Luc Martel, entraîneur de l’équipe de volleyball, Frédéric Desgagné, directeur des services des activités et aménagements sportifs ainsi que des immeubles et équipements, Anne-Marie Fortin, entraîneuse des équipes de cross-country et d’athlétisme, et Philippe Gagnon, responsable du sport universitaire et des ligues, lors de la vente du premier billet de la 6e édition de la Loto Inuk offert au coût de 20 $.

Loto Inuk: objectif haussé à 600 billets

Le programme de sport universitaire des Inuk de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a procédé récemment au lancement de la 6e édition de la Loto Inuk, la plus importante activité de financement pour le programme de sport universitaire à l’UQAC. L’indéniable succès des deux dernières éditions a donné raison aux organisateurs qui reviennent pour une troisième année avec la même formule, plus accessible, proposant les billets au coût modique de 20 $.

Cinq tirages de 1000 $ en argent comptant auront lieu entre les mois d’octobre et de février. Les 1000 billets disponibles sont en vente via le site Web des Inuk (inuk.uqac.ca) au Pavillon sportif de l’UQAC et auprès des entraîneurs, ambassadeurs et étudiants-athlètes. « Nos étudiants-athlètes sont nos meilleurs ambassadeurs. Ils sont le reflet du dynamisme de notre programme. Il nous apparaît évident qu’ils sont les mieux placés pour promouvoir cette activité de financement », soutient le responsable du sport universitaire, Philippe Gagnon.

L’an dernier, plus de 500 billets ont été vendus et l’objectif s’élève à 600 pour cette édition. « Avec cette formule plus accessible, nous avons réussi à joindre tout le monde, autant la communauté universitaire que la population de Saguenay en général, afin de faire connaître les Inuk dans la région et de les sensibiliser à l’importance du financement pour nous », ajoute-t-il.

Défi

Construire un programme de sport universitaire tel que les Inuk constituent un défi de taille. Les montants amassés par cette activité permettront de contribuer aux activités quotidiennes du programme, qui comprennent les déplacements, la rémunération des entraîneurs et l’achat d’équipement. « Soutenir le développement sportif, professionnel et personnel de ces étudiants-athlètes, augmenter leur sentiment d’appartenance, dynamiser leur milieu et offrir à tous les gens de la région un modèle d’excellence, c’est d’abord et avant tout contribuer au rayonnement et à la prospérité de toute une région », conclut le responsable du sport universitaire.

Le directeur du Service des activités et aménagements sportifs et du Service des immeubles et équipements, Frédéric Desgagné, est conscient de l’importance du sport universitaire et souhaite aller de l’avant en s’impliquant au sein des diverses activités de développement mises de l’avant par les Inuk. « Je sais que cette mission fait dorénavant partie de mon mandat. Je vais m’investir auprès des Inuk, mais il est certain que nous aurons besoin de la participation de la communauté universitaire, des gens de la région, des amateurs de sport et de tous ceux qui croient à l’avenir du sport universitaire au Saguenay–Lac-Saint-Jean », mentionne M. Desgagné.