Lysanne Richard est troisième du classement général au circuit international de plongeon de haut vol Red Bull, à l’aube de la dernière étape de la saison en Italie.

Lysanne Richard: fière de sa performance

La plongeuse de haut vol Lysanne Richard est passée à moins de quatre petits points du podium lors de la quatrième étape du circuit international Red Bull, à Mostar, en Bosnie-Herzégovine.

« Je suis heureuse de mon total de point (304.90), qui est mon deuxième meilleur en carrière. Je ne suis passée qu’à un peu moins de quatre points du podium et c’est la première fois qu’un si haut total n’est pas sur le podium. Ça aurait donné une 1re, 2e ou 3e position lors de tous les autres événements cette année », de partager la Saguenéenne maintenant établie à Montréal.

Les athlètes qui participaient à l’étape de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, plongeaient du pont Stari Most, bâti au 16e siècle.

La compétition a été dominée par la Mexicaine Adriana Jimenez (326,90 points) qui s’est du même coup emparée de la première place au classement général. Pour la première fois de la saison, Lysanne Richard a obtenu des notes de 9 pour certains de ses plongeons. Même si elle a obtenu des sept sur son dernier saut, grâce notamment à une bonne technique au départ, elle a été coiffée par la Britannique Jessica Macaulay qui a terminé avec 308.55.

« Je suis fière de ma performance à différents niveaux, comme ma constance. Mon moins bon plongeon m’a valu du 7 et mon meilleur du 9, c’est une très bonne moyenne. Je suis beaucoup plus constante cette année qu’avant ma blessure », fait valoir Lysanne Richard qui a fait l’impasse sur toute la saison 2017 en raison d’une grave blessure au cou. Elle note une amélioration notable de ses départs, ce qui a été remarqué par les juges.

Après avoir fait l’impasse sur la saison 2017 en raison d’une blessure, Lysanne Richard connaît un retour très satisfaisant sur le circuit international de plongeon de haut vol.

« Je suis heureuse de toujours faire partie du top-3 au classement général, ce qui était mon objectif principal à la base pour ma saison de retour », pointe celle qui avait notamment remporté les honneurs de la troisième étape, aux Açores.

« Également, je n’ai pas flanché sous la pression. La compétition après une victoire est toujours difficile à gérer. Bien que je n’ai pas remporté à nouveau, j’ai très bien plongé », de résumer Lysanne Richard, très heureuse de sa progression, dans sa préparation pour la Coupe du monde FINA, en novembre aux Émirats arabes unis.

Les athlètes qui participaient à l’étape de Mostar, en Bosnie-Herzégovine, plongeaient du pont Stari Most, bâti au 16e siècle.

Avec une étape à faire sur le circuit Red Bull, en Italie la semaine prochaine, la Québécoise possède 20 points de priorité sur Jessica Macaulay sur la dernière marche du podium au cumulatif. Adriana Jimenez trône au sommet, suivie de l’Australienne Rhiannan Iffland avec une centaine de points de priorité sur Richard. « Ce que je contrôle, c’est ma façon de plonger ; le reste ne dépend pas de moi. Je compte bien très bien plonger à nouveau et on verra ce que cela va donner, en croisant les doigts pour la meilleure position possible », de philosopher Lysanne Richard qui, malgré la proximité des deux épreuves, a décidé de revenir au Québec quelques jours.

« C’est un très gros défi au niveau de la fatigue surtout avec le décalage. La plupart des autres athlètes demeurent en Europe et ont donc sauvé les vols et le changement de fuseau horaire. Ceci dit, je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour arriver en forme en Italie », d’indiquer Lysanne Richard.