Lysanne Richard tentera de poursuivre sur sa lancée en fin de semaine lors de la Coupe du monde de plongeon haut vol FINA en Chine.

Lysanne Richard respire la confiance

Après avoir décroché une place sur le podium lors des deux premières épreuves de la saison sur le circuit mondial de plongeon haut vol Red Bull, Lysanne Richard est débarquée en Chine remplie de confiance pour la Coupe du monde FINA, qui se déroule en fin de semaine.

La native de Jonquière a débuté avec une médaille de bronze aux Philippines en avril, suivie d’une deuxième place à Dublin, en Irlande, à la mi-mai, où elle a été décorée de l’honneur de l’un des trois plus beaux plongeons. Elle se retrouve au troisième rang au classement dominé par la gagnante des deux premières épreuves, l’Australienne Rhiannan Iffland. «C’est un super beau début de saison. Je suis vraiment contente de mes deux podiums en deux compétitions. C’est aussi ma plus longue séquence de podiums en carrière. À la fin de la dernière saison, j’avais eu une deuxième place en Italie ainsi qu’à la Coupe du monde. Ça me fait donc quatre podiums consécutifs. Je bats donc mon record, qui était de trois. On va espérer continuer sur cette lancée», a fait part Lysanne Richard lors d’un échange avec Le Quotidien via Facebook.

«Les podiums, on est contents et on en parle après, mais l’important, c’est vraiment de bien plonger, souligne l’athlète et mère de trois enfants. Personnellement, j’ai surtout des objectifs en nombre de points. Quand je fais en haut de 300 points, je suis satisfaite. C’est ce que je vise, et après, la position que ça va donner, c’est tant mieux quand c’est une bonne. On s’en reparlera après. Présentement, je suis concentrée à bien faire mes trucs. Je me sens bien. Je me suis bien adaptée au décalage cette fois-ci.»

Lysanne Richard estime que les conditions sont très propices à de bons résultats à la plateforme de 20 mètres, d’autant plus que la compétition sera très féroce. Les deux plongeons obligatoires seront effectués samedi et la journée de dimanche sera réservée aux plongeons optionnels. «Les installations sont magnifiques. Le climat est très bon pour plonger. Il fait chaud et l’eau est confortable. On a accès à des installations permanentes également, et sans vagues. Jusqu’à maintenant, il n’y a pas de vent non plus. Ce sont vraiment des conditions idéales», de faire valoir Lysanne Richard, qui ne sera pas la seule Canadienne en lice. La Manitobaine Aimee Michelle Harrison fera également partie de l’important contingent.

«C’est excitant parce que ce sera la plus grosse épreuve féminine de l’histoire avec 15 participantes. On n’a jamais été autant. On voit que le sport progresse et il n’y a jamais eu autant de pays représentés. Le calibre est de plus en plus fort, d’insister Lysanne Richard. C’est sûr que quelques femmes sont dominantes depuis quelques années, mais il y en a beaucoup d’autres qui s’améliorent. Je pense que le podium est ouvert à beaucoup de filles. Plusieurs ont le potentiel de se retrouver dessus. Ce sera qui aura la bonne journée.»

Après la Coupe du monde, Lysanne Richard prendra directement la direction de l’Italie pour la troisième étape de la saison sur le circuit Red Bull la semaine prochaine.