Dans la défaite, Francis Verreault-Paul a marqué son premier but avec les Marquis en première période.

Longue soirée pour les Marquis à Rivière-du-Loup

La soirée des Marquis a rapidement tourné au vinaigre à Rivière-du-Loup. Les 3L ont complété le balayage des deux rencontres avec une victoire de 6-2.

Les 3L ont également remporté trois des quatre duels consécutifs entre les deux rivaux. Avec cette récolte de sept points, contre seulement deux pour les Marquis, ils se sont approchés à seulement deux points des Jonquiérois au deuxième rang du classement de la Ligue nord-américaine, avec un mathc de plus à disputer. «Disons que c’est un week-end à oublier», a laissé tomber l’entraîneur-chef Benoît Gratton à l’autre bout du fil après la rencontre. 

Les Jonquiérois ont tout de même pris les devants 2-1 en première. Francis Verreault-Paul a ouvert le pointage avec son premier en carrière dans la Ligue nord-américaine à son deuxième match. Le défenseur Louick Marcotte a répliqué une trentaine de secondes plus tard, mais Alexandre Picard a redonné les devants aux visiteurs avec son troisième de la fin de semaine. Tout s’est écroulé pour les Marquis par la suite. Les 3L ont pris le contrôle de la rencontre 3-2 avant la fin de l’engagement initial puis Marcotte a marqué son deuxième dès le début de la deuxième et les Louperivois n’ont plus jamais regardé derrière. Janick Asselin a notamment marqué son huitième de la saison, déjouant le gardien Gabriel Girard entre les jambières sur un tir de pénalité après avoir été accroché par Danick Malouin. 

Après avoir produit un seul but en dix occasions la veille dans un revers de 6-4 au Palais des sports de Jonquière, l’attaque massive des régionaux a encore connu des ratés en trois tentatives. Le désavantage numérique a fait beaucoup mieux, ne donnant rien en cinq supériorités numériques des locaux. «L’exécution en fin de semaine, ce n’était pas évident. On a essayé de faire des ajustements sur l’avantage numérique, mais je ne sais pas, on dirait qu’il y a des passes comme ça. La première chose première, c’est de ne pas tomber dans un état d’esprit négatif et de trouver des solutions, mais malheureusement, on n’a pas été capables en fin de semaine», d’estimer. Gratton. 

Du renfort en défensive

Lors des dernières semaines, les dirigeants des Marquis ont renfloué l’offensive. Ce sera maintenant à la défensive dans les prochains jours, d’annoncer l’entraîneur-chef, parlant de deux à trois joueurs en vue de la fin de semaine prochaine, que ce soit par des signatures de joueurs sur la liste de protection ou encore par transactions. Rien pour aider, Vincent Richard n'a pas terminé la rencontre de samedi après avoir bloqué un tir en première période. 

«Défensivement, on sait tous qu’on a un gros problème. On travaille fort pour essayer de renverser la situation. Il y a des défenseurs qui ne sont pas dans la bonne chaise et on donne des minutes à des joueurs qui normalement ne jouent pas ce nombre de minutes et ça paraît. On utilise aussi trop Jonathan Diaby et Mathieu Brisebois qui jouent plus de 30 minutes en plus que pratiquement les deux minutes en avantage numérique. On le dit depuis un bout, mais là on n’a vraiment pas le choix», de convenir Benoît Gratton.