grosses vagues. J'ai dépensé beaucoup d'énergie. Et puis Nathan s'est échappé à quelques reprises et j'ai dû travailler fort pour revenir. Je suis tout de même satisfait », a-t-il confié. Il a amélioré son temps de 3 minutes comparé à l'an dernier.
Le nageur de Québec veut continuer à participer à des 10 km, mais il pense qu'il sera en mesure de participer à ceux professionnels de la FINA.
Femmes
Rosalie Lévesque-Péro s'est imposée chez les femmes en signant une 3e place au général. « J'étais venue pour gagner. Je suis très contente. Ma stratégie a fonctionné. J'ai réussi à m'accrocher au gars au début et à tenir quelques centaines de mètres jusqu'à la première bouée. C'était suffisant pour creuser l'écart et faire ma course et l'emporter. Je suis très contente », a-t-elle exprimé.
La nageuse de Vaudreuil-sur-le-Lac aime tellement la nage en eau libre qu'elle veut se frotter à la grande traversée dans deux ans. Elle sera de retour l'an prochain pour le marathon de la relève.
Première athlète de la région à franchir l'arrivée, et 3e chez les femmes, Gabrielle Savard regrettait d'avoir mis un « wetsuit ». J'ai eu chaud, trop chaud ! Je pense que ça aurait mieux été sans. Moi je suis une nageuse d'eau libre et je m'entraîne dans l'eau froide. Mais comme tout le monde le mettait, j'ai décidé de le mettre. Je suis tout même satisfaite, car j'ai bien nagé et j'ai mieux fait que l'an dernier alors que j'avais fini 6e chez les femmes. Elle a amélioré son temps de 4 minutes par rapport à l'an dernier.
Inscrit dans le volet développement, le Félicinois Guillaume Poulin a bien fait en terminant à la 10e place. « Je suis très satisfait, car j'ai amélioré mon temps de l'an dernier (9 minutes). J'adore l'eau libre et je pense m'entraîner dans le futur pour faire le 32 km».
Au total, 18 nageurs ont pris le départ de Mashteuiatsh à 13 h 30. Une nageuse a abandonné et un athlète a terminé hors délais.