À sa première année d’éligibilité, Olivier Rodrigue pointe au 2e rang de la liste.

LNH: trois joueurs de la région sur la liste

Trois joueurs natifs de la région et deux joueurs des Saguenéens de Chicoutimi se retrouvent sur la liste du Classement de mi-saison du Bureau central de dépistage de la LNH publiée lundi en vue du Repêchage de la LNH 2018 qui se déroulera les 22 et 23 juin à Dallas au Texas.

Les gardiens Olivier Rodrigue de Chicoutimi (Drummondville) et Samuel Harvey d’Alma (Rouyn-Noranda), ainsi que l’attaquant Jordan Martel de Chicoutimi (Baie-Comeau) font en effet partie des 36 joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec comptant parmi les 217 patineurs et 31 gardiens nord-américains classés sur cette liste. Chez les Saguenéens, les attaquants Vladislav Kotkov, 18 ans, et Samuel Houde, 17 ans, pointent respectivement au 74e rang et 158e rang au total. Jordan Martel, 19 ans, qui joue pour le Drakkar de Baie-Comeau, apparaît au 182e rang au total.

Les Pieds sur terre

Les gardiens Olivier Rodrigue, 17 ans, et Samuel Harvey, 19 ans, font partie du top-10 de la liste des gardiens nord-américains, mais les deux Bleuets gardent leur calme dans les circonstances. C’est sans doute une seconde nature de par leur travail devant le filet. 

À sa première année d’éligibilité, Olivier Rodrigue pointe au 2e rang de la liste, derrière Alexis Gravel des Mooseheads de Halifax. Toutefois, le Chicoutimien garde les pieds bien ancrés sur terre. « C’est quasiment un rêve qui se réalise. Toute mon enfance j’ai rêvé de faire un jour partie du repêchage de la Ligue nationale et maintenant, c’est cette année que ça va arriver. Et de voir que les (classements) des listes sont de mon côté, c’est gratifiant, car je suis quand même bien placé », confie le jeune homme à l’autre bout du fil.

Ce n’est pas la première fois que le jeune cerbère se retrouve parmi les meilleurs de son poste, mais il ne tient jamais rien pour acquis. Cela dit, même s’il reste humble dans son propos, Olivier Rodrigue avoue qu’il est fier de voir son nom se retrouver en bonne position sur la convoitée liste. « C’est quelque chose dont je suis fier et dont ma famille est fière. Ce sont de beaux moments que nous allons vivre tous ensemble en juin. J’ai rêvé à ce moment toute ma vie. »

Par contre, d’ici là, le gardien des Voltigeurs de Drummondville préfère se concentrer entièrement sur son boulot avec son équipe. « J’aurai des papillons dans l’estomac le moment venu, lorsqu’on sera rendu à Dallas, précise-t-il. Pour l’instant, je veux performer avec les Voltigeurs et il arrivera ce qui arrivera avec mes performances. » Depuis mes débuts au hockey, je joue pour avoir du fun et je ne me mets aucune pression. Je sais qu’il faut que je performe et, un jour, je vais peut-être réaliser mon rêve », a-t-il conclu.

Samuel Harvey

Même son de cloche de la part du vétéran Samuel Harvey des Huskies de Rouyn-Noranda. À 19 ans, l’Almatois se retrouve pour une deuxième fois sur la fameuse liste. 

Classé au 10e rang, le sympathique gardien y voit une belle marque de reconnaissance. « C’est sûr que c’est une bonne nouvelle et ça veut dire que je fais du bon travail depuis le début de la saison. C’est une belle marque de reconnaissance pour mon travail jusqu’à maintenant. Sauf que je ne suis pas le genre de personne qui va s’exciter avec ça, car honnêtement, une liste ne veut pas dire grand-chose, nuance-t-il en entrevue téléphonique. Pour moi, c’est juste de continuer mon travail dans les prochaines semaines et on verra ce qui arrivera. Si on commence à regarder un peu si notre nom va sortir et à quel rang, c’est de l’énergie qu’on perd (inutilement). »

L’expérience aidant, le vétéran se concentre aussi sur son club junior majeur et ne se laisse pas déranger par cette nouvelle liste. Durant la présente saison, il estime avoir connu une belle progression et entend poursuivre sur sa lancée. « À ma première année d’éligibilité, à 17 ans, j’avais été sur la première liste. Je ne l’ai pas été par la suite. Là, mon nom vient de réapparaître. Actuellement, on a une bonne équipe à Rouyn et on travaille très fort. Pour moi, l’important, c’est de continuer comme ça. »