Roger Blackburn
Les mesures de confinement reliées à la pandémie de la COVID-19 risquent de perturber l’ouverture de la saison de pêche à la ouananiche.
Les mesures de confinement reliées à la pandémie de la COVID-19 risquent de perturber l’ouverture de la saison de pêche à la ouananiche.

L’ouverture de la saison de pêche en péril?

J’écoute le premier ministre François Legault quand il dit : « Les gens du nord ne vont pas au sud; les gens du sud ne vont pas au nord. On ne se déplace pas dans la province. » J’ai de la difficulté à imaginer des centaines de pêcheurs du Saguenay remorquer leur bateau de pêche pour aller se mettre à l’eau à Desbiens ou à Roberval pour l’ouverture de la pêche à la ouananiche, le 8 mai.

J’ai de la difficulté à concevoir que des centaines de pêcheurs provenant du Saguenay, où il y a plus de 30 cas de COVID-19, se déplacer dans le Haut-du-Lac, où il y a moins de cas de coronavirus.

Dans un contexte où les boutiques de chasse et pêche sont fermées, les dépanneurs seront pris d’assaut pour l’achat de permis de pêche et de droits d’accès. Dans un contexte où les postes d’accueil des zecs sont fermés jusqu’à nouvel ordre et que les activités de la Sépaq le sont aussi, je me demande quelle sera la décision du docteur Horacio Arruda et du premier ministre du Québec quant à l’ouverture de la saison de pêche à la truite.

Je ne vois pas de problème de distanciation physique, mais j’anticipe des problèmes de déplacement des citoyens sur le territoire. Va-t-on permettre à ceux qui vivent sur le bord du lac d’aller à la pêche à la ouananiche et empêcher ceux du Saguenay de prendre la route pour se rendre au Lac ? Ce serait manquer de solidarité de laisser des pêcheurs se promener en bateau sur des lacs pendant que d’autres se confinent à la maison. Je crois bien que la saison de pêche pourrait être reportée, tout comme l’ouverture des terrains de camping.

Les gestionnaires de zec attendent

La zec Onatchiway a pris la décision d’annuler la vente présaison de droits d’accès, laquelle devait se tenir du 28 avril au 1er mai. « L’ouverture de la pêche sur la zec Onatchiway est prévue pour le 3 mai 2020. Malgré les rumeurs, nous n’avons aucune information actuellement à savoir si cette ouverture sera reportée. Nous attendons les directives gouvernementales en ce sens et nous vous tiendrons informés. »

« D’ici là, sachez que nous travaillons à mettre en place un poste d’accueil virtuel (PAV). Cette plateforme Web sera sur notre site Internet et vous permettra de faire vos achats et vos enregistrements en ligne », informent les dirigeants.

« Pour ceux qui ont un terrain de camping en location sur la zec, nous envoyons habituellement les avis de renouvellement au début d’avril. Cette année, ces avis seront envoyés plus tard. Encore une fois, nous attendons d’avoir les directives du ministère sur le fonctionnement du camping avant de procéder », peut-on lire sur le site Internet de la zec.

Campings: pas un service essentiel

Le réseau des zecs informe ses membres que : « le camping rustique n’est pas autorisé sur le territoire québécois. Les campings aménagés sont assujettis d’une autorisation de commerce (art. 109, LCMVF) délivrée par le ministre, et ces commerces ne sont pas considérés essentiels. En conséquence, le camping, rustique ou aménagé, sur les zecs n’est pas autorisé. Cette interdiction est valable pendant la période de confinement de la COVID-19 ».

« Les zecs ne sont pas considérées comme des services essentiels, conformément aux consignes et directives de santé publique. Pour le moment, dans le contexte de la COVID-19, les postes d’accueil doivent être fermés et les barrières des zecs demeureront ouvertes afin de permettre l’accès au territoire. Les personnes qui accèdent à une zec doivent vérifier sur le site Internet de la zec si de nouvelles modalités d’enregistrement ont été mises en place », indique le Réseau Zec.

Pêche à la ouananiche

En ce qui concerne la pêche contingentée à la ouananiche à la mouche dans les rivières du lac Saint-Jean, la Corporation de LACtivité Pêche Lac-Saint-Jean (CLAP) a publié ce message sur son site Internet : « En raison de la crise du COVID-19, la date limite de paiement des réservations a été reportée du 30 avril au 31 mai et les modalités d’annulation ont été assouplies. Toutes les annulations éventuelles seront annoncées sur la page Facebook et dans les actualités du site Internet de la CLAP au www.claplacsaintjean.com, et ce, au début de juin. D’ici là, prenez bien soin de vous et de vos proches !»