Les quelque 150 participants à la 8e édition de l'Ultramarathon au profit de Leucan Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Fondation de l'Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine se seront relayés pendant 32 heures pour amasser des fonds pour ces deux bonnes causes. Partis à 7 h jeudi matin, ils sont attendus vendredi, vers 14 h, sur le stationnement de l'Odyssée Lafontaine.

L'Ultramarathon vers un montant record

Ni la pluie ni le vent ne peuvent freiner l'ardeur et le dévouement des quelque 150 coureurs qui prennent part à la 8e édition de l'Ultramarathon au profit de Leucan du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Fondation de l'Odyssée Lafontaine/Dominique-Racine qui devrait se conclure vendredi, vers 14 h, à l'Odyssée Lafontaine après 32 heures de relais au pas de course.
Jeudi soir, peu avant 19 h, l'un des grands manitous de l'événement, Dave McMullen, a confirmé que l'objectif de 75 000 $ est déjà atteint et qu'il reste maintenant à découvrir le montant qui sera dévoilé cet après-midi, devant les parents amis, familles de Leucan et jeunes qui seront rassemblés dans le stationnement de l'Odyssée Lafontaine entre 13 h et 16 h pour l'accueil des athlètes participants.
Joint à environ 10 kilomètres de Saint-Félicien, Dave McMullen était très heureux de constater que le convoi était dans les temps malgré la pluie et le temps frisquet. « C'est la pire année ! », lance-t-il concernant les soubresauts de dame Nature. « Avant, on s'en tirait avec une ou deux averses, mais cette fois-ci, c'est pas mal constant. Le moral des troupes est quand même bon. On en voit courir à plein pied dans les ruisseaux et rivières que l'on rencontre dans les rues », image-t-il. « Malgré le mauvais temps, on n'a que des commentaires positifs et il n'y a pas de blessures. »
Dans de telles conditions, inutile de dire que les participants avaient tout de même très hâte d'arriver à Saint-Félicien où les attendait un accueil chaleureux et stimulant. Une petite pause d'une heure pour un repas et une bonne douche chaude, et hop ! c'est reparti pour une nuit de relais.
Parmi les faits dignes de mention, Dave McMullen souligne la présence de deux jeunes mamans qui effectuent leur relais à la course et prennent des pauses pour allaiter leur bébé. « Les conjoints suivent le véhicule parce qu'elles doivent allaiter. Elles vont allaiter leur bébé dans leur voiture et elles repartent. C'est assez impressionnant à voir. On voit le dévouement des gens et c'est vraiment super intéressant ! »
Aujourd'hui, les participants compléteront la boucle autour du lac Saint-Jean pour reprendre la route vers le Saguenay en passant par Saint-Nazaire et Saint-Ambroise. Mentionnons que plusieurs équipes ont dépassé leur objectif, dont l'équipe Résolu qui a quadruplé son objectif avec un 17 954 $ et celle de Lyne Bonneau qui l'a presque triplé avec un 11 230 $ pour ne citer que ces deux-là.
À noter qu'il est encore temps de faire un don en se rendant sur le site Ma mission Leucan. Sous « Événement », choisissez « Ultramarathon » et l'équipe ou le coureur de votre choix. Il est aussi possible de suivre la progression du peloton sur le site www.ultramarathonsaglac.com.