Le maire de Roberval, Sabin Côté.

LNAH: Roberval cherche des partenaires

Le projet de création d’une équipe de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) à Roberval progresse. Le conseil municipal de Roberval a mandaté son directeur des loisirs, Carol Martel, afin qu’il accompagne les dirigeants de la ligue dans leurs recherches de partenaires financiers.

Avec la vente de billets, d’alcool et d’accessoires promotionnels, le club aurait un cadre financier annuel de 500 000 $. Le maire de Roberval, Sabin Côté, croit qu’il faudrait idéalement trouver au moins trois investisseurs pour que le projet puisse voir le jour. 

Ces derniers devront déterminer le potentiel du marché et évaluer le degré de difficulté à trouver des joueurs. « Ça peut être très intéressant pour la municipalité sur le plan économique. On a certainement un intérêt si des promoteurs souhaitent s’impliquer, mais il faut rappeler que la Ville ne supporte rien, pas d’équipements ni de chandails. Ce serait vraiment une équipe privée qui viendrait opérer dans l’aréna », souligne M. Côté. 

Rappelons que la LNAH a déterminé que les installations du nouveau centre sportif Benoît-Lévesque répondaient aux normes établies. 

« On sait que l’équipe peut venir. Il y a assez de sièges, c’est conforme. Il n’y a pas non plus de conflit d’horaire parce que c’est un match aux deux semaines, donc 20 matchs au total », assure Sabin Côté, en faisant référence à l’équipe de calibre junior AA qui jouent déjà dans cet aréna.

Selon lui, comme les joueurs de la Ligue nord-américaine sont d’anciens professionnels de hockey, il n’y aura pas de pratique comme telle à Roberval. 

« Les gars s’entraînent par eux-mêmes, ils viennent d’un peu partout au Québec et ils font comme se centraliser pour faire leurs matchs locaux », fait valoir le maire de Roberval. 

Les commentaires qu’il reçoit des citoyens sont mitigés : certains trouvent l’idée loufoque, d’autres y voient un potentiel.