Le coordonnateur de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard, croit que la situation actuelle permet d’espérer une prochaine saison normale avec des matchs à cinq contre cinq.
Le coordonnateur de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard, croit que la situation actuelle permet d’espérer une prochaine saison normale avec des matchs à cinq contre cinq.

L’optimisme gagne le monde du hockey

Tout comme pour les hautes instances de Hockey Québec, les récents développements sur le déconfinement sportif donnent toutes les raisons pour les dirigeants de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean d’espérer une prochaine saison sous le signe de la normalité avec des matchs à cinq contre cinq.

Plusieurs scénarios ont été envisagés par les responsables de Hockey Québec lors des dernières semaines et ils ne faisaient pas tous l’unanimité chez les membres. Avec l’annonce de la ministre du Sport amateur, mercredi, permettant notamment l’ouverture des arénas et des matchs, le scénario principal a maintenant la cote plus que jamais.

Hockey Québec se retrouve maintenant à la phase 5 de son plan de relance.

« On y va pour le plan A, ça s’est sûr. On dépend tout le temps du déconfinement, mais on vise d’avoir du hockey régulier à cinq contre cinq », avance le coordonnateur de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard, qui participe toutes les semaines à une rencontre virtuelle de Hockey Québec pour mettre toute l’information à jour. Au début du mois, un plan de relance en six phases a été soumis aux autorités de la Santé publique et la phase 5 est déjà atteinte, à quelques mois du début de la prochaine saison. La phase 5 permet les matchs à trois contre trois ou quatre contre quatre.

« On a été très surpris que ce soit si rapide. On s’attendait à pouvoir aller à la phase 3 maximum avec entraînement individuel. Ç’a été une belle surprise de pouvoir aller à la phase 5 tout de suite et surtout de pouvoir faire des matchs à l’intérieur de la région », souligne-t-il, précisant que la phase 4 permettrait des matchs à l’intérieur d’une même association.

« C’est sûr qu’on devient très optimistes pour septembre. En même temps, on ne sait pas quel bord ça va prendre si jamais les cas augmentent. On va alors se faire rappeler à l’ordre un peu et la phase 5 pourrait devenir la phase 4. On dépend de la Santé publique et on n’a pas l’intention de déroger de ça », assure Pascal Bouchard, ajoutant que la situation actuelle ressemble à une phase 5 et demie avec la possibilité d’avoir des vestiaires avec une certaine distanciation. Il ne manque donc que le retour à la normale avec le 5 contre 5 sans restrictions régionales.

Le coordonnateur de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, Pascal Bouchard, continuera d'informer les membres pendant la période estivale quand la situation évoluera. 

Le coordonnateur annonce que même si le hockey reprend de manière normale, les dirigeants de l’association régionale pourraient tout de même mettre en place certaines nouveautés.

« Veut veut pas, les dernières semaines nous ont fait réfléchir sur nos façons de faire. On a eu du temps pour avancer des projets qu’on voulait amener depuis 3-4 ans, mais qu’on n’avait pas de temps. On a monté de petites choses et on pourrait ajouter tout ça à notre offre de services », d’indiquer Pascal Bouchard, qui se montre également optimiste de pouvoir tenir les formations estivales pour les entraîneurs et les officiels.

Les activités de Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean sont terminées pour cette saison, même si la crise sanitaire a bousculé beaucoup de choses, dont le calendrier habituel. Les mois de mars et avril, normalement chargés, ont été plus tranquilles et les choses commencent à reprendre tranquillement depuis les premières annonces de déconfinement, dont la planification de la prochaine saison, qui ne débutera pas plus tôt.

« On va garder notre horaire parce que les autres sports commencent aussi. On va laisser les jeunes faire leur sport estival. Ça va peut-être se croiser un peu en septembre, mais on va laisser les jeunes terminer leur sport d’été », explique Pascal Bouchard qui, malgré la période estivale, demeurera très proactif sur les communications, lui qui porte le double chapeau de coordonnateur et de directeur des communications.

« On reste à l’affût pour garder l’intérêt des jeunes pour leur montrer aussi qu’on est là et qu’on s’en vient avec du beau et que c’est positif », exprime celui qui s’attend à être plus sollicité qu’à l’habitude au cours des prochaines semaines.

Structure de développement

Les cinq équipes de la structure de développement, qui évoluent dans des circuits provinciaux, sont les seules dont le calendrier serait vraiment chamboulé pour le moment. Pascal Bouchard confirme que les équipes seront formées normalement et qu’à partir de là, les responsables s’adapteront aux directives en place. Il espère à tout le moins qu’il sera possible de faire une ligue de l’Est du Québec où la situation de la COVID-19 est sous contrôle.

Dans le pee-wee AAA élite ainsi que le bantam AAA relève et élite, les équipes ont tout de même été formées récemment afin d’éviter un problème de disponibilité des glaces. Pour les plus jeunes du pee-wee relève et midget espoir, dépendant du circuit supérieur midget AAA, les camps devraient normalement débuter en août, tout dépendant de l’ouverture des arénas. Dans ce dossier, les responsables des différentes municipalités sont en train d’établir le calendrier d’ouverture des arénas.